ARLINGTON MILLION (GR1) - Les idées de génie de Mister D…

International / 10.08.2018

ARLINGTON MILLION (GR1) - Les idées de génie de Mister D…

ARLINGTON MILLION (GR1)

Les idées de génie de Mister D…

Richard Duchossois, que tout le monde l’appelle Mister D. même maintenant à 96 ans, a eu une idée merveilleuse en 1981, quand il a inventé l’Arlington Million, la première course avec un million de dollars d’allocation, ouverte aux chevaux du monde entier. La Breeders’ Cup n’a vu le jour que trois ans après et le Washington D.C. International qui était le grand événement de fin de saison aux États-Unis offrait un quart de million. Mr. D., un héros de la Seconde Guerre mondiale, a défendu sa course et son joli hippodrome dans la banlieue de Chicago, même quand le feu a détruit les tribunes et qu’une mauvaise loi sur les paris l’a obligé à arrêter pendant deux ans. Sans le coup de génie de Mr. D., la vague des courses millionnaires aurait frappé beaucoup plus tard l’industrie du pur-sang.

L’Europe avec les troisièmes couteaux. L’Arlington Million est encore millionnaire, ce qui est beaucoup pour un hippodrome qui est hors de grands circuits (New York, Kentucky et Californie) des États-Unis, mais a forcément perdu un peu de lustre. Les européens qui font le déplacement sont des troisièmes couteaux comme le trio de cette année, composé par Deauville (Galileo), Century Dream (Cape Cross) et Circus Couture (Intikhab). Ils seront opposés à Oscar Performance (Kitten’s Joyce) qui avait remporté l’année dernière les Secretariat Stakes (Gr1), c’est-à-dire l’Arlington Million des 3ans, à l’ex-français Almanaar (Dubawi), lauréat de Gr1 pour Chad Brown, et à deux chevaux venus de l’Amérique du Sud en quête de gloire, le chilien Robert Bruce (Fast Company) et l’argentin Catcho en Die (Catcher in the Rye).

BEVERLY D STAKES (GR1)

Sistercharlie dans la course des françaises

Mr D. a aussi inventé une autre course, les Beverly D. Stakes (Gr1), pour rendre hommage à sa femme. Au fil des années, l’épreuve pour les pouliches est devenue encore plus intéressante que le Million. La France a un drôle de record, même si la seule gagnante entraînée dans l’Hexagone reste Hatoof (Irish River). Treize lauréates (sur vingt-huit) des Beverly D. ont commencé leur carrière chez nous et il suffit de citer Stacelita (Monsun) pour donner l’idée de la qualité de la course et des françaises qui se sont imposées.

Cette année, Chad Brown, qui a signé quatre des sept dernières éditions, propose comme capitaine de son quatuor Sistercharlie (Myboycharlie), qui vient de remporter dans la toute dernière foulée les Diana Stakes, son deuxième Gr1 aux États-Unis. C’est la favorite d’une course assez ouverte et dans laquelle l’autre "FR" de Chad Brown, Thais (Rio de la Plata), peut décrocher une place. Le jeune entraîneur peut compter aussi sur Fourstar Crook (Freud), qui a devancé Sistercharlie dans les New York Stakes (Gr2) et la régulière Inflexibility (Scat Daddy).

L’Europe est mieux représentée que dans l’Arlington Million. Aidan O’Brien a mis dans l’avion Athena (Camelot) qui s’est révélée lors de ses débuts aux États-Unis dans les Belmont Oaks (Gr1). Pour la pouliche, c’est la dixième sortie de la saison et son quatrième voyage en avion. L’autre européenne, Nyaleti (Arch), a gagné les 1.000 Guinées en Allemagne avant de se classer quatrième d’Alpha Centauri (Mastercraftsman) dans les Falmouth Stakes (Gr1). Parmi les autres il faudra se méfier de l’ex-argentine Dona Bruja (Storm Embrujado), deuxième l’année dernière.

SECRETARIAT STAKES (GR1)

On se croirait au Curragh…

Les Secretariat Stakes (Gr1) plaisent beaucoup à Aidan O’Brien qui compte quatre succès et n’a pas hésité à envoyer à Arlington Park de vrais bons comme Highland Reel (Galileo). Il a deux partants et son atout, malgré le treize à la corde, est Hunting Horn (Camelot), gagnant de Gr3 à Royal Ascot et troisième du Belmont Derby (Gr1). L’autre de Ballydoyle, Lucius Tiberius (Camelot), vient de gagner deux handicaps. Trois autres ont fait le déplacement d’Irlande dont deux, Bandua (The Factor) et Platinum Warrior (Galileo), ont pris part au Derby du Curragh. Jeune et déjà sage, Joseph O’Brien a tenu son Ming (Pour Moi) à l’écart des mauvaises compagnies et le propose ici après deux faciles succès. Le favori de la course est l’américain Analyze It (Point of Entry), un pensionnaire de Chad Brown qui a déjà battu Hunting Horn dans le Belmont Derby.