JUDDMONTE GRAND PRIX DE PARIS (GR1) - Kew Gardens ou la journée "fois deux" d’Aidan O’Brien

Courses / 14.07.2018

JUDDMONTE GRAND PRIX DE PARIS (GR1) - Kew Gardens ou la journée "fois deux" d’Aidan O’Brien

SAMEDI, PARISLONGCHAMP

Quelques heures après avoir remporté la Darley July Cup (Gr1) avec U S Navy Flag (War Front), Aidan O’Brien a enlevé un second Gr1 grâce à la victoire de Kew Gardens (Galileo) dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Une journée "fois deux" pour l’entraîneur, les lads de Coolmore et Ryan Moore. Deux Grs1… Le premier sur 1.200m… Le second sur le double, 2.400m ! Et dans deux pays différents, s’il vous plaît.

Une victoire à la lutte. Ryan Moore a longuement patienté à l’arrière-garde avec Kew Gardens, tandis que Nelson (Frankel), son camarade d’entraînement, déroulait devant. À l’open-stretch, Kew Gardens était toujours dernier, mais non loin des premiers, qui tenaient quasiment tous sur une même ligne, à l’exception de Downdraft (Camelot), alors dernier. Kew Gardens avait juste devant lui Neufbosc (Mastercraftsman). Il s’est porté à sa hauteur, à son extérieur, et les deux poulains ont alors entamé une longue lutte. Neufbosc s’est défendu comme un beau diable mais a dû s’incliner d’une longueur un quart. Kew Gardens s’est un peu appuyé sur lui, même si cela n’a probablement pas changé grand-chose au résultat. Dee Ex Bee (Farhh), qui a mené le peloton de chasse, est troisième à trois longueurs.

Un poulain calme. Kew Gardens est un joli poulain, signé Galileo. Il apparaît surtout comme un cheval bien dans sa tête. Que ce soit avant la course ou de retour dans le rond des vainqueurs, il a toujours fait preuve d’un calme olympien. Il décroche sa première victoire de Gr1 ce samedi soir, lui qui restait sur un très facile succès sur 2.800m dans le Queen’s Vase (Gr2) à Royal Ascot. Cette victoire lui donnait le droit de s’affirmer comme l’un des favoris du prochain St Leger de Doncaster (Gr1), mais son entourage a fait le choix de lui redonner une chance sur 2.400m. Kew Gardens avait couru une fois sur cette distance auparavant, finissant neuvième du Derby d’Epsom (Gr1), à vingt-trois longueurs du lauréat Masar (New Approach).

Les King George VI and Queen Elizabeth Stakes en ligne de mire. Raccourcir Kew Gardens a été payant ce samedi. Son entourage peut désormais avoir des espoirs avec le poulain dans les Grs1 sur cette distance. Le prochain objectif de Kew Gardens devrait être les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), qui se disputent le 28 juillet prochain à Ascot. Un engagement rapproché… Mais surtout un engament face aux chevaux d’âge, où la tâche sera plus compliquée que ce samedi : il pourrait y affronter des Crystal Ocean (Sea the Stars), Poet’s World (Poet’s Voice), Waldgeist (Galileo) ou Coronet (Dubawi), qui sont devant lui au betting chez les bookmakers…

Aidan O’Brien, son entraîneur, nous a dit : « Nous sommes très contents. Nous sommes venus ici dans l’idée de voir s’il pouvait aller ensuite sur les King George VI and Queen Elizabeth Stakes. C’était l’idée dès le départ : Royal Ascot, le revoir sur 2.400m dans le Grand Prix de Paris puis réfléchir aux King George selon le résultat. Ryan Moore l’a très bien monté. Il a pris son temps. Nous allons réfléchir désormais à aller à Ascot ou non. C’est un beau poulain, qui bouge très bien et il a besoin de bon terrain. C’est pour cela qu’Ascot pourrait lui plaire. Il est facile à monter, bien dans sa tête, et il a d’ailleurs fait 2.800m à Royal Ascot. Dans le Derby, il n’a pas bien couru mais la plupart des chevaux n’étaient pas au top à ce moment de l’année. Kew Gardens progresse, c’est encourageant. »

Neufbosc, courageux en diable. Pia Brandt, Cristian Demuro et Gérard Augustin-Normand ont bien failli reprendre leur titre dans ce Juddmonte Grand Prix de Paris, eux qui avaient remporté ce Gr1 en 2016 avec Mont Ormel (Air Chief Marshal). Mais Neufbosc est tombé sur plus dur que lui. Le poulain court bien. Au rond, il était extrêmement tendu mais, en piste, il s’est montré professionnel.

Pia Brandt était extrêmement émue après la performance de son poulain. Une deuxième place dans ce Gr1 et des larmes… Des larmes de fierté. L’entraîneur nous a dit : « Je suis très fière de mon cheval. Il a tout donné aujourd’hui. C’est pour des émotions comme celles-ci que l’on se lève tous les matins ! J’y ai cru… Mais je ne suis pas déçue car il a fait son maximum. Nous avons vu le grand Neufbosc. Il participera au Qatar Prix Niel avant de se diriger vers le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. »

Dee Ex Bee, certainement avec un peu de fatigue. Les pensionnaires de Mark Johnston sont durs comme le fer. Dee Ex Bee n’a pas démérité ce samedi, mais il est nettement battu et la fatigue commence certainement à se faire sentir. Entre le 25 avril et ce 14 juillet, Dee Ex Bee a couru à cinq reprises, dont une deuxième place dans le Chester Vase (Gr3), une deuxième place au terme d’une drôle de ligne droite dans le Derby d’Epsom (Gr1), et une septième place dans le Derby d’Irlande (Gr1). Dee Ex Bee avait créé une surprise en se classant deuxième à Epsom. Cela reste de loin la meilleure performance de sa carrière, qu’il n’a pas répétée depuis… Peut-être une surperformance.

Charlie Johnston, fils et assistant de Mark Johnston, a expliqué : « Il court proprement mais il n’a jamais été vraiment dans le coup et a été très froid. De toute évidence, les 2.400m sont la distance minimale pour lui et il pourrait être avantagé par un allongement du parcours. Je pense qu’il vaut bien mieux que cela. Peut-être qu’avoir couru trois Grs1 consécutivement en terrain rapide l’a émoussé. »

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Kew-Gardens.pdf

Un fils de Chelsea Rose. Élevé par Barronstown Stud, Kew Gardens est un fils de Galileo et de Chelsea Rose (Desert King). Chelsea Rose a été une très bonne jument de course. Elle a remporté les Moyglare Stud Stakes (Gr1), pris la deuxième place des Pretty Polly Stakes (Gr1) et la troisième place du Premio Lydia Tesio (Gr1). Au haras, elle a donné la rapide Thawaany (Tamayuz), gagnante du Prix de Ris-Orangis (Gr3) et deuxième du Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1). Chelsea Rose est une sœur d’European (Great Commotion), gagnant de Listed. Pour l’anecdote, Chelsea Rose est aussi une sœur de Downdraft (Camelot), lequel a conclu sixième et dernier de ce Grand Prix de Paris 2018.

La troisième mère, Sweet Simone (Green Dancer), est à l’origine de River Warden, gagnant du Prix Eugène Adam (Gr2), et de Sweettuc, gagnant des Hoist the Flag Stakes (L).

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Galileo

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Urban Sea

 

 

 

 

Allegretta

KEW GARDENS (M3)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Desert King

 

 

 

 

Sabaah

 

Chelsea Rose

 

 

 

 

 

Trempolino

 

 

Cinnamon Rose

 

 

 

 

Sweet Simone

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’29”14

De 1.000m à 600m : 23”52

De 600m à 400m : 12”32

De 400m à 200m : 11”57

De 200m à l’arrivée : 12”07

Temps total : 2’28”62