LE TOUR DES HARAS - AOÛT 2018  -  Alec Waugh : « J’aime les chevaux durs, et qui durent ! »

Élevage / 14.08.2018

LE TOUR DES HARAS - AOÛT 2018 - Alec Waugh : « J’aime les chevaux durs, et qui durent ! »

LE TOUR DES HARAS - AOÛT 2018 

JEDBURGH STUD

14710 Mandeville-en-Bessin

Alec Waugh : « J’aime les chevaux durs, et qui durent ! »

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire un peu décalé. Aujourd’hui, nous faisons étape à Jedburgh Stud, avec Alec Waugh.

Jour de Galop. - L’aspect de votre métier que vous préférez ?

Alec Waugh. - J’ai la grande chance d’exercer un métier que j’aime, mais le moment que j’apprécie tout particulièrement, c’est quand je vais nourrir les chevaux, tôt le matin, suivi par mes deux chiens, et l’un de nos sept chats !

Et celui que vous appréciez le moins ?

Tous les aléas de l’élevage. Nous travaillons avec du vivant, donc forcément, il y en a beaucoup…

La qualité que vous appréciez le plus chez un cheval ?

J’aime les chevaux durs, généreux, et qui durent ! Ceux qui donnent tout leur cœur en course.

Et le défaut qui vous fait hésiter ?

Qu’ils fassent preuve de mauvaise volonté.

Si vous deviez convaincre un novice d’acheter un yearling en août, que lui diriez-vous ?

Si tu y crois, vas-y ! Mais je lui dirais de multiplier ses chances en s’associant avec trois copains, de préférence qui connaissent le milieu. Mieux vaut acheter quatre yearlings à trois, qu’un seul tout seul !

Si vous aviez la possibilité de faire évoluer la vente d’août sur un aspect, que changeriez-vous ?

Chacun son métier ! Éric Hoyeau et sa jeune équipe dynamique font le leur très bien, et j’ai confiance en eux pour qu’ils continuent de faire évoluer la vente dans le bon sens.

Qui auriez-vous aimé être, si vous n’aviez été vous ?

J’aurais aimé être un acteur, écossais de préférence comme ma casaque… Donc Sean Connery ! En plus, mon numéro de portable se termine par 007.

Quelle est, selon vous, la spécificité de votre préparation aux ventes ? Votre patte personnelle ou la chose la plus importante à vos yeux ?

Rien en particulier, mais tout ce que j’ai appris à Étreham. Être sur le qui-vive du matin au soir, et attentif aux moindres détails.

"Je ne serais pas arrivé là, si..."

D’abord, si mon père, et même mon grand-père et mon arrière-grand-père, n’avaient pas travaillé dans ce milieu. Ensuite, si Roland de Chambure, Alec Head et Alec Wildenstein ne m’avaient pas transmis leur savoir, et en quelque sorte construit ma carrière. Enfin, si des personnes comme M. et Mme Corbani ne m’avaient pas permis de développer mon propre haras, en achetant avec moi des juments comme la mère de City Light.

Le lieu où vous vous sentez le mieux ? Et celui qui vous oppresse le plus ?

Je suis bien dans mon jardin ! En revanche, je déteste les lieux escarpés, car j’ai le vertige.

L’odeur que vous préférez ? Et celle qui vous fait horreur ?

Celle du Pittosporum, un arbuste qui exhale des odeurs d’agrumes. L’odeur qui me fait horreur, c’est celle de la DMSO dans un barn ! Pierre Talvard a raison d’avoir répondu celle de l’équarrissage, mais avant, il y a celle de la DMSO…

À l’école, la matière que vous préfériez ? Et celle que vous haïssiez ?

J’aimais les mathématiques. C’est normal pour un Écossais de savoir compter ! Je n’étais pas bon en français, et je le regrette aujourd’hui !

Choisissez une photo exposée chez vous, et commentez-la !

C’est la photo de la première victoire de ma casaque, portée par Vibracox. Il avait gagné à Évry à 2ans, monté par Mathieu Boutin, entraîné par François Bellenger, et c’est Christophe Caumon, qui travaille maintenant pour Stéphane Wattel, qui l’avait emmené. C’était en 1992. Ses couleurs étaient celles de mon arrière-arrière-grand père, James Waugh, qui les a déclarées en 1857 !

Pile ou Face !

Nous avons soumis les éleveurs à une rafale de questions. Konbini a son Fast & Curious, Jour de Galop a son Pile ou Face !

Cliquez ici pour voir la vidéo 

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT

Lot Sexe Père Mère

322 F. Siyouni L'Étoile de Moscou

LES YEARLINGS DE LA VENTE V.2

Lot Sexe Père Mère

360 M. Anodin Sheema

367 F. American Post Someries

397 F. No Nay Never Bawinanga

447 M. Rio de la Plata Helen Fourment