Argentine

Le Mot de la Fin / 03.08.2018

Argentine

Ce dimanche à Deauville aura lieu la grande journée aux couleurs de l’Amérique du Sud avec notamment le Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1). L’occasion de parler de la situation critique que vit l’un des pays phares du turf sud-américain : l’Argentine. Pour faire simple, la gouverneure de Buenos Aires, Maria Vidal, qui ne connaît pas grand-chose aux courses, veut faire supprimer la loi du turf qui permet au monde des courses de recevoir une subvention en compensation du développement croissant des salles de jeux, très souvent illégales. Ce projet doit être voté dans une semaine, ce qui met en péril le futur de 82.000 emplois et de 320.000 familles. Les professionnels du monde hippique argentin se mobilisent donc régulièrement pour faire fléchir cette gouverneure qui, en contrepartie, ne prévoit rien pour contrer le jeu illégal sur les courses. Elle a d’ailleurs sous-entendu vouloir lutter contre la ludopathie en promulguant cette loi… Ce qui a fait bondir tous les professionnels. Voilà comment une situation peut dégénérer rapidement lorsque l’on soumet sa survie aux subventions et aux politiques…