Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX FRÉDÉRIC DE LAGRANGE (L) - Efraan montre son vrai visage et pense déjà à l’année prochaine

Courses / 20.07.2018

PRIX FRÉDÉRIC DE LAGRANGE (L) - Efraan montre son vrai visage et pense déjà à l’année prochaine

VICHY, VENDREDI

Efraan (Teofilo) était le seul concurrent non black type au départ de ce Prix Fréderic de Lagrange (L). Il était aussi l’un des moins joués par les parieurs et pour cause : en dernier lieu, cet élève et représentant d’Al Shaqab Racing venait de se montrer très décevant en se classant quatrième du Derby du Languedoc (L). Mais ce vendredi à Vichy, ce poulain que François Rohaut a toujours estimé s’est racheté en décrochant nettement sa première Listed.

De bout en bout. À Toulouse et dans le Prix de Guiche (Gr3), Grégory Benoist avait repris son partenaire pour le faire évoluer au milieu des chevaux. Cette fois, il a laissé le poulain prendre la tête. La course s’est déroulée dans un train peu soutenu. L’animateur a évolué à son aise, en tête et à la corde, avec Olympico (Rajsaman), très allant, et French King (French Fifteen) à ses trousses. Le favori King of Camelot (Camelot) a galopé en dernière position durant tout le parcours. Dans la ligne droite, au moment où la course a accéléré, French King puis King of Camelot ont tenté de venir attaquer le futur lauréat. Mais ils n’ont fait que le pousser et Efraan s’est imposé avec deux longueurs d’avance, sans que Grégory Benoist soit obligé de le solliciter exagérément. King of Camelot monte pour la quatrième fois sur le podium au niveau black type. Le métronome French King se classe troisième. En dix sorties, il s’est hissé à huit reprises parmi les trois premiers.

Il pourra aller sur plus long. François Rohaut, l’entraîneur du gagnant, a déclaré au micro d’Equidia : « Je cherche encore à comprendre pourquoi il avait si mal couru à Toulouse. Ce jour-là, nous étions très déçus car nous pensions qu’il était capable de gagner. Aujourd’hui, il se rattrape, avec un déroulement de course favorable. Il a pu tranquillement aller devant, en respirant bien. Grégory Benoist l’a parfaitement monté et il s’est montré très courageux pour finir. Nous allons certainement le faire revenir au niveau Groupe. Il va bien vieillir et sera certainement encore mieux l’année prochaine. On pourra sans doute le rallonger. »

Al Shaqab Racing, côté élevage. Efraan a été élevé par Al Shaqab Racing, qui en est également le propriétaire. Les deux premiers élèves (pur-sang anglais) de l’entité qatarie ont fait leur apparition en épreuves publiques en 2015 dans l’Hexagone. L’un d’eux, Doha Dream (Shamardal) a ensuite remporté le Qatar Prix Chaudenay (Gr2). En 2016, ils étaient six en piste, dont Al Johrah (Bated Breath), deuxième des Queen Mary Stakes et du Prix Robert Papin (Grs2), Doha Dream et Al Debel (Distorted Humor), deuxième du Prix Lyphard (L). En 2017, Al Shaqab Racing a pu compter sur Doha Dream et Layali (Rip Van Winkel), deuxième du Prix Caravelle - Haras des Granges (L). Cette année, Efraan est le quatrième black type en France issu de cet élevage, avec Rabdan (Frankel), troisième du Prix de l’Avre (L), Ajayeb (Frankel), deuxième du Prix Caravelle - Haras des Granges (L), et Talbah (Style Vendôme), troisième du Prix Imprudence (Gr3).

Le premier produit de la bonne Rjwa. Teofilo (Galileo), le meilleur 2ans de sa génération en Europe, fait la monte à Kildangan Stud en Irlande. Efraan est son 124e black type. La mère de ce dernier, Rjwa (Muhtathir), est certainement la placée de classique la moins chère de l’histoire récente des courses françaises. Alors qu’elle était foal, elle n’avait en effet coûté que 5.000 € en décembre 2009 à Arqana. Confiée à François Rohaut, elle s’est révélée largement supérieure à son prix d’achat, se classant notamment deuxième du Prix Saint-Alary (Gr1) ainsi que troisième des Prix de Diane (Gr1) et Pénélope (Gr3). Efraan est son premier produit. Le deuxième, Durgham (Olympic Glory), est aussi à l’entraînement chez François Rohaut. La deuxième mère d’Efraan, Minallon (Flag Down), est une double gagnante de Gr2 en Argentine. Elle n’a donné que quatre produits en France, dont deux black types, avec Rjwa et Briarée (Rock of Gibraltar), troisième du Prix Fondeur (L) à Auteuil. Cette bonne souche argentine a aussi donné Anaerobio (Catcher in The Rye), champion des 3ans dans son pays de naissance, où il a gagné le Jockey Club, les 2.000 Guinées et le Gran Premio Montevideo (Grs1).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Teofilo

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Speirbhean

 

 

 

 

Saviour

EFRAAN (M3)

 

 

 

 

 

 

Elmaamul

 

 

Muhtathir

 

 

 

 

Majmu

 

Rjwa

 

 

 

 

 

Flag Down

 

 

Minallon

 

 

 

 

Anallon