Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

AUJOURD’HUI AUX COURSES - DEAUVILLE

Courses / 18.08.2018

AUJOURD’HUI AUX COURSES - DEAUVILLE

15 h 45 • DEAUVILLE • DARLEY PRIX MORNY

Gr1 - 2ans - 1.200m

Angleterre contre Ballydoyle, et Sexy Metro en arbitre

Deux français face à huit britanniques. La mission des deux tricolores est très difficile mais pas impossible, même si le Darley Prix Morny (Gr1) est désormais une course anglaise qui se dispute en France. Il a fallu un 2ans super-doué comme Dabirsim (Hat Trick) pour sauver notre championnat d’été des juniors. Cette édition s’annonce comme un match Angleterre-Ballydoyle. Michael Bell, qui avait gagné le Morny en 1994 avec la pouliche Hoh Magic (Cadeaux Généreux), nous propose Pretty Pollyanna (Oasis Dream), qui n’est pas l’archétype de la bombe de vitesse. Elle vient de gagner par sept longueurs les Duchess of Cambridge Stakes (Gr2) à Newmarket, à l’issue d’une course difficile à analyser. Plusieurs de ses adversaires n’ont pas pu s’exprimer mais Pretty Pollyanna avait déjà course gagnée au moment de la bagarre qui a empêché plusieurs de ses rivales de s’exprimer.

Ballydoyle est en quête d’un succès qui le fuit depuis 2001, quand Johannesburg (Hennessy) avait battu les français. Le poulain choisi cette année est un arrière-petit-fils de Johannesburg. Land Force est issu de No Nay Never, gagnant du Morny en 2013, qui est par le regretté Scat Daddy, le meilleur produit de Johannesburg. Land Force a explosé ses rivaux dans les Richmond Stakes (Gr2) à Goodwood, sur un parcours de vitesse pure comme celui de Deauville.

Le pensionnaire d’Aidan O’Brien a tiré le 3 à la corde, ce qui est un piège possible. Il a à sa gauche la flèche Comedy (Dandy Man), qui a remporté le Prix de Cabourg (Gr3), et à sa droite la lauréate du Prix Robert Papin (Gr2), Signora Cabello (Camacho). Le risque est de se retrouver dans une bataille de vitesse. Marie’s Diamond (Footstepsinthesand) a plein d’excuses pour sa deuxième place dans les Richmond et peut profiter d’un train de course qui s’annonce violent.

La France compte sur Sexy Metro (Diamond Green) et Simple Striking (Kheleyf), battus par Signora Cabello dans le Prix Robert Papin. Les 100m en plus peuvent aider Sexy Metro, qui a paru un peu pris de vitesse à Maisons-Laffitte. Ce ne sera peut-être pas suffisant pour gagner mais la mission, difficile, n’est pas impossible.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2017 : Unfortunately (K. Burke). 2016 : Lady Aurelia (W. Ward). 2015 : Shalaa (J. Gosden). 2014 : The Wow Signal (J. Quinn). 2013 : No Nay Never (W. Ward).

16 h 20 • DEAUVILLE • DARLEY PRIX JEAN ROMANET

Gr1 - Femelles - 4ans et plus - 2.000m

Bateel repart en campagne

Enfin ! Plaisante lauréate du Prix Corrida (Gr2) pour sa rentrée, fin mai, Bateel (Dubawi) n’a pas été revue depuis. La représentante d’Al Asayl Bloodstock n’a pas été chanceuse avec la météo. Francis-Henri Graffard a préféré éviter les grosses chaleurs à la fois lors du Grand Prix de Saint-Cloud puis dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Grs1). Même à court de compétition, Bateel, lauréate du Qatar Prix Vermeille (Gr1) l’an passé puis deuxième du Qipco British Champion Fillies and Mares (Gr1), a les moyens de s’imposer dimanche, sur une piste qu’elle apprécie.

Sa rivale numéro un est Urban Fox (Foxwedge), deuxième des Qatar Nassau Stakes après avoir remporté les Juddmonte Pretty Polly Stakes (Grs1). Elle court seulement à deux semaines, mais elle a passé un cap depuis qu’elle a été rallongée et, si elle ne se ressent pas de ses efforts, elle peut faire galoper Bateel.

Comme Bateel, Lady Frankel (Frankel) n’a couru qu’une fois cette année. C’était à l’occasion du Qatar Prix de la Calonne - Fonds européen (L), sur le mile. Après avoir attendu, elle avait bien fini, sans pouvoir rivaliser avec Rosa Imperial (Pivotal), mais cette rentrée était convaincante et la troisième du Prix de l’Opéra Longines (Gr1) devrait se montrer plus percutante sur 2.000m.

Rhododendron (Galileo) n’est pas du genre à ménager ses efforts. Elle n’a pas franchement convaincu lors de ses deux dernières sorties, mais il ne faut pas la condamner. Elle avait réussi à revenir après un Prix de Diane Longines (Gr1) cauchemardesque, où elle avait été arrêtée après une hémorragie pulmonaire massive.

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2017 : Ajman Princess (R. Varian). 2016 : Speedy Boarding (J. Fanshawe). 2015 : Odeliz (K. Burke). 2014 : Ribbons (J. Fanshawe). 2013 : Romantica (A. Fabre).

17 h • DEAUVILLE • DARLEY PRIX DE POMONE

Gr2 - Femelles - 3ans et plus - 2.500m

Bébé d’Amour vs God Given, un match France-Angleterre

Le Darley Prix de Pomone (Gr2) a réuni onze concurrentes, françaises et anglaises. Côté tricolore, Bébé d’Amour (Montmartre) sera la meilleure chance. Double gagnante de Listed, en terrain très souple à lourd, la représentante de la famille Artu a conclu bonne deuxième du Prix Corrida (Gr2), sur du bon terrain. La distance sera un avantage pour elle et elle peut l’emporter. Cependant, pour cela, il faudra certainement battre God Given (Nathaniel), qui a dominé plusieurs de ses compatriotes, qu’elle va retrouver, comme Precious Ramotswe (Nathaniel) et Crimson Rosette (Teofilo). Elle a de la tenue et s’annonce comme la meilleure candidate britannique. Plus revue depuis son échec dans le Prix de Diane Longines (Gr1), Luminate (Lawman) avait auparavant aligné de bonnes performances. Elle découvrira la distance mais, si elle s’en accommode, elle ne sera pas loin de la victoire. Palombe (Nathaniel) avait été séduisante ce printemps et, à en juger par sa troisième place dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2), elle doit être capable de viser une bonne place. Kitesurf (Dubawi) est d’une grande régularité et devrait encore jouer un bon rôle, tout comme Morgan Le Faye (Shamardal), qui progresse. Gaining (American Post) a deux lignes intéressantes cette année, mais ça s’annonce plus difficile ce dimanche.

 

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2017 : Bateel (F.-H. Graffard). 2016 : Highlands Queen (Y. Gourraud). 2015 : Baino Hope (J.-C. Rouget). 2014 : Star Lahib (A. Wohler). 2013 : La Pomme d’Amour (A. Fabre).

 

14 H 35 • DEAUVILLE • DARLEY PRIX KERGORLAY

Gr2 - 3ans et plus - 3.000m

Marmelo peut garder son titre

Dix stayers vont s’affronter dans ce Darley Prix Kergorlay (Gr2). L’entraîneur anglais Hugh Morrison pourrait bien remporter cette épreuve pour la troisième année consécutive, puisqu’il présente les deux derniers lauréats de la course. Vainqueur de l’édition précédente, Marmelo (Duke of Marmalade) vient de remporter facilement le Prix Maurice de Nieuil (Gr2) et s’annonce très dur à battre. La France lui réussit tout particulièrement, puisqu’il ne s’est jamais classé plus loin que troisième en huit sorties sur notre sol. Il va devoir tenir tête à son compagnon d’entraînement Nearly Caught (New Approach). Gagnant de l’édition 2016, il vient d’être battu d’un rien dans le Prix du Carrousel (L) par Holdthasigreen (Hold That Tiger), qu’il va retrouver ce dimanche. Ce dernier a terminé troisième du Darley Prix Kergorlay l’année dernière. Lauréat de sept Listeds et placé de Gr1, il fait vivre un véritable conte de fées à son entourage et ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.

Casterton (Fastnet Rock) reste sur une quatrième place dans le Prix de Reux (Gr3), mais il peut mieux faire pour son retour sur 3.000m. Il semble toutefois un peu en dessous des adversaires précédemment cités. La surprise pourrait venir de son compagnon d’entraînement le jeune Aim True (Galileo). Ce représentant de S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani a montré quelques moyens en remportant trois courses sur des distances plus courtes. Il ne s’est encore jamais aventuré au-delà des 2.500m et le rallongement du parcours pourrait lui permettre d’éclore à ce niveau. Quatrième du Prix Royal-Oak (Gr1) l’année précédente, l’irlandais Renneti (Irish Wells) alterne le plat et l’obstacle avec plus ou moins de réussite. Sur ce qu’il a fait de mieux, il peut prétendre à une place.

Quant au bien connu Mille et Mille (Muhtathir), il semble décidément difficile à cerner. Après une rentrée anonyme dans le Prix de Barbeville (Gr3), il avait rassuré en se classant troisième du Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), faisant longtemps illusion pour la victoire. Nous l’attendions de pied ferme dans le Prix Maurice de Nieuil, où il a déçu une nouvelle fois, concluant cinquième et avant-dernier. Capable du meilleur comme du pire, Mille et Mille ne bénéficiera pas ce dimanche du terrain lourd qu’il affectionne.

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2017 : Marmelo (H. Morrison). 2016 : Nearly Caught (H. Morrison). 2015 : Alex My Boy (A. Wohler). 2014 : Protectionist (A. Wohler). 2013 : Verema (A. de Royer Dupré).