Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

DARLEY PRIX KERGORLAY (GR2) - Holdthasigreen, la victoire de l’émotion

Courses / 19.08.2018

DARLEY PRIX KERGORLAY (GR2) - Holdthasigreen, la victoire de l’émotion

DARLEY PRIX KERGORLAY (GR2)

Holdthasigreen, la victoire de l’émotion

Holdthasigreen (Hold that Tiger) est décidément un cheval exceptionnel. Lauréat de sept Listeds et placé du Prix Royal-Oak (Gr1), le populaire alezan méritait de remporter son Groupe. Il a enfin franchi ce palier dimanche à Deauville, s’imposant avec la manière dans le Darley Prix Kergorlay (Gr2). Le représentant de Jean Gilbert et Claude Le Lay a galopé en cinquième position côté corde durant la première partie du parcours, tandis qu’Oriental Eagle (Campanalogist) menait avec une grande avance, imprimant un train très soutenu. Holdthasigreen s’est ensuite rapproché en troisième position dans la ligne opposée, au fur et à mesure que l’avance de l’animateur se réduisait. Cadencé par son partenaire à 600m du but, il est passé à l’attaque en premier dans la ligne droite, ne laissant à personne l’occasion de l’approcher et s’imposant de deux longueurs et demie devant le favori Marmelo (Duke of Marmalade). Tenant du titre, ce dernier a tenté d’attaquer le futur lauréat dans la phase finale, sans jamais réussir à venir à sa hauteur. Son compagnon d’entraînement, Nearly Caught (New Approach), se classe troisième à trois longueurs et demie, lui qui avait remporté l’édition 2016. Il précède la régulière Line des Ongrais (Voix du Nord) et Mille et Mille (Muhtathir) qui sera mieux sur plus long.

Un travail d’orfèvre sur le cheval d’une vie. Coéleveur et copropriétaire de Holdthasigreen, Claude Le Lay a également entraîné le cheval pendant deux ans avant de passer la main à son gendre, Bruno Audouin. Il nous a expliqué : « Il nous avait fait peur en début de saison. Les chevaux de l’écurie sont tombés malades et nous étions un peu inquiets, car Holdthasigreen a été contaminé. Nous ne nous en étions pas rendu compte tout de suite et nous l’avons couru dans le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2) où il n’a donc pas pu se montrer performant. C’est un cheval très caractériel et nous craignions de ne pas réussir à le retrouver. Cependant, il a un tel mental de gagneur qu’il est revenu à son bon niveau. Holdthasigreen a beaucoup de galop ; c’est sa principale qualité. Mais c’est aussi un guerrier. Il s’est beaucoup assagi, ce qui fait qu’il n’est plus obligé d’aller devant, comme nous avons pu le constater aujourd’hui. Son jockey a pu le positionner là où il a voulu. Le cheval est mieux mentalement que l’année dernière. Il était très difficile étant jeune. À l’âge de 2ans, il n’allait pas sur la piste, il dérobait partout… Je tiens d’ailleurs à remercier mon gendre, Bruno, et ma fille, Alexandra, car ils ont fait un travail énorme sur lui. Je pense que Holdthasigreen ne serait jamais devenu le cheval qu’il est aujourd’hui s’il avait été entraîné dans un grand centre d’entraînement. Pas parce que nous sommes meilleurs, mais parce que le contexte ne lui aurait jamais été favorable. Nous avons des bois, nous pouvons le promener, ce qui lui a permis de prendre goût au travail. Mais ce fut un travail d’orfèvre : il a passé des heures sur la piste à marcher, à faire des galops de chasse, jusqu’à ce qu’il accepte ce qu’on lui demande. Bravo aussi à Jean, coéleveur et copropriétaire de Holdthasigreen, qui fait un travail excellent. C’est une belle histoire ! Holdthasigreen est le cheval d’une vie et je souhaite à tout le monde de connaître ça un jour. Le monde des courses est très dur, nous nous battons contre des chevaux qui possèdent des origines extraordinaires, mais nous arrivons à contrer de bons compétiteurs grâce à tout ce travail en amont. Nous allons savourer cette victoire avant de décider de la suite du programme de Holdthasigreen, même s’il devrait aller sur le Prix du Cadran (Gr1). Nous réfléchirons peut-être aussi à l’emmener courir à l’étranger à la fin de l’année. »

Tony Piccone, jockey du lauréat, a déclaré : « C’est un cheval extraordinaire. À part lui, je n’ai pas d’autres occasions de monter d’aussi bons chevaux sur cette distance. Il m’a toujours fait plaisir, il a toujours répondu présent. C’est un cheval qui était très compliqué, il a donné beaucoup de fil à retordre à ses anciens jockeys. J’ai commencé à lui être associé au moment où il devenait plus facile. Aujourd’hui, il a été parfait. Il n’a pas essayé de pencher. Les courses rythmées comme celles-ci, c’est top pour lui, car je ne l’ai pas forcé et j’ai réussi à nous faire emmener. Je me suis ensuite permis d’avancer de bonne heure, car je ne voulais pas attendre les autres. Son entraîneur l’a vraiment amené "aux petits oignons". La dernière fois, le cheval a gagné, mais du minimum. Son entraîneur m’avait conseillé de lui faire confiance, car Holdthasigreen n’était qu’à 60-70 %, et il m’avait aussi dit qu’il serait beaucoup mieux la fois suivante. Sa victoire d’aujourd’hui est celle qui m’a le plus impressionné. Je tiens à remercier toute l’équipe pour leur travail extraordinaire. »

Marmelo et Nearly Caught battus avec les honneurs. Vainqueur désinvolte du Prix Maurice de Nieuil (Gr2), Marmelo est tombé sur plus fort que lui aujourd’hui. Son objectif de longue date reste de toute façon la Melbourne Cup (Gr1), comme nous l’a confirmé Hugh Morrison, entraîneur de Marmelo et de Nearly Caught : « Il a remarquablement bien couru. Cela a été assez rapide. Tout le mérite revient au vainqueur. Je pense que le terrain était un peu trop ferme pour lui. Christophe Soumillon m’a dit qu’il ne l’avait pas trouvé aussi à l’aise sur ce terrain qu’à ParisLongchamp. Mais il fait tout de même une belle performance aujourd’hui. Il devrait se sentir mieux en Australie. La Melbourne Cup reste au rendez-vous, nous allons voir comment il récupère. Quant à Nearly Caught, il court de façon superbe aussi pour un cheval de 8ans. Quand ils ont accéléré, il a eu un peu de mal à suivre, mais il a su se ressaisir et Olivier Peslier l’a très bien monté. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Holdthasigreen.pdf

Le meilleur produit de sa mère. Élevé par Claude Le Lay et Jean Gilbert, Holdthasigreen est un fils de Hold that Tiger (Storm Cat) et de Greentathir (Muhtathir), gagnante de deux courses en treize sorties. Holdthasigreen est son meilleur produit. La deuxième mère, Lady Honorgreen (Hero’s Honor), est gagnante et a donné Lady Dolpour (Dolpour), mère de Lady Lox (Loxias), troisième d’un Prix Wild Monarch (L). La troisième mère a donné Kadgreen (Kadrou), gagnant d’un Prix George Trabaud (L, à l’époque), et Kingren (King of Macedon), lauréat d’un Derby du Midi (L).

Storm Bird

Storm Cat

Terlingua

Hold that Tiger

Caveat

Beware of the Cat

T.C. Kitten

HOLDTHASIGREEN (H6)

Elmaamul

Muhtathir

Majmu

Greentathir

Hero’s Honor

Lady Honorgreen

Homer Green


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 2’’07’75

1.000m à 600m : 25’’95

600m à 400m : 12’’36

400m à 200m : 12’’02

200m à l’arrivée : 12’’78

Temps total : 3’10’’86