Pluie d’étoiles à Deauville

Courses / 12.08.2018

Pluie d’étoiles à Deauville

Pluie d’étoiles à Deauville

Le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1), ce dimanche à Deauville, s’annonce de toute beauté. Alpha Centauri est la grande attraction de la course, elle qui a été si impressionnante lors de ses trois dernières sorties. Elle sera la pouliche à battre, mais relève malgré tout le plus grand défi de sa carrière sur la ligne droite de Deauville.

La jeune étoile du mile. Quoi qu’il se passe ce dimanche, nous avons beaucoup de chance de pouvoir admirer Alpha Centauri (Mastercraftsman) en piste. La représentante de la famille Niarchos ne cesse de nous éblouir depuis les 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1). Elle nous avait déjà beaucoup plu au début de son année de 2ans, mais ce qu’elle réalise depuis quelques semaines est incroyable. C’est vraiment à Royal Ascot qu’elle nous a laissés sans voix, après avoir démoli l’opposition dans les Coronation Stakes (Gr1). L’impression était folle et donnait envie de reprendre l’expression de l’inénarrable Jos Verbeeck : « Ça, c’est crack ! » Elle a confirmé en remportant sans transpirer les Falmouth Stakes (Gr1). Alpha Centauri n’est pas encore un crack, comme l’était son arrière-grand-mère Miesque (Nureyef), double gagnante de ce Jacques Le Marois. Sa deuxième mère, East of the Moon (Private Account) a elle aussi inscrit son nom au palmarès du Gr1. Dans la galaxie d’étoiles de sa famille, Alpha Centauri peut briller encore plus ce dimanche. Son origine la prédestine, son nom aussi : Alpha Centauri est le nom d’un système stellaire.

Reste que le défi de ce dimanche est grand, avec cette fois les mâles face à elle. Alpha Centauri est bien arrivée sur l’hippodrome de Deauville, samedi vers 13 h. Magnifique d’état, impressionnante de modèle, visiblement sereine. Manager des intérêts de la famille Niarchos, Alan Cooper nous a dit : « C’est la première fois qu’elle prenait l’avion. Elle va très bien et va découvrir la France. Alpha Centauri est très calme, elle est mature. Selon Mme Harrington, elle a été pesée à 530 kg. À Newmarket en dernier lieu, il n’y avait pas de train, et son jockey Colm O’Donoghue a fait le choix d’aller devant. C’était la première fois qu’on lui demandait cela et elle l’a fait. Elle est maniable. Concernant le terrain, il a été mesuré à 3,5 ce samedi matin. Il fait beau et la piste va sécher. Stéphane Pasquier m’a dit que le terrain était plutôt bon que très souple. Ce sera sa première fois face aux mâles, mais elle a pris de la maturité. »

Il faut oublier Royal Ascot. En ce qui concerne Recoletos (Whipper), Royal Ascot est à oublier. Le pensionnaire de Carlos Laffon-Parias a conclu septième des Queen Anne Stakes (Gr1), après une avant course difficile où il a perdu beaucoup d’énergie. Recoletos devra sortir le grand jeu pour battre Alpha Centauri et devra espérer que le terrain – mesuré à 3,5 (souple) samedi matin – ne sèche pas trop. Olivier Peslier, son jockey, nous a dit : « À Royal Ascot, les vétérinaires étaient venus lui faire une prise de sang avant la course. Je ne sais pas pourquoi et je ne suis pas certain que ce soit cela, mais il était vraiment très énervé. Le cheval était perturbé, il était en eau. Ce dimanche, je pense qu’on va pouvoir le reprendre. La ligne droite ne sera pas un problème. Avant le coup, il y a Alpha Centauri à battre, mais cela se jouera aussi sur l’expérience. C’est le Jacques Le Marois et on n’amène pas n’importe quel cheval dans cette épreuve. Je suis plutôt confiant. En plus, Carlos Laffon-Parias fait une bonne année et donc moi aussi ! »

Intellogent doit continuer sa montée en puissance. Intellogent (Intello) n’a fait que monter en condition et progresser depuis sa rentrée à la fin du mois de mars à Fontainebleau. Gagnant du Prix de Guiche (Gr3), il a ensuite couru le Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) où il n’a pas démérité, concluant quatrième. Il y avait ce jour-là 100m de trop et, revenu sur le mile, Intellogent a remporté le Qatar Prix Jean Prat (Gr1). Ce beau poulain a les moyens de confirmer ce dimanche. Fabrice Chappet, son entraîneur, nous a livré ses impressions à 24 heures de l’échéance : « Le cheval va très bien. Sa préparation, à Chantilly, s’est bien déroulée. Mon pensionnaire est au moins aussi bien qu’avant le Qatar Prix Jean Prat (Gr1). Il faut respecter la concurrence dans cette édition du "Marois" qui s’annonce de haut vol. Il y a bien sûr Alpha Centauri, très impressionnante dernièrement, mais aussi With You, laquelle s’est imposée avec la manière dans le Prix Rothschild (Gr1). N’oublions pas Recoletos qui n’est pas le premier venu. Au total, sept gagnants de Gr1 seront au départ et Cascadian est peut-être capable de hausser son niveau de jeu. Le terrain est annoncé comme bon et tout le monde aura sa chance. Pour Intellogent, après sa victoire dans le Jean Prat, il est logique d’aller affronter les femelles et les chevaux d’âge sur le parcours de sa meilleure performance à ce jour. »

With You après le Prix Rothschild. With You (Dansili) sera au départ du Prix du Haras de Fresnay-Le-Buffard - Jacques Le Marois après avoir remporté le Prix Rothschild (Gr1) en ouverture du meeting de Deauville. Ce jour-là, elle revenait sur 1.600m après sa tentative dans le Prix de Diane Longines (Gr1), où elle concluait cinquième. Freddy Head, entraîneur de With You, nous a dit : « With You s’est très bien remise de sa victoire dans le Prix Rothschild (Gr1). Tout va bien pour elle, le terrain ne devrait pas la déranger demain. La seule chose qui pourrait nous ennuyer, ce sont les autres ! »

Cascadian après le Qatar Prix Jean Prat. Cascadian (New Approach) arrive sur ce Jacques Le Marois après sa belle deuxième place dans le Qatar Prix Jean Prat (Gr1), où il traçait une fin de course remarquée. Le représentant de Godolphin ne disputait que sa deuxième sortie de l’année dans ce Gr1, dans lequel il avait été supplémenté. Il a le droit de progresser encore et, si tel est le cas, il peut prendre sa revanche sur Intellogent.

Lisa-Jane Graffard, représentante en France de Godolphin, nous a dit : « Cascadian va très bien. C’est un super poulain, facile, avec un bon tempérament. Il a très bien couru dans le Jean Prat qui n’était que sa deuxième course de l’année. Nous espérons qu’il va bien courir, c’est un très bon poulain. »

Ken Condon avec des ambitions. Irlandais, comme Jessica Harrington, Ken Condon fait le déplacement avec deux chevaux. Il y a tout d’abord Romanised (Holy Roman Emperor), gagnant des 2.000 Guinées d’Irlande (Gr1) et décevant à Royal Ascot où cela s’est mal passé. Il y a aussi Success Days (Jeremy), un bon cheval dont la carrière a été contrariée par des problèmes de santé. Il doit encore faire ses preuves à ce niveau de compétition.

Ken Condon nous avait dit : « Ils ont bien travaillé et sont au top. Le Prix Jacques Le Marois, c’est une course que je vise depuis plusieurs semaines. Je suis avec attention la météo à Deauville. Un terrain très souple ou lourd sera à l’avantage de Success Days, alors que le bon souple sera parfait pour Romanised. Il faut avant tout avoir conscience du fait que le terrain était beaucoup trop léger pour Romanised à Royal Ascot. Ensuite, la course s’est très mal passée. Il a quelque peu raté le départ, avant de se retrouver plus loin de la tête que je ne le souhaitais. À partir de là, refaire du terrain sur le mile avec tournant, en terrain léger, c’était mission impossible. En outre, il a pris un coup dans la ligne droite. C’est une course à oublier. Il faut juger le poulain sur ce qu’il a fait au Curragh, sur un terrain good to firm qui en fait était plutôt good. »

Confirmation attendue d’Accidental Agent. Les Queen Anne Stakes 2018 (Gr1) n’ont pas laissé une grande impression. Accidental Agent (Delegator) s’imposait à 33/1 dans cette épreuve, remportant son premier Gr1. Il battait Lord Glitters (Whipper), qu’il avait déjà affronté dans le passé dans des handicaps. Le troisième, Lightning Spear (Pivotal), a depuis enlevé son premier Gr1 dans les Qatar Sussex Stakes (Gr1). Autant dire que les milers d’âge sont assez difficiles à situer. Ce dimanche, Accidental Agent doit confirmer son succès de Royal Ascot pour lever les doutes. Son entraîneur, Eve Johnson Houghton, a dit : « Il est en pleine forme. Je ne pourrais pas être plus contente de lui et il aime les 1.600m en ligne droite. Il nous faudra bien faire face à Alpha Centauri un jour ou l’autre, n'est-ce pas ? Et il y a de la pluie annoncée. Elle n’appréciera peut-être pas l’assouplissement du terrain, alors qu’Accidental Agent est indifférent à cela. Je suis optimiste. C’est un bon cheval de Gr1, il va bien se comporter et va bien courir. Alpha Centauri est évidemment très bonne, mais cela reste une course et nous allons lui faire face. »