Siyounexttuesday, quand le nom d'une "FR" fait scandale !

Le Mot de la Fin / 22.08.2018

Siyounexttuesday, quand le nom d'une "FR" fait scandale !

May our english speaking friends forgive us for writing such a bad word… Mais l’histoire est assez drôle. Il y a en anglais un mot interdit, le Voldemort de la langue anglaise, celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer le nom. La décence nous empêche de l’écrire ici. Vous avez de fortes chances de l’avoir déjà entendu. Il n’a pas d’équivalent en français. Dites-le à des Anglais et vous les verrez ouvrir de grands yeux ronds sous le choc.

En 2016, une fille de Siyouni et de Shirley’s Kitten est née. Elle est passée en vente à Arqana, déjà nommée : Siyounexttuesday. Quel rapport avec notre mot interdit ? La manière de le dire sans le dire est de parler de "See you next Tuesday". See pour C, You pour U, Next pour N, Tuesday pour T. Assemblez le tout…

En France, cela serait passé inaperçu… Et c’est passé inaperçu, puisque le nom a été validé ! Mais Siyounexttuesday a été achetée par le duo Solis & Litt et a été exportée aux États-Unis, créant pour ainsi dire quelques émois. Le Jockey Club américain a fini par réaliser qu’il y avait un petit problème et qu’un cheval courant sur leurs hippodromes sous le nom de Siyounexttuesday risquait de choquer les spectateurs. Il a donc écrit aux propriétaires pour leur proposer de changer gratuitement le nom de la pouliche avant ses débuts. Elle portera désormais le nom de Tattletale. Pour les Américains, cela veut dire "cafteur"… Peut-être pour les réseaux sociaux qui ont cafté l’existence de notre Siyounexttuesday !