Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un lot de stores de 2ans très solides à la vente d’été Arqana

Institution / Ventes / 02.07.2018

Un lot de stores de 2ans très solides à la vente d’été Arqana

Un lot de stores de 2ans très solides à la vente d’été Arqana

La vente d’été Arqana débute ce lundi avec les canters des 2ans et des stores de 3ans. La vente en elle-même aura lieu les mardi et mercredi suivants, avec une première journée consacrée aux 2ans de plat et aux stores, et une seconde journée dédiée aux chevaux à l’entraînement, aux pouliches sortant de l’entraînement et aux juments pleines.

Éric Hoyeau, président-directeur général, nous a expliqué : « L’offre, sur l’ensemble de la vente, est importante et c’est une vacation qui ne cesse de donner des gagnants, dans toutes les catégories. Parmi les exemples les plus récents, on peut penser à Dortmund Park (Champion Novice Hurdle, Gr1), Lord Glitters (2e des Queen Anne Stakes, Gr1), Saglawy (3e de l’AES Champion Four Year Old Hurdle, Gr1), Diamond Cauchois (Ladbrokes Ireland Boyne Hurdle, Gr2), Srelighonn (Prix Ferdinand Dufaure, Gr1), The Right Man (Al Quoz Sprint, G1), Absolute Blast (3e du Premio Lydia Tesio, Gr1)… »

Lundi 2 juillet – canters à 15 h sur l’hippodrome

Mardi 3 juillet – vente de 2ans et stores à 11 h

Mercredi 4 juillet – vente de poulinières, pouliches et chevaux à l’entraînement à 11 h

Une spécificité française. « Le catalogue des stores de 2ans est très fort. Il y a des pedigrees et des physiques de toute première qualité. Ce lot est excellent et cela est lié au fait que les vendeurs ont compris qu’il s’agissait d’une très bonne période d’exposition pour les 2ans à vocation obstacle. Après le printemps, ils se présentent avec un développement suffisant. La clientèle anglo-saxonne et française répond présent, en sachant qu’il s’agit d’une spécificité de notre pays que de présenter des stores à l’âge de 2ans. En Irlande et en Angleterre, ils sont vendus à l’âge de 3ans. Dès lors, à Deauville, on trouve des utilisateurs finaux, mais aussi des spéculateurs qui viennent de vendre leurs 3ans. C’est un marché en croissance depuis la fin de la crise de 2008, le creux de la vague ayant été atteint en 2009. Depuis le volume et le pourcentage de vendus n’ont cessé de progresser. La vente d’été, c’est le premier marché de stores "à la française". Les meilleurs étalons d’obstacle seront représentés, à l’image de Blue Bresil, Coastal Path, Irish Wells, Great Pretender, Kapgarde, Martaline, Network, No Risk at All, Poliglote, Saint des Saints, Turgeon, Vision d’État… Plusieurs frères et sœurs de gagnants au plus haut niveau (Dortmund Park, Petit Mouchoir, Labaik, Silviniaco Conti, Golden Silver, D’Or ou Argent, Alex de Larredya, Laurina…) passeront sur le ring. Pour les 2ans à vocation plat, cette vente constitue une breeze up complémentaire à celle de mai. Tous les consignataires importants sont représentés, avec des produits d’étalons confirmés, à l’image de Dabirsim, Distorted Humor, Dream Ahead, Iffraaj, Invincible Spirit, Mastercraftsman, Motivator, Pivotal, Siyouni, Sea the Stars, Showcasing... »

Des juments pleines des jeunes étalons français les plus en vue. « Enfin, ce mercredi, les poulinières et chevaux à l’entraînement passeront sous le feu des enchères. La section des poulinières et pouliches offre de réelles opportunités. C’est l’occasion, pour des éleveurs, des deux hémisphères de trouver des pouliches bien nées. Cela permet d’exposer sur le marché des juments pleines de jeunes étalons, comme Shalaa (Invincible Spirit) ou Almanzor (Wootton Bassett). Il y aura par ailleurs une sœur de la lauréate classique Teppal (Camacho) par Le Havre (Noverre) qui est pleine de Recorder (Galileo). On trouve également dans le catalogue plusieurs poulinières portant un produit à naître par Wootton Bassett (Iffraaj), dont une sœur de Margot Did (Exceed and Excel), lauréate de Gr1 et mère de Mission Impassible (Galileo). L’offre de chevaux à l’entraînement couvre à la fois le plat et l’obstacle. Le marché des sauteurs à l’entraînement est très concurrentiel. Les bons sujets trouvent rapidement preneur à l’amiable, sans forcément attendre la vacation suivante, malgré le potentiel de valorisation d’un passage sur le ring. C’est la raison pour laquelle la Vente du Grand Steeple a toute sa place, elle permet en effet de ne pas avoir à patienter du côté des vendeurs. Même si l’offre est fluctuante, au gré des opportunités, nous avons réussi à réunir des sujets intéressants pour la vente d’été. Le système des wild cards a été très utile dans ce sens, avec des chevaux venant de gagner qui rejoignent le catalogue. Pour le plat, avec des objectifs en France comme à l’étranger, la vente d’été présente de sérieuses références. On y trouve des chevaux capables de progresser. Les acheteurs, étrangers notamment, ne s’y trompent pas. »

Le Show Lumet, une première pour Arqana. « Ce dimanche, pour la première fois, le Show Lumet était organisé en partenariat avec Arqana. Dans notre équipe, Guillaume Cousin est la cheville ouvrière de ce projet. David Lumet a créé cette vente dans ses installations à Bécon-les-Granits. Il nous a approchés et le courant est passé très rapidement. C’est un entrepreneur dont le projet est vraiment construit. En faisant appel à Arqana, il veut faire progresser son événement, tout en le rendant plus transparent au niveau des transactions. De notre point de vue, c’est un excellent complément à notre marché de stores et nous pouvions le promouvoir au sein de cette semaine avec une forte identité obstacle. Je suis très attaché à l’ouest de la France. C’est ma culture et on peut considérer cette région comme l’équivalent français de Tipperary. Il y a une véritable culture des courses et on trouve des gens issus de cette région dans beaucoup de grandes maisons, en France comme à l’étranger. »