LARC PRIX MAURICE DE GHEEST - Abondance de biens…

International / 03.08.2018

LARC PRIX MAURICE DE GHEEST - Abondance de biens…

Vingt-trois chevaux déclarés, et seulement vingt places sur le parcours des 1.300m ligne droite : il a fallu avoir recours aux éliminations dans le Larc Prix Maurice de Gheest, le deuxième Gr1 du meeting deauvillais. Les trois petites valeurs du lot, King Malpic (King’s Best), Fighting Irish (Camelot) et Speak in Colours (Excelebration) devront rester au box ce dimanche.

Gr1 - Plat - 380.000€ - 1.300m

Pour chevaux entiers, hongres et juments de 3ans et au-dessus. Poids : 3ans, 56 kg.

Cheval

Origines

Eleveur

Propriétaire

Entraîneur

Jockey (Corde)

Pds [Val.]

BRANDO (H6)

Pivotal-Argent du Bois

Car Colston Hall Stud Synd.

Mme A. Bailey

K. A. Ryan

T. A. Eaves (2)

58,5 [51,5]

LIBRISA BREEZE (H6)

Mount Nelson-Bruxcalina

Newsells Park Stud

A. Bloom

D. Ivory

R. Winston (17)

58,5 [53]

LARCHMONT LAD (M4)

Footstepsinthesand-Fotini

Domenico Fonzo

C. Park Stud

D. O'Meara

D. Tudhope (14)

58,5 [50]

CITY LIGHT (M4)

Siyouni-Light Saber

Mme Isabelle Corbani

Ec. Jean-Louis Bouchard

S. Wattel

C. Soumillon (11)

58,5 [53,5]

TIME’S ARROW (M4)

Redoute’s Choice-Gilt Edge Girl

Flaxman Stables Ireland L.T.D

F. Ireland

P. Sogorb

S. Pasquier (6)

58,5 [48]

THE TIN MAN (H6)

Equiano-Persario

Mme E.M. Grundy

Assoc. Fred Archer Racing - Ormonde

J. R. Fanshawe

T. P. Queally (3)

58,5 [52,5]

D’BAI (H4)

Dubawi-Savannah Belle

Lodge Park Stud

Godolphin

C. Appleby

J. W. Doyle (19)

58,5 [50,5]

INNS OF COURT (M4)

Invincible Spirit-Learned Friend

Darley Stud Management Co. Ltd

Godolphin SNC

A. Fabre

M. Barzalona (4)

58,5 [52]

BACCHUS (H4)

Kheleyf-Rumbled

D.J. Erwin Bloodstock

Assoc. G P M Morland,D J Erwin,John G

B. J. Meehan

J. V. Crowley (5)

58,5 [50]

INTELLIGENCE CROSS (M4)

War Front-Good Vibes

Good Vibes Syndicates

Assoc. Mme J. Magnier/M. Tabor/D. Smith

A. P. O’Brien

P. Beggy (9)

58,5 [48,5]

SCHÄNG (M5)

Contat-Shaheen

Albert Jorres

Ec. Biancolino

P. Vovcenko

J. Safar (1)

58,5 [47,5]

UNFORTUNATELY (M3)

Society Rock-Unfortunate

Tallyho Stud

C. Park Stud

K. R. Burke

A. Atzeni (15)

56,5 [50,5]

WOOTTON (M3)

Wootton Bassett-American Nizzy

Ecurie Haras de Quetieville

Godolphin SNC

H.-A. Pantall

W. Buick (16)

56,5 [51,5]

FLEET REVIEW (M3)

War Front-A Star Is Born

Orpendale

Assoc. Mme J. Magnier/M. Tabor/D. Smith

A. P. O’Brien

R.-L. Moore (12)

56,5 [50,5]

SANDS OF MALI (M3)

Panis-Kadiania

Simon Urizzi

The Cool Silk Partnership

R. A. Fahey

P.-C. Boudot (8)

56,5 [51,5]

JAMES GARFIELD (M3)

Exceed and Excel-Whazzat

Middle Park Stud Ltd

Assoc. W. J. And T. C. O. Gredley

G. Scott

L. Dettori (20)

56,5 [50,5]

EFAADAH (F3)

Dansili-Albaraah

Shadwell Estate Co. Ltd

H. Al Maktoum

F. Head

A. Lemaitre (18)

55 [51]

ACTRESS (F3)

Declaration of War-Nasty Storm

Lynch-Bages Ltd

Assoc. M. Tabor/D. Smith/Mme J. Magnier

A. P. O’Brien

W.-M. Lordan (10)

55 [48]

POLYDREAM (F3)

Oasis Dream-Polygreen

Wertheimer & Frere

Wertheimer et Frère

F. Head

M. Guyon (13)

55 [53]

COEUR DE BEAUTÉ (F3)

Dabirsim-Twilight Tear

Haras de Grandcamp Earl

T. Yoshida

M. Delcher-Sanchez

G. Benoist (7)

55 [50]

Après Royal Ascot… City Light (Siyouni), avec son 53,5 de valeur, ne craignait rien de ce côté-là. Le local de l’étape, deuxième, à une courte tête de Merchant Navy (Fastnet Rock) dans les Diamond Jubilee Stakes (Gr1), s’alignera dimanche avec un tout autre statut que celui qu’il avait encore à Royal Ascot. En Angleterre, on lui demandait d’affronter pour la première fois la crème des sprinters européens, et même mondiaux, lui qui avait commencé l’année sur les surfaces fibrées, avant de remporter le Prix de Saint-Georges (Gr3) dans un canter. C’était bien certes, mais il battait un cheval en 48 de valeur. City Light a passé le test avec brio, même si Harry Angel (Dark Angel) a compromis ses chances au départ. Et sa deuxième place lui a valu de progresser de 2,5 kilos en valeur. Pour l’anecdote, Moonlight Cloud (Invincible Spirit) ne s’était inclinée que d’une tête face à Black Caviar (Bel Esprit) avant de s’imposer dans le Maurice de Gheest. Elle était alors âgée de 4ans, comme City Light, et avait déjà gagné cette course l’année précédente. City Light a mis plus de temps à venir, et par rapport à la championne de Freddy Head, qui n’avait que huit rivaux, il lui faudra composer avec un lot de vingt partants.

Une 1.000e qui aurait de la "gueule". Stéphane Wattel, son entraîneur, nous a dit : « Le cheval est au moins aussi bien qu’avant Ascot. Il n’est pas rentré éprouvé de sa course, et il affiche toujours beaucoup de décontraction le matin. Il n’a fait que du travail d’entretien mais je suis satisfait avec lui. Il a toujours galopé avec beaucoup de plaisir sur la ligne droite de Deauville. Je ne pourrais vous dire si l’écart de poids avec les 3ans est logique ou pas. Ce n’est pas mon métier, et je préfère me concentrer sur mon cheval. On devrait assister à une course magnifique, avec du rythme, même si l’on sait qu’avec 20 partants il peut y avoir des aléas. Je suis d’ailleurs content d’avoir un numéro de corde au centre (le 11), qui nous laisse plusieurs options, en fonction de la physionomie que prend la course. Quand on voit aussi que plusieurs chevaux en 46 ou 47 de valeur ont été éliminés, cela donne une idée de l’homogénéité et de la qualité du lot. Ce n’est pas un Gr1 au rabais. Il revient sur 1.300m, mais la piste de Deauville étant plate, cela équivaut aux 1.200m vallonnés de Royal Ascot. Pour la petite histoire, l’écurie compte à ce jour 999 gagnants. Signer la 1.000e victoire dimanche, cela m’irait bien ! »

Les sœurs jumelles de Freddy Head. Freddy Head aura quant à lui deux atouts pour remporter son septième Maurice de Gheest. Les six premiers ont été acquis avec deux chevaux seulement, qui partagent la particularité d’avoir remporté la première de leurs trois victoires à 3ans. 3ans, c’est aussi l’âge d’Efaadah (Dansili) et de Polydream (Oasis Dream). Les deux pouliches présentent des similarités. Polydream s’est imposée dans le Prix du Palais Royal (Gr3) en terrain souple. Sous 54 kilos, elle devançait d’une longueur et quart Inns of Court (Invincible Spirit), qui portait 59 kilos. Battu d’une encolure, Jimmy Two Times (Kendargent) terminait à la troisième place. Dans le Prix de la Porte Maillot, sur le même parcours, Efaadah dominait le même lot sous 52,5 kilos. En terrain souple et sous 58 kilos, Inns of Court se classait deuxième à une longueur et quart. Jimmy Two Times décrochait la troisième place, également une longueur et quart plus loin. L’impression visuelle laissée par Polydream était supérieure à celle d’Efaadah. Logiquement, le handicapeur de France Galop a crédité la représentante des frères Wertheimer d’une valeur supérieure (53) à celle du cheikh Hamdan (51). Freddy Head nous a confié ce vendredi : « Les deux pouliches sont très bien. Je pense qu’elles vont être dures à battre ! » City Light est prévenu…

Wootton dans un nouveau sport. L’équipe des 3ans compte aussi la candidature de Wootton (Wootton Bassett), malheureux dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains, puis bon troisième dans les St James’s Palace Stakes (Gr1). Sur le mile de Royal Ascot, il n’a pas été très chanceux dans une course dont la ligne a du mal à répéter. Without Parole (Frankel), le lauréat, s’est ensuite classé septième des Qatar Sussex Stakes (Gr1). Gustav Klimt (Galileo), le deuxième, a par la suite pris la troisième place du Qatar Prix Jean Prat et la quatrième des Qatar Sussex Stakes (Grs1). Wootton avait trois engagements lors du meeting de Deauville. Deux sur le mile, le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois et le Prix Daphnis (Gr3), et un sur 1.400m, le Larc Prix Maurice de Gheest. C’est finalement l’option d’aller sur plus court qui a été choisie et le poulain sera monté par William Buick. Son entraîneur, Henri-Alex Pantall, nous a expliqué : « À Royal Ascot, il a réalisé une belle valeur. Le cheval va très bien, mais il n’a pas hérité d’un numéro de corde facile (le 16). Nous allons devoir faire avec. Tout va bien pour Wootton et nous le raccourcissons un peu. C’est un cheval assez brillant en course et nous voulons essayer cette distance, avant d’envisager d’autres objectifs. »