Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX HUBERT BAGUENAULT DE PUCHESSE - 7e ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP (L) - Le coup d’éclat de Nagano Gold

Courses / 17.07.2018

PRIX HUBERT BAGUENAULT DE PUCHESSE - 7e ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP (L) - Le coup d’éclat de Nagano Gold

VICHY, MARDI

Suite au forfait de Spotify ** (Redoute’s Choice), ils n’étaient plus que huit au départ de ce Prix Hubert Baguenault de Puchesse - 7e Étape du Défi du Galop (L). Le concurrent tchèque, Nagano Gold (Sixties Icon), s’est envolé sur une piste annoncée à 4,4. Le représentant du Syndikat V3J est parti en dernière position, étant rapidement décollé d’un peloton emmené par San Salvador (Lord of England). Nagano Gold a commencé à se rapprocher dans la ligne d’en face, tout en restant parmi les derniers. Décalé par son jockey dans la dernière ligne droite, il a accéléré facilement en dehors, s’imposant dans un véritable canter. Le régulier Master’s Spirit (Mastercraftsman) se classe deuxième, à quatre longueurs et demie du vainqueur. Octoking (Kingsalsa) conclut troisième à deux longueurs du pensionnaire de Jérôme Reynier. La déception vient de Tilly’s Chilli (Excelebration), seulement cinquième, et de Caravagio (American Post), septième à nette distance.

La meilleure performance de sa carrière. Nagano Gold restait sur une bonne troisième place dans le Prix Bedel (L), au mois de mai, et il arrivait donc sur cet engagement avec de la fraîcheur. Il avait déjà gagné en France à l’occasion du Prix de Bursard (Classe 1), sur la P.S.F. de Deauville, en novembre dernier. Théo Bachelot, jockey du lauréat, a déclaré : « Il y a eu du train et le cheval s’est retrouvé un peu "off". Mais pour finir, il a fait la différence en peu de temps. Il est encore tout jeune mais je pense qu’on devrait le voir progresser dans les bonnes courses. »

Master’s Spirit, le Poulidor de service. Sixième de la Coupe (Gr3) lors de sa dernière sortie, Master’s Spirit a repris le cours de ses bonnes performances ce mardi. Le pensionnaire de Jérôme Reynier a patienté en avant-dernière position avant de bien accélérer à l’intérieur du peloton dans la phase finale, ne pouvant cependant rien faire contre le futur lauréat. Master’s Spirit est un cheval qui répond tout le temps présent. Il a pris cette année quatre secondes places en six sorties. Il mériterait plus que n’importe qui de remporter une course black type, lui qui a conclu deuxième du Prix André Baboin (Gr3, à l’époque) en 2016, sans parler de ses nombreuses places au niveau Listed.

Retour concluant dans les Listeds pour Octoking. Lauréat du Grand Handicap de ParisLongchamp (Course B) au mois de mai, Octoking n’avait plus couru au niveau Listed depuis sa tentative dans le Prix de Boulogne (L), où il avait terminé septième et dernier. Troisième du Prix Georges Trabaud (L, à l’époque) dans sa jeunesse, il montre qu’il est encore capable de belles choses lorsque la forme est là.

Un frère de Jamr. Élevé par Éric Cantillon et J. Knight, Nagano Gold est un fils de Sixties Icon et de Never Enough (Monsun). C’est un frère de Jamr (Singspiel), gagnant de l’Abu Dhabi Championship (Gr3). La deuxième mère, Never Mind (High Line), a donné plusieurs vainqueurs comme Night Sun (Big Shuffle) et Nevermore (Sternkoenig), lauréats de Listed en Allemagne. Il s’agit de la famille de Night Blue, gagnante de Listed mais aussi deuxième des 1.000 Guinées allemandes (Gr3) et troisième du Prix de Diane allemand (Gr2).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Sixties Icon

 

 

 

 

 

Diesis

 

 

Love Divine

 

 

 

 

La Sky

NAGANO GOLD (M4)

 

 

 

 

 

 

Königsstühl

 

 

Monsun

 

 

 

 

Mosella

 

Never Enough

 

 

 

 

 

High Line

 

 

Never Mind

 

 

 

 

Nuova Stella