PRIX EQUIDIA (PRIX DE LA MADELEINE) (CLASSE 2) - Le rush final de Fira

Courses / 15.07.2018

PRIX EQUIDIA (PRIX DE LA MADELEINE) (CLASSE 2) - Le rush final de Fira

PARISLONGCHAMP, SAMEDI

Cinquième d’une Classe 1 en dernier lieu, Fira (Siyouni) a renoué aisément avec le succès à l’occasion de ce Prix Equidia (Classe 2). Elle a longtemps galopé en avant-dernière position à la corde dans une course animée à un train très réduit par Balinaise (Dansili). Décalée par son jockey, Stéphane Pasquier, à 400m du but, Fira a changé de jambe à 200m de l’arrivée, finissant fort en dehors pour venir s’imposer avec autorité. L’allemande Sa Mola (Dabirsim) se classe deuxième, à une longueur et demie de la gagnante, tandis que Balinaise complète le podium.

Une course d’attente qui s’est avérée payante. Fira ajoute donc une deuxième victoire à son palmarès. Auparavant entraînée par Romain Le Dren-Doleuze, elle a rejoint les boxes de Sylvain Dehez depuis moins d’un mois et son nouvel environnement semble lui réussir. Installé à Maisons-Laffitte, Sylvain Dehez nous a expliqué : « Fira est arrivée chez moi quelques jours après sa dernière sortie au Lion-d’Angers, donc je ne la connais pas encore vraiment bien. Elle avait déjà montré un peu de qualité ! J’ai dit à Stéphane Pasquier de la monter à l’arrière-garde pour qu’elle finisse sa course, comme elle l’avait fait en ouvrant son palmarès à Fontainebleau. Ses deux dernières courses étaient moyennes mais elle avait été montée de manière plus offensive. Aujourd’hui, elle a fini vite ! »

La fille d’une placée de Listed. Élevée par Sylvie Langlois, Fira appartient à l’E.A.R.L. de La Vallée, Philippe Siron, l’écurie François Corda, ainsi que Baptiste et Alexandre Alain Langlois. Elle est issue de Siyouni, étalon au haras de Bonneval. Sa mère, Nakamti (Lahint), s’est classée troisième du Critérium de Lyon (L) et quatrième du Prix Miesque (Gr3). Elle est issue de la famille de Sir David (Ben Trovato), vainqueur du Critérium du Béquet (L) et deuxième du Critérium de Saint-Cloud (Gr2, à l’époque).

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Siyouni

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen

FIRA (F3)

 

 

 

 

 

 

Woodman

 

 

Lahint

 

 

 

 

Count on Bonnie

 

Nakamti

 

 

 

 

 

Beaudelaire

 

 

Ildiko

 

 

 

 

Fraulein

 


LES CHRONOS

Temps total : 2’12’’93