Waldgeist et Bateel toujours dans les King George

Courses / 23.07.2018

Waldgeist et Bateel toujours dans les King George

Les premiers forfaits pour les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), qui auront lieu samedi à Ascot, ont été enregistrés ce lundi. Quatorze chevaux sont restés sur les rangs, dont les français Waldgeist (Galileo) et Bateel (Dubawi). Cracksman (Frankel) est toujours engagé, mais John Gosden a expliqué qu’il ne courra que si la pluie arrive, ce qui apparaît comme peu probable. Coronet (Dubawi), l’autre atout de John Gosden, est beaucoup plus probable pour la grande course. Le favori devrait être Crystal Ocean (Sea the Stars), le lauréat des Harwicke Stakes (Gr2), mais Sir Michael Stoute pourrait aussi compter sur Poet’s World (Poet’s Voice), le tombeur de Cracksman dans les Prince of Wales’s Stakes (Gr1). Aidan O’Brien a laissé cinq pensionnaires, dont Kew Gardens (Galileo), le gagnant du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1).

Francis-Henri Graffard : « C’est d’actualité ! »

Contacté ce lundi, Francis-Henri Graffard nous a appris, quant à une éventuelle participation de Bateel aux King George VI and Queen Elizabeth Stakes : « C’est d’actualité ! La jument est vraiment très bien et j’ai envie de courir. Nous allons en discuter avec son propriétaire. Nous prendrons une décision mardi, qui pourra évoluer jusqu’au moment de monter dans le camion, jeudi ! Elle n’a pas couru le Grand Prix de Saint-Cloud principalement à cause de la chaleur. Nous savons qu’elle apprécie le terrain souple, mais ce sont vraiment les 35 °C qui me faisaient peur. Samedi, à Ascot, on annonce des températures de l’ordre de 25 °C. La piste sera rapide, mais elle peut tout à fait s’en sortir. Elle est surtout dans un tel état de forme qu’il va falloir aller aux courses. Et cet engagement n’hypothèque pas une participation au Darley Prix Jean Romanet (Gr1), qui aura lieu trois semaines plus tard… Concernant la suite du programme, on va y aller progressivement. Il y a le Vermeille, l’Arc, les Champions Fillies & Mares Stakes… Nous déciderons ultérieurement quelle route nous prendrons. »