VENTE DE YEARLINGS v.2 ARQANA - Réajustement

Institution / Ventes / 21.08.2018

VENTE DE YEARLINGS v.2 ARQANA - Réajustement

Mardi, Arqana tenait sa vente de yearlings v.2. Après deux années de progression, la vente revient à des niveaux antérieurs. Le taux de vendus baisse très légèrement par rapport à 2017, tout en restant au-dessus de la barre des 80 % : il passe de 82,31 % à 81,06 %. Le prix moyen enregistre une baisse de 15,79 % : 33.028 € cette année, contre 39.220 € l’an dernier. Le prix médian baisse de 10 % : il est à 27.000 € en 2018 contre 30.000 € l’an passé. En 2018, le nombre de yearlings vendus est le même qu’en 2017 : 107. En 2017, le chiffre d’affaires de la vente v.2 avait pour la première fois passé la barre des 4.000.000 €. Il s’établit à 3.534.000 € en 2018.

La discrétion des pinhookers. Les pinhookers, très actifs l’an dernier sur le haut du marché, ont été beaucoup plus discrets en 2018. Ils ont certainement été incités à la prudence après un marché des breeze up difficile en Angleterre et en Irlande, tandis que la France avait bien résisté. Les pinhookers avaient investi d’importantes sommes l’an dernier, lors de la vente v.2 – 100.000 €, 95.000 €, 85.000 €, 80.000 €… – et ont été beaucoup plus calmes cette année.

Anodin au top, Siyouni aussi. Le top price du jour est de 140.000 €, soit le deuxième top price le plus élevé de l’histoire de la vente v.2, le record étant de 150.000 € en 2015. Il s’agit du lot 408, un fils d’Anodin dont les premiers 2ans, emmenés par Harmless ** et Anodor **, ont séduit en piste. C’est l’écurie Wertheimer & Frère qui a acheté ce yearling puissant présenté par le haras du Cadran et appartenant à la famille de chevaux rapides comme Tamarisk, champion sprinter, ou Queen Catrine, gagnante de Gr3 et troisième du Prix Marcel Boussac (Gr1). Les trois meilleurs prix suivants sont pour des produits de Siyouni, qui ont passé la barre des 100.000 €. En tout, quatre produits de Siyouni ont été vendus, pour un prix moyen de 105.000 €.

Le marché domestique actif. Les entraîneurs français ont en revanche été plus actifs ce mardi, avec la concurrence des pinhookers en moins. Éric Hoyeau et Alix Choppin ont analysé : « Numériquement parlant, la vente v.2 revient à des niveaux antérieurs, après deux années de progression assez exceptionnelle. On peut comprendre la déception de certains vendeurs, qui se sont alignés au fur et à mesure de la vente à la demande. On constate cependant une grosse diversité des acheteurs et, parmi eux, un nombre important d’entraîneurs français, qu’ils soient de la région parisienne ou basés en province : cela correspond à l’essence de cette v.2. Les pinhookers ont été beaucoup moins actifs cette année : les breeze up ont été difficiles, il y a les incertitudes autour du Brexit. Les acteurs français ont cependant pris le relais. On constate aussi que le sire power continue de marcher : le top price est par Anodin et, derrière, on retrouve trois produits de Siyouni. On peut parler de réajustement de la v.2 en 2018, après deux années de progression assez spectaculaire. »

LES GRANDS INDICATEURS
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. (évol.)
2018 132 107 (81,06 %) 33.028 € (- 15,79 %) 27.000 € (- 10 %) 3.534.000 € (- 15,79 %)
2017 130 107 (82,31 %) 39.220 € 30.000 € 4.196.500 €

# Étalons Vendus Prix moyen Chiffre d'affaires
1 Siyouni 4 105.000 € 420.000 €
2 Dark Angel 1 62.000 € 62.000 €
3 Kendargent 1 60.000 € 60.000 €
4 Palace Épisode 1 60.000 € 60.000 €
5 Alhebayeb 1 55.000 € 55.000 €

LES TOP-LOTS

Lot Sx Origines Prix
408 M. Anodin & Cantalupa 140.000 €
Acheteur : Wertheimer & Frère
Vendeur : Cadran
407 F. Siyouni & Candinie 125.000 €
Acheteur : Magnolia Bloodstock
Vendeur : Capucines
346 F. Siyouni & Optica 115.000 €
Acheteur : François Doumen
Vendeur : Capucines
482 M. Siyouni & Moojeh 105.000 €
Acheteur : Powerstown Stud
Vendeur : Étreham
435 M. Dabirsim & Fox Force Five 90.000 €
Acheteur : Mandore International Agency
Vendeur : Grandcamp
409 M. Elusive City & Carnet de Bal 75.000 €
Acheteur : Jean-Claude Rouget
Vendeur : Granges
419 F. Siyouni & Décision 75.000 €
Acheteur : MAB Agency
Vendeur : Grandcamp
399 F. Dabirsim & Big Monologue 74.000 €
Acheteur : Marc Pimbonnet
Vendeur : Petit Tellier
372 F. Dabirsim & Teoris 64.000 €
Acheteur : Tina Rau Bloodstock/Sylvain Vidal
Vendeur : Aumônerie
439 M. Dark Angel & Galipette 62.000 €
Acheteur : Powerstown Stud
Vendeur : Étreham
LE TOP DES VENDEURS
# Vendeurs Vendus Prix moyen Chiffre d'affaires
1 Capucines 7 52.714 € 369.000 €
2 Grandcamp 7 43.857 € 307.000 €
3 Étreham 5 51.200 € 256.000 €
4 Hôtellerie 7 33.000 € 231.000 €
5 Granges 4 48.250 € 193.000 €
LE TOP DES ACHETEURS
# Acheteurs Achetés Prix moyen Chiffre d'affaires
1 Jean-Claude Rouget 9 39.333 € 354.000 €
2 Powerston Stud Ltd 2 83.500 € 167.000 €
3 Paul Nataf 5 31.800 € 159.000 €
4 Wertheimer & Frère 1 140.000 € 140.000 €
5 Marc Pimbonnet 3 42.000 € 126.000 €

LES FRÈRES WERTHEIMER CONTINUENT À SOUTENIR ANODIN

#408    M        Anodin & Cantalupa, par Dr Fong           140.000 €

            Acheteurs : Wertheimer et Frère

            Vendeur : Haras du Cadran

            Éleveurs : Haras du Cadran & Haras du Mâ

Les frères Wertheimer soutiennent leurs étalons et c’est Pierre-Yves Bureau, leur racing manager, qui a signé le bon à 140.000 € pour le lot 408, produit du jeune Anodin, présenté par le haras du Cadran. Jean-Claude Rouget faisait partie des sous-enchérisseurs. Après Riverman, Lyphard, Green Tune, Green Dancer… l’élevage Wertheimer est actuellement représenté par trois jeunes étalons dans l’Hexagone : Anodin (Anabaa), Intello (Galileo) et Attendu (Acclamation). Anodin, stationné au haras du Quesnay, compte déjà neuf gagnants dans sa première génération de 2ans. Son premier black type, Harmless ** (Prix Roland de Chambure, L.) court sous la casaque bleu et blanc, après avoir été acquis lors de l’édition 2017 de la vente v.2, où il était présenté par le haras d’Ombreville. Pierre-Yves Bureau nous a expliqué : « Comme vous le savez, nous soutenons régulièrement nos étalons. C’est une manière de remercier les éleveurs qui soutiennent ces reproducteurs. Parmi les produits d’Anodin au catalogue, c’est ce poulain qui nous plaisait le plus. Son père réalise de bons débuts et nous voulons montrer que nous croyons en lui. C’est un beau poulain. Notre politique de soutien de nos étalons nous a d’ailleurs apporté plusieurs succès par le passé. C’est par exemple le cas de Sonjeu (Intello), gagnant du Prix Saraca (L), ou Gwenseb (Green Tune), lauréate du Prix du Bois (Gr3) puis mère de quatre black types. » La mère de ce lot 408, Cantalupa (Dr Fong), a gagné une course à réclamer et son premier produit, Woowy Henry (Henrythenavigator), est à l’entraînement chez Charley Rossi. La deuxième mère a donné deux black types, Trillion Cut (Swain), gagnant de six courses au Japon dont la Challenge Cup (L), et Bay Knight (Johannesburg), deuxième des Concorde Stakes (Gr3). C’est la famille de Tamarisk (Green Desert), gagnant du Sprint Cup (Gr1).

LES FILLES DE DABIRSIM ONT LA COTE

#399    F         Dabirsim & Big Monologue, par Testa Rossa      74.000 €

            Acheteur : Marc Pimbonnet

            Vendeur : Haras du Petit Tellier

            Éleveur : Erich Schmid

Marc Pimbonnet était en compagnie de son principal propriétaire, Fabrice Petit, lorsqu’il a mis l’enchère gagnante, à 74.000 €, pour le lot 399, présenté par le haras du Petit Tellier. Au sujet de cette fille du précoce Dabirsim (Hat Trick), l’entraîneur de Chazey-sur-Ain nous a expliqué : « Elle est bien née. Nous étions en compagnie de Franck Blondel et la pouliche nous a emballés. Elle avait tout pour plaire, ayant de l’os et du cadre. Monsieur Petit l’aime beaucoup et elle se déplace bien. Espérons qu’elle soit bonne ! Elle a le pedigree pour être précoce et elle est née tôt. »

Testa Rossa (Perugino), le père de mère de cette élève d’Erich Schmid, a brièvement fait la monte en France, au haras du Petit Tellier. Lauréat de Gr1 à 2ans, il fut le grand rival de Redoute’s Choice (Danehill) en course avant d’être champion sprinter en Australie. Big Monologue (Testa Rossa), la mère de la yearling, a gagné une course à 2ans. Mais c’est à l’âge de 4ans qu’elle a réalisé son fait d’arme en s’imposant dans le Preis der Union Investment (L, 1.600m) à Francfort. Elle a déjà produit deux gagnants, dont Big Letters (Whipper) lauréate de quatre courses et qui et montée jusqu’en valeur 39. Kiwi Kiss (Dabirsim), la propre sœur de ce lot 399, s’est classée trois fois deuxième, en autant de sorties cette année, à 2ans. C’est la famille de Battle in Seattle (Naaqoos), deuxième du Prix Montenica (L).

#372    F         Dabirsim & Teoris, par Bachelor Duke    64.000 €

            Acheteurs : Tina Rau Bloodstock & Sylvain Vidal

            Vendeur : Haras de l’Aumônerie

            Éleveur : Haras de Grandcamp

Achetée 46.000 €, en décembre 2017, par Armenic Bloodstock (Meryl de Watrigant), cette pouliche a fait monter les enchères jusqu’à 64.000 €. Le bon a été signé par Tina Rau et Nicolas Clément qui nous ont déclaré : « C’est une jolie pouliche, très athlétique. C’était l’un des meilleurs yearlings de la journée. Elle a été acquise par l’association entre deux propriétaires existants. »

Cette pouliche baie foncée, avec du modèle, est une fille de Dabirsim (Hat Trick) dont les deux meilleurs produits Cœur de Beauté (deuxième de The Emirates Poule d'Essai des Pouliches, Gr1) et Different League (deuxième des Juddmonte Cheveley Park Stakes, Gr1), sont des femelles. Présentée par le haras de Grandcamp, elle est issue d’une mère inédite mais qui a déjà produit une gagnante, Pompogne (Evasive), lauréate de deux épreuves à réclamer dans le sud-est de la France. La deuxième mère, l’américaine Political Parody (Doonesbury), s’est classée deuxième des Inaugural Stakes (L) à Ellis Park. Au haras, elle a donné trois black types dont Political Whit (Lines of Power), lauréat de douze courses et deuxième du Maryland Breeders’ Cup Handicap (Gr3), et l’étalon Panis (Miswaki), lauréat des Prix Messidor et de Condé (Grs3). Plus récemment, cette famille a donné Kingstar (Evasive), deuxième du Prix de Condé (Gr3) et cinquième des Belmont Derby Invitational Stakes (Gr1).

SIYOUNI, ENCORE

#407    F         Siyouni & Candinie, par Bernardini         125.000 €

            Acheteur : Magnolia Bloodstock

            Vendeur : Haras des Capucines

            Éleveur : J.-P.-J. Dubois

Nous ne saurons pas grand-chose sur cette fille de Siyouni adjugée 125.000 €, si ce n’est que Nicolas de Chambure a signé le bon au nom de Magnolia Bloodstock, entreprise dont le dirigeant est Justin Casse si l’on en croit société.com… Justin Casse a déjà fait confiance à l’étalon français lors de la vente de yearlings d’août Arqana.

Cette pouliche est une fille de Candinie (Bernardini), achetée foal à Keeneland par Hubert Guy pour 160.000 $. Candinie a gagné une course et a donné deux gagnants sur ses trois produits ayant couru. La deuxième mère, Candlelight (Kingmambo), a gagné une course aux États-Unis. La troisième mère, Bright Candles, est gagnante de Stakes et a pris la deuxième place des Santa Anita Oaks, ainsi que la troisième place des Kentucky Oaks et des Las Virgenes Stakes (Grs1). Elle a donné le champion et étalon Grand Slam, gagnant des Champagne Stakes, des Futurity Stakes et deuxième du Breeders Cup Sprint (Grs1).

FRANCOIS DOUMEN FRAPPE D’EMBLÉE

#346    F         Siyouni & Optica, par Hernando   115.000 €

            Acheteur : François Doumen

            Vendeur : Haras des Capucines

            Éleveurs : Scea Écurie de Montfort & Mme P. Ades-Hazan

Le premier lot de la vente v.2 Arqana 2018 a d’emblée fait monter les enchères. François Doumen a eu le dernier mot à 115.000 € pour une élégante fille de Siyouni, qui a eu un bon comportement dans le ring. C’est le deuxième produit d’Optica (Hernando). Le premier, Tequila Boom Boom (Palace Épisode), a remporté un réclamer à Vivaux. La famille est plaisante. Optica est une propre sœur de Semarang (Hernando), gagnant du Prix Sigy (L). La troisième mère, Gallanta, a gagné le Prix de Cabourg (L, à l’époque), a conclu deuxième du Morny (Gr1), troisième du Pin et de l’Imprudence (Ls, à l’époque)…. Elle a donné Gay Gallanta, gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1) et mère du rapide Byron, troisième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Il s’agit de la souche de Gay Mécène, de Wolfhound, d’AP Indy, de Lemon Drop Kid

François Doumen a expliqué : « Cela fait plusieurs jours que je l’ai vue. Elle a un papier intéressant. Il est vrai qu’elle peut manquer d’un peu de taille, mais elle a du chic et un œil de crack, le petit truc en plus… Je l’ai achetée pour Henri de Pracomtal et je crois que c’est une famille à avoir dans un élevage. Elle va aller au haras et le choix de son entraîneur sera fait plus tard. »

JEAN-CLAUDE ROUGET FAIT SES EMPLETTES

#409    M        Elusive City & Carnet de Bal, par Kingsalsa       75.000 €

            Acheteur : Jean-Claude Rouget

            Vendeur : Haras des Granges

            Éleveurs : Mathieu Daguzan-Garros & Mme P. Daguzan-Garros

Jean-Claude Rouget a été actif lors de cette vente v.2 Arqana. Il a notamment acheté deux lots coup sur coup, comme ce lot 409 et le lot suivant, le 410, un beau-fils d'Hurricane Cat. Concernant ce lot 409, c’est un fils d’Elusive City présenté par le haras des Granges. La mère, Carnet de Bal (Kingsalsa), a donné le bon Anima Rock (Shamalgan), deuxième du Critérium du Béquet (L) et exporté au Qatar où il s’est classé deuxième de l'Al Biddah Mile (Gr2 local) à la fin du mois de février, où il était battu par le bon Tip Two Win (Dark Angel), futur deuxième des 2.000 Guinées de Newmarket (Gr1). La deuxième mère, Guermantes (Distant Relative), s’est classée deuxième d’un Prix La Sorellina (L) et a donné Mar Adentro (Marju), un très bon sprinter qui a pris la deuxième place du Prix du Petit Couvert (Gr3) et la troisième place du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). Guermantes est une sœur de Yasoodd (Inchinor), gagnant du Leopardstown 2.000 Guineas Trial (Gr3). Il s’agit de la souche de Kingsalsa. Jean-Claude Rouget, qui devait enchérir – et acheter – le lot suivant, n’a pas eu le temps de commenter cet achat mais a précisé que le poulain n’avait pas été acheté pour un propriétaire en particulier.

ANTOINE DE WATRIGANT NE LAISSE PAS FILER LA PROPRE SŒUR DE MUSIC LOVER

#474    F         Palace Épisode & Lucky Game, par Montjeu      60.000 €

            Acheteur : Antoine de Watrigant

            Vendeur : Haras du Logis Saint-Germain

            Éleveur : Haras du Logis Saint-Germain

Le lot 474, par Palace Épisode et Lucky Game (Montjeu), n’est autre que la propre sœur de la bonne Music Lover (Palace Épisode), gagnante du Prix Rose de Mai 2017 (L) et quatrième du Prix Pénélope (Gr3). Music Lover est sous la responsabilité d’Antoine de Watrigant et l’entraîneur n’a pas laissé passer sa propre sœur, adjugée 60.000 €. Les origines sont les mêmes, mais pas le modèle. Antoine de Watrigant a dit : « C’est une belle pouliche. Elle a plus de profondeur physiquement que sa sœur, qui est très légère. Espérons qu’elle fasse au moins aussi bien que sa sœur ! »

Music Lover est le meilleur produit de sa mère, gagnante d’un handicap à Deauville. La deuxième mère, Princess Victoria (Deploy), est gagnante d’une course à 2ans. La pouliche descend de Solartic (Briartic), gagnante de Stakes aux États-Unis. Elle a donné Tralos (Roberto), gagnant des Cumberland Lodge Stakes (Gr3), mais aussi Polemic (Roberto), gagnante de Groupe aux Etats-Unis  et deuxième du Prix Saint-Alary (Gr1).

STÉPHANE CERULIS FIDÈLE À LA PERGOLA

#430    M        Wootton Bassett & Elusive Queen, par Elusive City       60.000 €

            Acheteur : Stéphane Cerulis

            Vendeur : Haras des Granges

            Éleveurs : Mat. Daguzan-Garros & F. Bragato

Stéphane Cérulis n’a pas laissé filer le lot 430, un fils de Wootton Bassett, petit frère de sa pensionnaire La Pergola (Penny’s Picnic), récente troisième du Prix de la Vallée d’Auge (L). Un bon update ! La deuxième mère, L’Arrosée (Woodman), troisième d’un Prix Georges Trabaud (L, à l’époque). Ce poulain descend d’Ancient Régime (Vaguely Noble), gagnante du Prix Morny (Gr1), deuxième du Prix Robert Papin (Gr1, à l’époque), ou encore quatrième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Stéphane Cérulis a expliqué : « C’est le frère de La Pergola et nous l’aimons bien. Il a plus de physique que sa sœur et il est par un bon étalon, certainement améliorateur. Pour quel propriétaire ? Sûrement l’association qui est déjà autour de La Pergola, mais ce n’est pas certain. »

UN BATED BREATH POUR LES ÉPOUX SHERWOOD ET GEORGE BAKER

#379    M        Bated Breath & Zaltana, par Cherokee Run       55.000 €

            Acheteur : Its Bloodstock

            Vendeur : Coulonces Sales

            Éleveur : Écurie Pérégrine S.A.S.

Sébastien Le Forban a eu le dernier mot à 55.000 € pour le lot 379, un puissant fils de Bated Breath et de Zaltana (Cherokee Run). La jument a déjà donné Zylpha (Elusive City), gagnante de Listed en Allemagne. C’est une famille de vitesse puisque la deuxième mère est Zinziberine (Zieten), gagnante du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), du Prix Eclipse (Gr3), et multiple placée de Groupes. Elle a donné l’étalon Zanzibari (Smart Strike), gagnant du Prix de Cabourg (Gr3). Le poulain descend donc d’Amen (Alydar), d’où Amilynx (Linamix).

Le poulain est destiné à être entraîné en Angleterre mais pourrait aussi venir courir en France. Sébastien Le Forban était en compagnie des deux nouveaux propriétaires du yearling, Mark et Lavinia Sherwood. Ils ont dit : « Nous aimions beaucoup le physique du cheval. C’est un très beau poulain qui sera entraîné par George Baker, chez qui nous avons déjà deux chevaux à l’entraînement. Il pourrait venir courir en France dans le futur, étant donné qu’il a les primes. C’est la première fois que nous achetons à Arqana et c’est aussi la première fois que nous achetons un yearling ! »

À LA RECHERCHE DU FUTUR BOITRON

#435    M        Dabirsim & Fox Force Five, par Araafa   90.000 €

            Acheteurs : Mandore International & Middleham Park Racing

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : Sarah Lhermite

Nicolas de Watrigant était en compagnie d’une partie de l’équipe de Middleham Park Racing quand il a placé l’enchère gagnante pour le lot 435, un fils de Dabirsim (Hat Trick) présenté par le haras de Grandcamp. Ce poulain va intégrer l’effectif de Richard Hannon. L’homme de Mandore International nous a expliqué : « En septembre 2016, j’ai rencontré le représentant de Middleham Park Racing à la vente de La Teste. Ils m’ont demandé de leur acheter un poulain. C’est à cette occasion que Tigre du Terre (Le Havre) a intégré leur effectif. Il s’est classé deuxième des Weatherbys Flying Scotsman Stakes (L) et troisième des British Stallions Studs EBF Stonehenge Stakes (L). L’année suivante, ils m’ont redemandé de leur trouver un poulain et ce fut Boitron (Le Havre), gagnant des Denford Stakes (L), qui va certainement se présenter au départ du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Ce lot 435 est un beau poulain, très course. » Sa mère, Fox Force Five (Araafa), a déjà produit Fox Tin (Tin Horse), cinquième de Listed et placé au niveau Classe 2 à 3ans. La deuxième mère a donné deux bons chevaux de vitesse, Ossun (Anabaa), gagnant du Prix Saraca (L) et Ladoga (Exceed and Excel), deuxième du Prix La Flèche (L).

THOMAS WHITEHEAD FAIT SON MARCHÉ

#482    M        Siyouni & Moojeh, par King’s Best           105.000 €

            Acheteur : Powerstown Stud

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveurs : Xavier Moyer, Haras Bonne Chance & Annabelle Moyer

Thomas Whitehead a vendu pour 260.000 € un produit de Siyouni (Pivotal) en 2017, à la breeze up Arqana. L’homme de Powerstown Stud s’est donc logiquement à nouveau lancé à la recherche de yearlings de l’étalon du haras de Bonneval. Il est allé jusqu’à 105.000 € pour cet alezan avec du blanc, présenté par le haras d’Étreham. Sa mère a déjà donné un bon cheval, Fourioso (Footstepsinthesand), gagnant du Premio Gobierno Vasco (L) à San Sebastian et du Prix du Point du Jour (L) à Craon. C’est la famille de Bahri (Riverman), le meilleur miler sa génération en Europe, en remportant notamment les Queen Elizabeth II Stakes et les St James's Palace Stakes (Grs1).

#439    M        Dark Angel & Galipette, par Green Desert          90.000 €

            Acheteur : Powerstown Stud

            Vendeur : Haras d’Étreham

            Éleveur : Gestüt Zur Kuste Ag

Les pinhookers ont besoin de vitesse et de précocité. Le lot 439 correspondait à ces critères et il n’a pas échappé à Thomas Whitehead (Powerstown Stud). L’Irlandais nous a confié, après avoir fait monter les enchères jusqu’à 90.000 € : « Ce beau poulain présente un bon pedigree, avec de la vitesse. Il va probablement revenir ici pour la breeze up. » Le papier de ce yearling présenté par le haras d’Étreham est un concentré de vitesse : Dark Angel (Acclamation) x Green Desert (Danzig) x Zafonic (Gone West). Sa mère, Galipette (Green Desert), a déjà produit deux gagnants : Gaetano Donizetti (Makfi), pris en valeur 42, et Gymnaste (Shamardal), lauréate d’une course sur 1.400m à Chester. La deuxième mère, Arabesque (Zafonic), a gagné les Flying Fillies' Stakes (L) à Pontefract. Elle a produit quatre black types, dont deux étalons au cœur de l’actualité en 2018, Showcasing (Oasis Dream), lauréat des Gimcrack Stakes (Gr2), et Camacho (Danehill), deuxième des Jersey Stakes (Gr3). Ces deux étalons ont produit un gagnant de Gr1 en 2018.

TOUT LE MONDE AIME SIYOUNI

#419    F         Siyouni & Décision, par Kentucky Dynamite       75.000 €

            Acheteur : MAB Agency

            Vendeur : Haras de Grandcamp

            Éleveur : Haras du Quesnay

Marc-Antoine Berghgracht a acheté cette pouliche à deux occasions, en décembre 2017 et lors de cette v.2, où elle était présentée par le haras de Grandcamp. L’homme de MAB Agency a ensuite déclaré, après avoir signé le bon à 75.000 € : « C’est une magnifique fille de Siyouni. Si elle galope aussi bien que ce qu’elle marche, ça va faire mal. Son entraîneur n’est pas encore défini. Je l’ai achetée pour un client existant. » Sa mère, Décision (Kentucky Dynamite), a gagné deux courses en France et son premier produit, Demetria (Intello), a décroché trois places en quatre sorties. Décision est la propre sœur d’Unanimité (Kentucky Dynamite), placé de Listed sur les haies d’Ascot.

UN KENDARGENT POUR PASCAL BARY

#451    F         Kendargent & Ice Love, par Three Valleys          60.000 €

            Acheteur : Pascal Bary

            Vendeur : Haras de Colleville

            Éleveur : Guy Pariente

Au téléphone, Pascal Bary s’est fait adjuger pour 60.000 € le 451. Cette fille de Kendargent (Kendor), présentée par le haras de Colleville, est le premier produit d’Ice Love (Three Valleys), lauréate de cinq courses, dont le Prix Ronde de Nuit (L). La deuxième mère a produit un autre gagnant, Snow and Ice (Panis) qui est monté en valeur 39,5. Il s’agit de la famille de Delighter (Lypheor), gagnante des Yellow Ribbon Invitational Handicap (Gr1).

DE LA VITESSE POUR MALCOLM PARRISH

#454    F         Alhebayeb & Iffraja, par Iffraaj   55.000 €

            Acheteur : Paul Nataf

            Vendeur : Haras d’Ellon

            Éleveurs : Thierry de La Héronnière & Jedburgh Stud

Paul Nataf, en compagnie de Malcolm Parrish et son épouse, est allé jusqu’à 55.000 € pour cette fille du précoce Alhebayeb (Dark Angel), un lauréat de July Cup (Gr2), stationné à Tara Stud. Le courtier nous a ensuite expliqué : « Sur les 320 yearlings que j’ai vus dans les haras, c’est celui qui m’a le plus marqué. Elle est exceptionnelle. Son père est improbable mais elle ressemble à ce que l’on veut vraiment trouver chez une pouliche. Elle a énormément de classe. » Présentée par le haras d’Ellon, c’est le premier produit d’Iffraja (Iffraaj). Sa deuxième mère a donné Great Minds (Bahamian Bounty), gagnant des Woodlands

Stakes et des Cork Stakes (Ls). La troisième mère a produit quatre black types dont Pipalong (Pips Pride), lauréate de dix courses dont la Sprint Cup (Gr1) mais également troisième des July Cup et des Nunthorpe Stakes (Grs1).