Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le bon feeling d’Amanda Skiffington avec la France

Institution / Ventes / 10.07.2018

Le bon feeling d’Amanda Skiffington avec la France

« Arqana me porte chance ! » Amanda Skiffington a fait une pause dans ses inspections de la July Sale de Newmarket pour évoquer son dernier succès. C’est en effet elle qui a acheté, en août 2016, Intellogent (Intello), le lauréat du Qatar Prix Jean Prat (Gr1) ce dimanche, pour les couleurs de Fiona Carmichael et l’entraînement de Fabrice Chappet. Elle se rappelle : « Intellogent était un magnifique yearling. Je ne lui trouvais aucun défaut… et il n’en a toujours pas ! Il se déplaçait très bien, et surtout il dégageait de la classe. Peu m’importait qu’il soit issu d’un étalon de première production. Un individu comme lui, par un étalon confirmé, cela n’aurait pas été dans le budget de toute façon ! Et puis Intello avait toutes les chances de réussir au haras. C’était un super cheval de courses et un fils de Galileo… »

Une cliente en or. Intellogent a été acquis pour Fiona Carmichael. Les deux femmes avaient déjà connu un certain nombre de succès ensemble, puisqu’Amanda Skiffington lui avait acheté Toronado, Havana Gold, Ivawood… Mais le plus fou, c’est que Fiona Carmichael n’est entrée dans les courses qu’il y a sept ans, sans rien y connaître. « Nous nous sommes rencontrées par l’intermédiaire d’un de mes clients de longue date. Ils se sont associés dans un certain nombre de chevaux. On peut dire qu’elle est une propriétaire chanceuse vu les chevaux qu’elle a eus, d’abord en association puis en pleine propriété, comme c’est le cas pour Intellogent. Elle adore venir aux ventes. Chaque année, je lui achète six yearlings. Je fais une liste, nous allons les voir, mais elle m’écoute toujours. C’est la propriétaire parfaite. C’est une bonne perdante et une bonne gagnante ! Mais ce qu’elle aime avant tout, c’est voir ses chevaux courir. Toronado et Havana Gold ont été vendus mais ce n’était pas son choix. Elle était alors associée sur leur propriété. Pour Intellogent, elle a refusé de grosses offres et il est certain qu’elle ne le vendra jamais en tant que cheval de course… Et je ne serais pas surprise non plus si elle en gardait une participation le jour où il rentrera au haras. »

La France, en toute logique. Si Fiona Carmichael a des chevaux en Grande-Bretagne, en Irlande, et même en Afrique du Sud, elle n'est devenue propriétaire en France que récemment. Amanda Skiffington explique : « Vu le niveau des allocations, c’est bien logique de laisser les chevaux en France quand ils sont éligibles aux primes. Elle a actuellement trois chevaux chez Fabrice Chappet. Je suivais ses résultats depuis un moment. J’aime la façon dont il travaille, et puis il parle parfaitement anglais, ce qui est bien pratique pour moi ! »

La propriétaire, le courtier et l’entraîneur doivent maintenant imaginer l’avenir d’Intellogent : « Le Jacques Le Marois semble être la prochaine course assez logique. Ensuite, il ne faudra pas oublier qu’il court depuis le mois de mars. S’il a besoin d’un temps de repos, il l’aura. Le voir rester à l’entraînement l’an prochain ? C’est encore trop tôt pour le dire, mais oui, cela me plairait ! » Quand Intellogent sera en piste sur la ligne droite de Deauville, Amanda Skiffington, elle, sera à la recherche de son successeur… « J’ai toujours eu beaucoup de chance à Deauville, alors que je n’y ai pas acheté tant de chevaux que cela ! J’y ai trouvé Toronado, Rockinante, Dice Roll, Blonde Warrior… Difficile d’expliquer pourquoi cette vente me réussit. Elle arrive assez tôt, et peut-être qu’un certain nombre d’acheteurs ne sont pas encore prêts à acheter. » Amanda Skiffington, travailleuse acharnée, est souvent la première dans les cours au moment des inspections. Son œil, elle l’affûte depuis plus de trente ans. Alors la chance, oui sans doute, mais il n’y a forcément pas que cela !