LE TOUR DES HARAS AOÛT 2018 - Anna Sundström : « Nous voulons vendre des chevaux heureux qui se sentent bien »

Institution / Ventes / 06.08.2018

LE TOUR DES HARAS AOÛT 2018 - Anna Sundström : « Nous voulons vendre des chevaux heureux qui se sentent bien »

Comme chaque année, les journalistes de JDG ont visité les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire un peu décalé. Sixième épisode : Anna Sundstrom et Coulonces Sales.

Jour de Galop. – L’aspect de votre métier que vous préférez ?

Anna Sundström. – La préparation des ventes. C’est la consécration de tout ce que nous avons accompli pendant l’année, choisir l’étalon, faire pouliner la jument, élever le poulain… J’adore lorsque des acheteurs potentiels viennent nous rendre visite pour voir nos chevaux. Je travaille jour et nuit sans être fatiguée !

Et celui que vous appréciez le moins ?

Je déteste l’hiver ! Surtout la période du 15 décembre au 15 janvier. Il ne se passe rien, les poulains ont été vendus, on ne fait que rentrer et sortir les chevaux, il pleut…

La qualité que vous appréciez le plus chez un cheval ?

Le mental. Il y a des chevaux qui parlent avec vous, qui vous regardent, vous suivent. Ils sont tous différents, mais il y a des chevaux qui sont vraiment proches des humains. C’est lorsqu’ils sont yearlings et que nous commençons à les travailler que nous pouvons déjà définir leur caractère. En général, les poulains qui ne veulent pas s’intéresser à vous et qui ne sont pas "en vie" ne feront pas des bons chevaux de course. Rien n’est difficile avec les chevaux qui ont de la volonté.

Et le défaut qui vous fait hésiter ?

Le contraire, bien sûr. Les chevaux qui n’ont pas envie de travailler. Même si nous essayons tout, il y a des chevaux qui n’ont pas d’esprit. Comme les humains !

Si vous deviez convaincre un novice d’acheter un yearling en août, que lui diriez-vous ?

Je lui dirais d’acheter plusieurs poulains en association avec des personnes possédant déjà un peu d’expérience. Ainsi, il a plus de chance de trouver un bon cheval, et c’est aussi l’occasion de partager de bons moments à plusieurs aux courses.

Si vous aviez la possibilité de faire évoluer la vente d'août sur un aspect, que changeriez-vous ?

Il y a beaucoup de choses positives en ce qui concerne les ventes à Deauville. J’aimerais bien en retarder la date, mais ce n’est pas possible, car les ventes d’octobre sont trop proches. Les organisateurs pourraient réserver un meilleur accueil aux acheteurs. La plupart de ces derniers sont anglais. Les nouveaux acheteurs se retrouvent un peu perdus en France, à cause aussi de la barrière de la langue. Il faudrait avoir plus de gens responsables des ventes. Éric Hoyeau fait un travail formidable, mais il est seul à ce poste et il ne peut pas être partout. Si nous pouvions avoir plusieurs personnes comme lui pour accompagner les acheteurs tout au long de la journée, cela serait top. Ce serait bien aussi que les ventes prennent fin avant le soir, car c’est très difficile pour le personnel de finir aussi tard.

Qui auriez-vous aimé être, si vous n'aviez été vous ?

Je suis bien comme je suis ! Je ne voudrais pas être quelqu’un d’autre.

Quelle est, selon vous, la spécificité de votre préparation aux ventes ? Votre patte personnelle ou la chose la plus importante à vos yeux ?

Attention to detail… Il ne faut pas rater des choses. Il faut passer des heures, des heures et des heures avec les chevaux tous les jours, le dimanche inclus. Nous faisons cela toute l’année, nous nous occupons des chevaux tout le temps. S’ils sont malades, nous les traitons. S’ils sont blessés, nous les soignons immédiatement, sans nous dire que nous pouvons le faire le lendemain ! Nous travaillons beaucoup avec des acupuncteurs, des ostéopathes, des chiropracteurs… Nous voulons vendre des chevaux heureux qui se sentent bien ! Mon équipe est constituée uniquement de filles. Je les trouve douces avec les chevaux. Bien sûr, nous avons déjà eu des hommes qui travaillaient au haras. Mais pour la préparation aux ventes, je ne veux vraiment que des filles. Elles voient tout car elles prennent soin des chevaux autant que possible. En ce moment, j’ai une employée qui vient de République tchèque. Elle adore les chevaux ! Elle n’a pas beaucoup d’expérience mais elle connaît tout au niveau des pedigrees, et elle est exceptionnelle avec les yearlings. Mes employées ne veulent pas de journées "off" car elles ne souhaitent pas manquer un seul jour de la préparation des poulains. Mais nous n’avons pas que des filles aux ventes, sinon nous pourrions nous faire traiter de sexistes !

 "Je ne serais pas arrivée là, si..."

S’il n’y avait pas eu Le Havre ! Ce cheval et tout son entourage ont changé ma vie. Il a été élevé à la maison. Le Havre, c’est l’homme de ma vie !

Le lieu où vous vous sentez le mieux ? Et celui qui vous oppresse le plus ?

Ici, au haras. Je déteste le quitter, même si quelqu’un m’invite à dîner à l’extérieur. J’essaye de partir en vacances, mais c’est difficile car je veux retourner chez moi ! Il n’y a pas de lieu où je me sente oppressée, car nous sommes régulièrement confrontés à des situations difficiles, mais nous trouvons toujours des solutions.

L’odeur que vous préférez ? Et celle qui vous fait horreur ?

J’adore l’odeur de l’herbe fraîchement coupée ! Et celle de la pluie qui tombe après une période de sécheresse. En revanche, je déteste l’odeur de la transpiration. C’est horrible !

À l’école, la matière que vous préfériez ? Et celle que vous haïssiez?

J’aimais beaucoup les sciences naturelles. J’aimais toutes les matières en fait, mais je trouvais les mathématiques difficiles. Mais ce n’était pas de ma faute : j’ai eu un prof affreux !

Choisissez une photo exposée chez vous, et commentez-la !

Le plus important, c’est la famille. Mes enfants sont tout pour moi. Ils sont toujours avec moi, avec les chevaux. C’est vraiment exceptionnel car nous pouvons travailler et partager nos vies ensemble. Ma fille a tellement pleuré lors du départ de certains chevaux parce qu’elle s’y était attachée, comme Camprock par exemple ! Je suis fière de mes enfants.

Pile ou Face !

Nous avons soumis les éleveurs à une rafale de questions. Konbini a son Fast & Curious, Jour de Galop a son Pile ou Face !

Pour voir la vidéo de l’interview, cliquez ici.

Lien vidéo http://www.jourdegalop.com/video/anna-sundstrom-vendre-des-chevaux-heureux

LES YEARLINGS DE LA VENTE D’AOÛT

Lot Sexe Père Mère
6 F. Declaration of War Night Song
22 M. Camelot Rock my Soul
61 M. Kodiac Venturous Spirit
62 M. Camelot Vénus de Milo
68 M. Le Havre Absolute Lady
72 M. Siyouni Allegria
76 M. Invincible Spirit Ana Luna
81 F. Siyouni Aquamarine
92 M. Starspangledbanner Belesta
110 M. Lope de Vega Elle Galante
154 M. Zoffany Magic America
206 F. Le Havre Salvation
213 F. Exceed and Excel Seschat
215 M. Dabirsim Shining Glory
227 F. Reliable Man Supernova Heights
233 M. Wootton Basset Tazmiyna
250 M. Le Havre Abyssinie
252 M. Lope de Vega Adja
253 M. Kendargent Agathe Rare
274 F. Teofilo Blue Picture
345 F. Night of Thunder Mystic Melody
LES YEARLINGS DE LA v.2
Lot Sexe Père Mère
379 M. Bated Breath Zaltana
386 F. Rajsaman Alicenora