Le mot de la fin - Vérité

Le Mot de la Fin / 02.08.2018

Le mot de la fin - Vérité

Avec le temps, les réseaux sociaux sont devenus des cafés du commerce déversant haine et mensonges. C’est ce qu’aurait pu se dire Jacques Enos s’il avait eu Facebook. En 2017, cet éleveur de trotteurs fait trotter Chic Morainville sur la route derrière son van, une thérapie prescrite par son vétérinaire pour ses soucis tendineux. Une "bonne" âme filme la scène et la diffuse sur Facebook. Évidemment, sans rien connaître du sujet, de nombreux "juges" veulent punir Jacques Enos, allant jusqu'à le menacer de mort, pour ce qu’ils considèrent être de la maltraitance. Mais l’éleveur ne se laisse pas faire et porte plainte contre la femme qui avait diffusé la vidéo. Après appel, le verdict est tombé récemment, donnant gain de cause à Jacques Enos. La femme s’est vue infliger une amende de plus de 1.100 €. Un procès qui fera date car les courses sont souvent diffamées sur les réseaux sociaux, par manque de connaissance. Et il faudra aussi qu’elles gagnent ce combat sur la toile pour se construire un avenir.