LE SPORT PAR LE TEMPS - Freddy VII, et bientôt IX ?

Courses / 06.08.2018

LE SPORT PAR LE TEMPS - Freddy VII, et bientôt IX ?

Le Larc Prix Maurice de Gheest, deuxième Gr1 du meeting deauvillais, s’est disputé ce dimanche sur une piste en excellent état et un terrain à 3,2. La course avait attiré vingt partants, dont treize étrangers, et il a fallu avoir recours aux éliminations. C’est la preuve que les courses sur la côte normande ont la cote, surtout auprès des Britanniques. Mais à Deauville, le maître reste Freddy Head ! L’entraîneur a remporté son septième Maurice de Gheest. Il avait auparavant réalisé deux triplés avec Moonlight Cloud ** (Invincible Spirit) et Marchand d’Or (Marchand de Sable), qui ont tous deux remporté la course à 3ans, 4ans et 5ans. C’est la 3ans Polydream ** (Oasis Dream) qui a pris le relais cette année, et la question qui brûle les lèvres est la suivante : sera-t-elle capable elle aussi de gagner ce Gr1 atypique à trois reprises ?

Le record de l’épreuve appartient toujours à Moonlight Cloud, qui avait réalisé 1’14’’33 en 2013, c’est-à-dire à l’âge de 5ans. À 3ans, elle s’était imposée en 1’16’’40, et en 1’15''50 l’année suivante.

Le test ultime. Polydream était une 2ans très prometteuse et avait laissé une superbe impression sur cette piste en remportant le Prix du Calvados (Gr3), devant Laurens (Siyouni). Blessée dans le Total Prix Marcel Boussac (Gr1), elle n’avait pu y fournir sa vraie valeur et a mis du temps à revenir, ce qui s’est ressenti pour sa rentrée (tardive) dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Elle avait en revanche montré un autre visage dans le Prix du Palais Royal (Gr3). Ce dimanche, elle passait le test ultime, pour savoir si elle était du calibre des Grs1.

Dès la sortie des boîtes, le peloton s’est scindé en deux, avec trois unités, dont James Garfield (Exceed and Excel) choisissant la corde. Le reste des troupes, emmené par Larchmont Lad (Footstepsinthesand), est venu côté lice. Polydream est bien partie, et a toujours bien voyagé, calée derrière City Light ** (Siyouni). Elle a attendu les 300 derniers mètres pour passer à l’offensive et est venue chercher James Garfield qui semblait avoir fait le plus dur. Elle s’impose d’une demi-longueur en 1’16’’00. Il faut savoir que le temps de référence sur cette distance d’un cheval en 50 de valeur est de 1’16’’00, avec les derniers 400m parcourus en 23’’40. Polydream est allée plus vite pour finir, couvrant les derniers 400m en 23’’10. Cela représente deux longueurs de mieux, on peut donc estimer qu’elle a réalisé 52 de valeur.

À 3ans, Moonlight Cloud avait accéléré plus fort, parcourant les derniers 400m en 22’’80, terminant relâchée. Elle avait obtenu un Racing Post rating de 122, alors que Polydream est à 119, ce qui fait une différence d’une longueur et demie. Nous avons sûrement assisté au début de l’ascension de Polydream, certainement la meilleure 3ans française.