Les choix gagnants de Théo Bachelot

Courses / 24.07.2018

Les choix gagnants de Théo Bachelot

Théo Bachelot a changé de stature cette année. Ne l’appelez plus le Deauvillais ! Le jeune homme n’a pas hésité à partir au Qatar cet hiver, et cette première expérience internationale a encore des répercussions sur sa carrière…

Jour de Galop. - Le Festival de Vichy vient de se terminer, et pour vous, ce fut cinq journées bien pleines…
Théo Bachelot. -Le meeting a commencé avec un succès dans l’étape du Défi du Galop avec Nagano Gold (Sixties Icon), pour Vaclav Luka. Puis j’ai gagné le Grand Prix (Gr3) avec Noor Al Hawa (Makfi), et je n’ai été battu que du minimum avec Wireless (Kentucky Dynamite) dans le Prix Jacques de Brémont (L). Avec deux autres succès au compteur, j’ai réalisé un très bon festival, le meilleur depuis que j’y prends part. Tout s’est bien « goupillé ».

Noor Al Hawa, on peut dire que c’est une des conséquences de votre hiver passé au Qatar ?
J’avais gagné pour son propriétaire, Ali Hamad Al Attiya, au Qatar, et j’ai rencontré Georges Mikhalides là-bas. J’avais vu Noor Al Hawa évoluer à Doha, mais je n’avais pas eu l’occasion de le monter en course. Elias Mikhalides, le fils de Georges, s’est installé récemment à Chantilly, et il a reçu ce tout bon cheval. Elias m’a fait confiance dans le Grand Prix de Vichy et je lui en suis reconnaissant.

Retrouvez la suite de cet article ce soir, dans JDG.
Si vous n'êtes pas abonné et souhaitez recevoir gratuitement notre prochaine édition, cliquez ici.