Au sujet de la lettre adressée par les éleveurs du Sud-Ouest au président Édouard de Rothschild

Élevage / 10.08.2018

Au sujet de la lettre adressée par les éleveurs du Sud-Ouest au président Édouard de Rothschild

Au sujet de la lettre adressée par les éleveurs du Sud-Ouest au président Édouard de Rothschild

Par Jean Biraben, vice-président de l’Ecsso, membre du Comité de la Fédération des Éleveurs du Galop

« Le Président du Syndicat des Éleveurs de Chevaux de Sang du Sud-Ouest (E.C.S.S.O.), Yves Frémiot, s’est exprimé récemment dans les médias en publiant une « lettre adressée par les éleveurs du Sud-Ouest au président Édouard de Rothschild» Dans cette lettre, il annonce : « Nos éleveurs, au nombre de 590 adhérents à notre syndicat régional, sont tous très mécontents, voire en colère suite à la décision prise par votre Comité d’avoir purement et simplement supprimé la prime aux chevaux d’âge, pour les 6ans et plus en plat, et les 10ans et plus en obstacle. » Je partage son avis sur les effets néfastes de cette réforme pour les petits éleveurs, dont je fais partie. Mais je suis en désaccord avec le fait que cette prise de parole émerge de manière locale. Elle aurait dû faire partie d’une action de communication collégiale, c’est-à-dire de concert avec les autres régions de France, en passant par la Fédération des Éleveurs du Galop. Et non pas de manière isolée. Pour agir efficacement, nous devons agir tous ensemble. »