Le shopping en boutique, entre mode et classicisme - Par Franco Raimondi

Magazine / 16.08.2018

Le shopping en boutique, entre mode et classicisme - Par Franco Raimondi

Le shopping en boutique, entre mode et classicisme

Par Franco Raimondi

N., femelle baie, par Galileo et Naissance Royale (Giant’s Causeway), présentée par l’écurie des Monceaux… C’est le premier lot de la saison 2018 des ventes boutiques qui proposent, de Deauville à Newmarket, en passant par Doncaster et Goffs, le meilleur de l’élevage européen. Les catalogues d’Arqana août, de Doncaster Premier, de Goffs Orby et du book 1 de Newmarket proposent 1.783 sujets, c’est-à-dire 9 de plus qu’en 2017. Ces quatre ventes ont affiché un chiffre d’affaires l’an dernier de 218,55 millions d’euros et un prix moyen de 162.552 € pour 1.367 yearlings vendus. La structure des quatre ventes n’a pas beaucoup changé, Goffs a un catalogue plus pointu avec 418 lots (50 en moins), alors que Doncaster remonte à plus de 500 sujets (501). Deauville, avant les forfaits de la dernière minute, aligne 345 yearlings plus 140 dans la v.2.

Vingt-neuf étalons et 949 yearlings. La parution online du catalogue du book 1 de Tattersalls nous permet de rentrer dans le vif et d’analyser l’offre 2018 des quatre ventes boutique. Le point de départ, ce sont les étalons et nous avons sélectionné ceux qui ont officié cette année à un tarif de 30.000 € ou plus. Ils sont 29, y compris les trois privés : Galileo (Sadler’s Wells), Fastnet Rock (Danehill) et Shamardal (Giant’s Causeway). Ils sont représentés dans les différents catalogues par 949 yearlings, soit 53,2 % de l’offre, mais ce pourcentage monte un peu si on rajoute les 24 sujets issus d’étalons américains — dont les deux American Pharoah de Deauville — qui officient dans le même barème. Le book 1, sans surprise, propose 80,5 % de yearlings issus de ces 29 étalons, Goffs et Arqana sont au-dessus de la moyenne alors que Doncaster affiche 20,7 %, mais on sait que le yearling de Donny est jugé sur le modèle plus que sur la page du catalogue. Un point de repère important est le pourcentage des yearlings issus de ces 29 étalons inscrits dans les catalogues par rapport à leurs produits totaux (3.145), 30,1 % des yearlings de ces top étalons passeront sur les rings lors des ventes boutiques. En fait, en attendant les autres catalogues, on peut estimer que plus de la moitié de la production de ces étalons sera sur le marché.

La représentation de 29 étalons haut de gamme dans les catalogues d’Arqana août, de Doncaster Premier, de Goffs Orby et du book 1 de Tattersalls

Étalon Père Prix 2018 Prix 2016 Yearlings Arqana Doncaster Goffs Tattersalls Total %/foals Vendus 2017 Px moyen 2017 Médian 2017

Acclamation Royal Applause 40.000 30.000 76 4 11 6 5 26 34,2 40 117.053 80.095

Australia Galileo 30.000 50.000 106 6 22 6 34 32 63 158.435 100.000

Camelot Montjeu 30.000 25.000 145 11 21 10 42 28,9 62 94.744 76.000

Dabirsim Hat Trick 30.000 9.000 88 13 1 2 2 18 20,4 41 95.140 75.000

Dansili Danehill 72.740 98.326 61 2 1 7 10 12 9 155.866 88.693

Dark Angel Acclamation 85.000 60.000 164 12 14 18 20 64 34 114 167.310 100.000

Dubawi Dubai Millennium 279.771 260.275 135 2 21 23 15 29 844.406 498.991

Exceed and Excel Danehill 50.000 40.000 81 1 4 8 11 24 29,6 46 119.189 100.000

Fastnet Rock Danehill 70.000 Privé 49 1 6 10 17 34,6

Frankel Galileo 195.389 144.598 81 3 5 25 33 40,7 25 560.044 308.899

Galileo Sadler's Wells Privé 138 6 11 21 38 27,5 33 724.017 413.902

Gleneagles Galileo 40.000 60.000 108 7 4 15 15 41 37,9 15 117.995 116.947

Golden Horn Cape Cross 67.145 67.145 97 8 3 18 29 29,8 9 208.096 238.667

Iffraaj Zafonic 44.763 26.027 103 2 7 4 11 24 23,3 66 109.933 80.977

Invincible Spirit Green Desert 120.000 120.000 112 9 10 17 36 32,1 38 308.163 245.000

Kingman Invincible Spirit 61.549 61.549 110 4 1 6 31 42 38,1 39 261.915 147.822

Kodiac Danehill 50.000 45.000 182 6 27 15 23 71 39 140 113.197 70.727

Le Havre Noverre 60.000 35.000 127 19 2 2 23 18,1 73 77.172 60.000

Lope de Vega Shamardal 60.000 45.000 142 12 12 17 41 28,8 74 155.387 105.000

Muhaarar Oasis Dream 33.572 33.572 104 6 4 8 30 48 46,1 11 237.970 235.000

New Approach Galileo 33.572 69.406 80 3 1 2 7 13 16,2 24 131.055 87.911

Oasis Dream Green Desert 33.572 86.768 90 3 3 1 15 22 24,4 38 98.547 65.250

Pivotal Polar Falcon 44.763 52.055 61 1 3 6 10 16,3 16 87.991 72.500

Sea the Stars Cape Cross 135.000 125.000 104 8 1 11 27 47 45,1 58 230.499 137.500

Shamardal Giant's Causeway Privé Privé 82 15 15 18,2 24 252.655 165.685

Showcasing Oasis Dream 39.167 28.919 106 4 18 11 7 40 37,7 61 92.864 64.733

Siyouni Pivotal 75.000 30.000 152 25 3 9 24 61 40,1 72 102.802 80.000

Teofilo Galileo 40.000 50.000 96 4 2 4 10 10,4 22 90.340 66.250

Zoffany Dansili 35.000 45.000 165 8 4 26 9 47 28,4 83 48.058 38.000

Trente-trois Frankel proposés. La consommation d’infusions de camomille augmente beaucoup chez les éleveurs qui ont investi sur des saillies de haut profil… Un éleveur qui a payé 144.598 € pour s’assurer en 2016 une saillie de Frankel (Galileo) a le droit d’être inquiet en découvrant que 33 des 81 produits enregistrés chez Weatherbys passeront sous les feux des enchères. Trois sont à Deauville, 5 chez Goffs et 25 dans le book 1. Les résultats en piste (vingt gagnants de Groupe en deux générations de 3ans et plus) sont une garantie et l’année dernière, 25 yearlings ont trouvé preneurs à un prix moyen de 560.000 € et un médian de 308.000 €.

Le choix entre 47 Sea the Stars. Le père de Frankel, l’immense Galileo, a donné 138 yearlings, dont 38 passeront aux ventes (six à Deauville), soit 27,5 % de sa production. Le frère de Galileo, Sea the Stars (Cape Cross), est plus fortement représenté. Huit de ses 104 yearlings sont dans le catalogue Arqana, un est à Doncaster, 11 à Goffs et 27 dans le book 1. Cela représente une offre de 47 yearlings, soit 45,1 % de sa production. L’année dernière, sur tous les rings, Galileo a eu 33 yearlings vendus à un prix moyen de 724.000 €, son frère en a compté 58 à 230.000 €.

Dubawi & Shamardal, ce qui est rare… Le cas de Dubawi (Dubai Millennium) est différent. Même si son prix de saillie est affiché à 250.000 £ (279.000 €), même en 2016, quand il fallait en compter 225.000 £ (260.000 € à l’époque), il a surtout fonctionné pour la famille Maktoum et des éleveurs-propriétaires. De ce fait, l’offre est de 2 yearlings à Deauville et 21 à Newmarket, soit 15 % des 135 produits nés en 2017. L’année dernière, le marché avait absorbé 29 yearlings de Dubawi à un prix médian de 498.000 € et 9 parmi eux avaient affiché plus d’un million d’euros. Ce qui est rare est cher, et cette année, l’offre de Shamardal est réduite : 15 yearlings sur 82, tous dans le book 1. C’est la dernière opportunité pour en acheter un, puisque depuis 2017, il est réservé aux poulinières de la famille.

Le record de Siyouni. Cette année, les acheteurs ont une dernière chance d’acheter un produit de Siyouni (Pivotal) sans dépenser une fortune. Ses 152 yearlings ont été conçus à un tarif de 30.000 € et la distribution de l’offre dans les quatre ventes est assez surprenante. C’est Deauville, bien sûr, qui en a plus (25), mais les Anglais apprécient l’étalon de Son Altesse l’Aga Khan et ils ont le choix entre 24 yearlings dans le book 1 (un record pour un français) et 3 à Doncaster, dans le ring où John Dance a touché Laurens. Neuf passeront à Goffs. Le total est de 61 sujets dans les quatre ventes et il faut savoir que les Siyouni du cru 2016 (quand il coûtait 20.000 €) ont reçu un très bon accueil, avec 72 vendus à un prix moyen de 102.000 €.

Le Havre, less is more. L’autre grand français, Le Havre (Noverre) avait enregistré l’année dernière 73 vendus à un prix moyen de 77.000 €. Il s’agissait d’une génération conçue à un tarif de 20.000 €, avec le risque d’une offre excessive. Les yearlings de cette année (127) sont issus de saillies à 35.000 € et pour arriver au Havre il faudra passer par Deauville… Dix-neuf de ses 23 yearlings des ventes boutiques sont dans le catalogue d’Arqana.

Dark Angel, Kodiac et l’inflation. Les étalons avec le plus des yearlings vendus en 2017 sont Kodiac (Danehill) avec 140 et Dark Angel (Acclamation) avec 114. En 2015, les éleveurs avaient payé 20.000 € la saillie de Kodiac et 27.500 € celle de Dark Angel et ils ont eu en retour des prix moyens de 113.000 € et 167.000 €. Bien joué ! Le prix de saillie en 2016 est monté à 45.000 € pour Kodiac et 60.000 € pour Dark Angel. Les deux ont respectivement 71 et 64 yearlings dans les quatre ventes. C’est beaucoup, mais l’augmentation affectera surtout les sujets qui passeront sur d’autres rings. Kodiac, en effet, a 180 yearlings et Dark Angel est à 164.

Les vieux potes et la mode. De l’autre côté de la rivière, on trouve les anciens ou ceux qui ne sont pas considérés à la mode. Sept étalons qui ont officié à 30.000 € ou plus en 2016 n’ont pas atteint le seuil de 20 % des produits offerts dans les quatre grandes ventes. On a déjà illustré les cas de Dubawi, Shamardal et Le Havre. Le quatuor Dansili (Danehill), New Approach (Galileo), Pivotal (Polar Falcon) et Teofilo (Galileo) totalise 221 gagnants de Groupe et 70 de Gr1. Et pourtant, celui qui veut parier sur les vétérans ne pourra pas compter sur un choix très large. Nos vieux potes — qui ont tous des fils et petits-fils étalons — arrivent, à eux quatre, à 43 yearlings, soit 2,4 % du marché boutique.