Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin : Hippophagie

Le Mot de la Fin / 30.07.2018

Le mot de la fin : Hippophagie

Il y a quelque jours, Brigitte Bardot été reçue à l’Élysée par Emmanuel Macron. Cette dernière a déclaré à l’AFP : « Moi qui n'était pas une fervente de Macron, j'ai été très étonnée et très surprise de voir l'attention, le sérieux et la bonne disposition qu'il a eus envers nous. » Au cours de cet entretien, le broyage vivant des poussins mâles, l'abattage rituel des animaux sans étourdissement préalable et la consommation de viande de cheval ont été évoqués. À ce sujet, Brigitte Bardot a précisé : « Il s'est dit "favorable" à la fin de l'hippophagie […] J'ai vu beaucoup de présidents. Le dernier, c'était Sarkozy. Il m'a promis monts et merveilles et n'a rien fait. » Les réactions ne se sont pas fait attendre et ce lundi, la F.N.S.E.A. et la F.N.C. sont montées au créneau en annonçant : « La possibilité donnée à tout propriétaire de chevaux de sortir à vie son cheval de la chaîne alimentaire est certes compréhensible mais se traduit hélas en France, comme au niveau européen, par d'importantes atteintes au bien-être animal, par ignorance de leurs besoins, par incapacité financière d’assumer le coût des soins et de l’euthanasie, avec comme conséquences des animaux négligés et abandonnés. »