Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

QATAR LENNOX STAKES (GR2) - Karar ** dans un Gr1 déguisé

Courses / 30.07.2018

QATAR LENNOX STAKES (GR2) - Karar ** dans un Gr1 déguisé

GOODWOOD (GB), MARDI

Le français Karar ** (Invincible Spirit) s’aligne au départ des Qatar Lennox Stakes, un Gr2 au parfum de Gr1 au niveau des allocations (175.935 £ au gagnant) et de la fréquentation. Dans une saison sans un vrai top miler – sauf Alpha Centauri (Mastercraftsman) –, la différence entre la Ligue 1 et la Ligue 2 est très subtile. Karar est loin d’être un intrus. Il a décroché deux places de Gr1 dans le Qatar Prix de la Forêt, il est sur son parcours et vaut un lot de ce genre. Tout doit filer dans le bon sens pour lui, surtout de la boîte numéro 10, un petit handicap sur les 1.400m de Goodwood.

Tip Top Win, la jeunesse. La course est très compliquée, avec les douze concurrents en six livres de rating. Celui avec la plus haute valeur est le 3ans Tip Two Win (Dark Angel), qui n’a pas répété dans les St James’s Palace Stakes (Gr1) la bonne valeur affichée lors de sa deuxième place dans les 2.000 Guinées. Il y a aussi deux lauréats de Gr1 au départ : le "FR" Suédois (Le Havre) et Here Comes When (Danehill Dancer) qui, l’année dernière, avait nagé plus vite que tout le monde dans les Sussex Stakes. David O’Meara a visé sagement cet objectif avec Suédois, qui est peut-être un peu juste pour un Gr1 en Europe mais ne sera pas gêné par le parcours.

Mossé en selle sur Sir Dancealot. Gérald Mossé sera associé à Sir Dancealot (Sir Prancealot), qui a tracé un remarquable parcours lors de sa quatrième place dans la Darley July Cup (Gr1). Il revient sur 1.400m, la distance sur laquelle il a remporté son Gr3 et avec le 4 dans les boîtes, le pilote français peut tourner les affaires à son avantage. Parmi les chevaux en progrès, il faut noter Emmaus (Invincible Spirit), qui compte trois victoires en quatre sorties. Les deux Godolphin D’bai (Dubawi) et Dutch Connection (Dutch Art) ont une chance régulière dans une course qui donne souvent des surprises comme le lauréat de l’année dernière Breton Rock (Bahamian Bounty), qui était à 50/1. Il a 8ans et il est encore là !