Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE MAGAZINE - Le label français bien présent au Japon

International / 08.07.2018

LE MAGAZINE - Le label français bien présent au Japon

Par Anne-Louise Échevin

Lundi et mardi, à Hokkaido, la Japan Horse Racing Association (J.R.H.A.) tient sa vente de sélection, avec un premier jour dédié aux yearlings et une seconde journée consacrée aux foals. Le catalogue de la Select Sale de la J.R.H.A. est certainement le plus international du monde, avec des mères japonaises, mais aussi des championnes australiennes, nord-américaines, sud-américaines… Et françaises. Nous vous proposons de découvrir les produits des juments françaises et/ou ayant été entraînées en France qui passeront sur le ring.

Côté yearlings. Traditionnellement, le marché des yearlings est plus faible au Japon que celui des foals. On a constaté ces dernières années que l’écart entre ces deux segments tend à se resserrer. Il n’est pas écrit d’avance que cette tendance se poursuive en 2018, le catalogue des foals étant a priori supérieur à celui des yearlings.

Les lots devant passer sur le ring du côté des yearlings sont au nombre de 234. Nous avons dénombré 15 produits issus de juments en provenance de l’Hexagone. Nous en avons détaché deux : le lot 71, un mâle par Deep Impact et Nova Hawk (Hawk Wing), et le lot 218, par Kinshasa No Kiseki et Cirrus de Paris (Siyouni).

Les yearlings issus des juments "FR" et/ou entraînées en France

Lot Sexe Père Mère Père de mère Vendeur
1 M Heart's Cry Samaaha Singspiel Northern Farm
20 M Kizuna Très Rapide Anabaa Blue Shadai Farm
31 M Le Havre Notte Bianca Kendargent Shadai Farm
59 M Kizuna Réalisatrice Numerous Northern Farm
71 M Deep Impact Nova Hawk Hawk Wing Shadai Farm
102 F Kinshasa No Kiseki Leto Diesis Northern Farm
109 M Just a Way Maria Royal Montjeu Shadai Farm
115 M Daiwa Major Commerçante Marchand de Sable Shadai Farm
136 F Deep Impact La Boum Monsun Shadai Farm
143 M Orfèvre Dariole Highest Honor Kazuhiro Masuda
158 M Heart's Cry Skia Motivator Shadai Farm
179 F Deep Impact Tropical Flore Big Shuffle Katsuhiko Hirai
211 M Epiphaneia Boldogsag Layman Shadai Farm
218 M Kinshasa No Kiseki Cirrus de Paris Siyouni Shadai Farm
224 F Just a Way Nadeaud Soave Shadai Farm

Nova Hawk, avec Deep Impact. Nova Hawk avait été achetée par Teruya Yoshida suite à sa septième place dans le Prix Rothschild (Gr1). Elle est gagnante du Prix La Camargo (L) et du Premio Sergio Cumani (Gr3), et a pris la deuxième place des Coronation Stakes, la troisième place du Lydia Tesio, ainsi que des quatrièmes places dans la Poule d’Essai des Pouliches et les 1.000 Guinées (Grs1).

Exportée au Japon pour sa carrière de poulinière, Nova Hawk a donné trois produits. Le premier, le 4ans Toward Polaris (Daiwa Major), n’a pas brillé en compétition mais est gagnant. Le deuxième, Tosen Aithon (Stay Gold), a 3ans, compte trois sorties dont une victoire. Ce produit avait été acheté 80.000.000 ¥, ce qui est le deuxième meilleur prix jamais enregistré en vente pour un produit de Stay Gold. Nova Hawk a aussi un 2ans par Orfèvre.

Le yearling par Deep Impact et Nova Hawk devrait faire parler de lui lors de cette Select Sale 2018. C’est un beau poulain, qui a obtenu des avis favorables. En tout, 39 produits de Deep Impact vont passer sur le ring de cette Select Sale. Si l’étalon est bien connu au Japon, il a encore passé un cap sur la scène internationale en 2018 en donnant deux classiques : Saxon Warrior, gagnant des 2.000 Guinées, troisième du Derby d’Irlande et deuxième des Eclipse Stakes (Grs1), et Study of Man **, gagnant du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1). Les acheteurs internationaux sont de plus en plus présents à cette vente de la J.R.H.A. et arrivent cette année avec la certitude que Deep Impact est capable de briller en Europe. Deep Impact et Nova Hawk, un croisement qui peut faire monter les enchères.

Qui veut un neveu de Cirrus des Aigles ? En janvier 2013, Taille de Guêpe (Septième Ciel) est indiquée en exportation pour le Japon, suitée d’une foal par Siyouni. La jument a pris son envol vers l’Asie quelques semaines après la deuxième place de Cirrus des Aigles (Even Top) dans les Champion Stakes (Gr1). L’année 2012 fut la plus belle de Cirrus, avec aussi des victoires dans la Dubai Sheema Classic et le Prix Ganay (Grs1). De quoi attirer l’œil des éleveurs japonais…

La foal qui a accompagné Taille de Guêpe se nomme Cirrus de Paris. Pouliche au modèle très imposant, elle a couru à onze reprises au Japon : dix de ses courses ont eu lieu… sur le dirt ! Cirrus de Paris est restée maiden, mais elle a pris trois deuxièmes places, deux troisièmes places. Sur ses onze sorties, elle n’est sortie que deux fois des cinq premiers. Le yearling qui va passer en vente ce lundi est son premier produit. Il est par le champion sprinter japonais Kinshasa No Kiseki (Fuji Kiseki), double lauréat du Takamatsunomiya Kinen (Gr1).

Pour Taille de Guêpe, depuis son arrivée au Japon, c’est un peu plus compliqué. On retrouve trace d’une pouliche par Deep Impact, nommée Spiral Point, née en 2014 et restée inédite. Elle a aussi une pouliche par Orfèvre née en 2016.

Côté foals… La section dédiée aux foals paraît plus forte que celle des yearlings. On retrouve une fille de Deep Impact et de la championne australienne Shamrocker (O’Reilly), un fils de Maurice – dont les premiers produits sont foals – et de la championne Fleeting Spirit (Invincible Spirit), un produit de King Kamehameha et de Wemissfrankie (Sunriver)…

L’an dernier, un foal par Deep Impact et Elusive Wave (Elusive City) avait créé la sensation en étant adjugé plus de quatre millions d’euros. Il n’y a pas de produits d’Elusive Wave sur le ring cette année, mais les juments françaises devraient faire malgré tout parler d’elles lors de cette vente de foals. Deux lots retiennent l’attention sur le papier : le lot 348, par Frankel & Snow Pine (Dalakhani), et le lot 364, par Deep Impact & Silverskaya (Hawk Wing).

Les foals issus des juments "FR" et/ou entraînées en France

Lot Sexe Père Mère Père de mère Vendeur
311 M Orfèvre Fontanelice Vale of York Northern Farm
312 M Duramente Dariole Highest Honor Shadai Farm
321 F Duramente Hippy Muhtathir Northern Farm
323 M Just a Way Epic Love Dansili Northern Farm
331 F Heart's Cry Gardenia Galileo Grand Stud
341 F Gold Ship Eleuthera Spirit One Shadai Farm
345 F Screen Hero Queen Bee Le Havre Northern Farm
348 M Frankel Snow Pine Dalakhani Northern Farm
359 M Daiwa Major Barefoot Lady Footstepsinthesand Taihei Stud Farm
364 M Deep Impact Silverskaya Silver Hawk Northern Farm
365 M Heart's Cry Bryce Canyon Galileo Chiyoda Farm
437 M Victoire Pisa Mambia Aldebaran Northern Farm
442 M Kizuna Kenhope Kendargent Shadai Farm
452 M Frankel Tourny Country Reel Taihei Stud Farm
456 M Heart's Cry Katmandoune Country Reel Northern Farm
513 F Orfèvre Some Romance Galileo Grand Stud
536 F Just a Way Nadeaud Soave Shadai Farm

Combien pour le frère de Tower of London ? Le lot 348 est un fils de Frankel et de Snow Pine (Dalakhani). C’est l’un des deux seuls produits de Frankel de la vente : les deux sont d’ailleurs issus de juments françaises puisque le second Frankel est un fils de la rapide Tourny (Country Reel).

L’étalon de Juddmonte est populaire au Japon. Parce qu’il est le père de Soul Stirring, gagnante des Hanshin Juvenile Fillies (Gr1) à 2ans et des Oaks à 3ans, mais aussi du beau Mozu Ascot, qui a décroché le titre de meilleur miler d’âge au Japon en enlevant il y a quelques semaines le Yasuda Kinen (Gr1).

La mère, Snow Pine, est gagnante de deux courses. Cette élève de Darley était entraînée par André Fabre. La famille est belle puisque Snow Pine est une fille de Shinko Hermes (Sadler’s Wells), deuxième mère de Sobetsu (Dubawi). La famille est active au Japon sous Shink Hermes, aïeule du gagnant des 2.000 Guinées Dee Majesty (Deep Impact). La troisième mère est Doff the Derby (Master Derby), d’où Generous (Caerleon), Imagine (Sadler’s Wells) et Wedding Bouquet (Kings Lake), aïeule de la championne Moonlight Cloud ** (Invincible Spirit).

Snow Pine a surtout déjà bien produit au Japon. Elle est la mère de Tower of London (Raven’s Pass), probablement le meilleur représentant actuellement de Godolphin sur l’île. Il est gagnant de l’Arlington Cup (Gr3), des Keio Hai Nisai Stake (Gr2 - 2ans) et troisième des Futurity Stakes (Gr1). Il reste sur une douzième place dans la NHK Mile Cup (Gr1) mais pas par manque de qualité : il s’est pris un rideau de chevaux et a été quasiment arrêté. Sur le papier, son frère par Frankel peut attirer de nombreuses convoitises.

Silverskaya, déjà millionnaire. Silverskaya (Silver Hawk) est déjà millionnaire. L’an dernier, lors de la partie dédiée aux yearlings, un de ses fils par Deep Impact a été adjugé 2.000.000 €.

Élève de M3 Élevage, du haras d’Étreham et de Pontchartrain Stud, Silversakaya était entraînée par Jean-Claude Rouget. Gagnante des Prix de Royaumont et Minerve (Grs3), elle a d’abord produit en Europe, donnant Seville (Galileo), deuxième de l’Irish Derby, du Juddmonte Grand Prix de Paris et du Racing Post Trophy (Grs1). Exportée au Japon, elle a notamment donné Silver State (Deep Impact). Colosse aux jambes d’argile, il a montré des moyens pour gagner au plus haut niveau mais des ennuis de jambe à répétition auront eu raison de sa carrière. Silver State avait débuté par une deuxième place, à 2ans, à Chukyo, le Deauville japonais. Il a ensuite ouvert son palmarès sur le même hippodrome, battant le record de la piste pour un 2ans avant de remporter le Shikigu Sho (L) en octobre 2015. Après une blessure, il revient en mai 2017 et décroche deux nouveaux succès mais une nouvelle blessure met fin à sa carrière. Silverskaya a aussi un 3ans nommé Henry Barows (Deep Impact), lequel avait fait sensation à 2ans en remportant de toute une classe son maiden à Hanshin après avoir été battu pour ses débuts par Wagnerian (Deep Impact), gagnant du Derby cette année. Un problème de tendon l’a mis sur la touche pour le printemps et il devrait revenir à l’automne. Silverskaya peut encore être millionnaire cette année.