Cracksman veut faire aussi bien que Sea Bird

Le Mot de la Fin / 22.08.2018

Cracksman veut faire aussi bien que Sea Bird

Monsieur n’aime pas la chaleur. Ou plutôt les conséquences de la chaleur. Cracksman (Frankel) n’est plus le même quand les pistes s’affermissent. C’est pour cette raison qu’il a fait l’impasse sur les King George VI and Queen Elizabeth Stakes, le 28 juillet, et sur les Juddmonte International Stakes, ce mercredi. John Gosden a même annoncé que son pensionnaire irait sur le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe sans course préparatoire, en misant sur sa fraîcheur. Il aura donc eu un laps de temps de trois mois et demi sans courir. Impossible ? Pas vraiment, mais les exemples de réussite après un tel délai ne sont pas nombreux. Nous en avons quand même trouvé un. Un certain Sea Bird, lauréat en 1965, après avoir remporté le Grand Prix de Saint-Cloud, trois mois plus tôt. Sea Bird. Rien que ça.