Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LES STARS DE DEAUVILLE - City Light **, la vedette locale

Courses / 19.07.2018

LES STARS DE DEAUVILLE - City Light **, la vedette locale

Deauville, ses parasols, ses planches, ses stars… Durant l’été, ce sont les chevaux, les vraies vedettes de la station balnéaire. En guise de mise en bouche, voici le portrait de quelques-uns des chevaux qui devraient faire l’actualité lors du meeting de Deauville. Nous commençons par le local de l’étape, City Light, qui pourrait bien gagner sur ses terres son premier Gr1. 

Ce statut de vedette, City Light ** (Siyouni) ne l’a pas acquis avec un succès. Non, c’est en prenant la deuxième place des Diamond Jubilee Stakes (Gr1), à une courte tête de Merchant Navy (Fastnet Rock), que son (grand) talent a éclaté à la face du monde.

C’est simple. Cette année, City Light n’a rien raté. Retour gagnant sur la P.S.F. de Chantilly en battant Rosa Imperial (Pivotal), en préparation pour Dubaï. Confirmation à Lingfield, toujours sur une surface fibrée, dans la finale des All-Weather Sprint Championships. Le printemps arrivant, City Light est revenu sur le gazon et a encore été raccourci, sur les 1.000m du Prix de Saint-Georges (Gr3). Verdict : victoire facile, dans le très bon chrono de 56’’24. La suite, on la connaît. Le représentant de Jean-Louis Bouchard et d’Isabelle Corbani est allé tenter sa chance face aux meilleurs sprinters mondiaux et Stéphane Wattel a longtemps cru qu’il allait fêter son premier Gr1.

Il a fallu l’attendre. City Light a tout de suite montré de la qualité. Il avait gagné en tout bon poulain pour ses débuts, sur le mile de Saint-Cloud, au mois de septembre de ses 2ans. Il avait d’ailleurs décroché sa JDG Rising Star à cette occasion. Il a fallu ensuite attendre le mois d’octobre de ses 3ans pour le voir renouer avec le succès. City Light a été raccourci au fur et à mesure de ses sorties, et ne s’est pleinement retrouvé qu’à l’automne de ses 3ans.

Ce premier Gr1, Stéphane Wattel pourrait bien le fêter à la maison. Son City Light doit courir le Larc Prix Maurice de Gheest, le 5 août prochain. L’entraîneur nous a déjà confié que le poulain était en très grande forme. Il jouera à domicile, lui qui peut parfois se montrer un peu compliqué. Ce sera un atout supplémentaire. « Il nous fait rêver tous les matins… » City Light pourrait nous faire rêver l’après-midi !