LE TOUR DES HARAS - AOÛT 2018 - Anthony Baudouin : « Un challenge magnifique qui allie le travail, la recherche, la chance, le rêve… »

Institution / Ventes / 08.08.2018

LE TOUR DES HARAS - AOÛT 2018 - Anthony Baudouin : « Un challenge magnifique qui allie le travail, la recherche, la chance, le rêve… »

Comme chaque année, les journalistes de JDG visitent les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire un peu décalé. Dixième épisode : Anthony Baudouin, du haras du Hoguenet.

Jour de Galop. – L’aspect de votre métier que vous préférez ?

Anthony Baudouin. – Quand un de nos produits passe le poteau en tête et que l’on se retrouve avec toutes les personnes concernées par ce produit dans le rond des vainqueurs,  ou bien le soir quand on fait la fête entre nous. C’est la finalité d’un travail effectué avec beaucoup de patience.

Et celui que vous appréciez le moins ?

Annoncer la mauvaise nouvelle.

La qualité que vous appréciez le plus chez un cheval ?

Le courage. Si un cheval a envie d’y aller, qu’il a du cœur, il aura toujours envie de travailler.

Et le défaut qui vous fait hésiter ?

Le contraire de sa qualité.

Si vous deviez convaincre un novice d'acheter un yearling en août, que lui diriez-vous ?

Je lui dirais que lorsque l’on est passionné, c’est un challenge magnifique qui allie le travail, la recherche, la chance, le rêve qui peut procurer des émotions indescriptibles. C’est tout un travail pour amener ce client à acheter ce yearling, il faut d’abord qu’il soit passionné, qu’il ait l’envie d’avoir un cheval de course.

Si vous aviez la possibilité de faire évoluer la vente d'août sur un aspect, que changeriez-vous ?

Rien de spécial, si ce n’est quelque chose de très sympa qui existe dans le concours hippique, une soirée dédiée aux grooms. Une petite soirée pour les employés fait toujours plaisir.

Qui auriez-vous aimé être, si vous n'aviez été vous ?

James Bond. Il gagne toujours à la fin, il est souvent très bien accompagné, il a de belles voitures, il fait rêver !

Quelle est, selon vous, la spécificité de votre préparation aux ventes ? Votre patte personnelle ou la chose la plus importante à vos yeux ?

Nous essayons de viser le plus de naturel possible et nous travaillons dans le respect de l’animal.

"Je ne serais pas arrivé là, si..."

… Si mes parents n’avaient pas été là. Mon père, sur le plan technique et relationnel, m’a beaucoup aidé. Ma mère m’a appris à compter, et c’est assez important !

Le lieu où vous vous sentez le mieux ?

Quand je monte dans mon tracteur au début du printemps pour passer la herse. Je suis seul au monde, c’est un moment privilégié pour moi.

Et celui qui vous oppresse le plus ?

Une messe d’enterrement.

L’odeur que vous préférez ?

Quand la porte de l’avion s’ouvre et que l’on sent l’odeur du maquis corse.

Et celle qui vous fait horreur ?

L’Émouchine et les petits réchauds de ration de combat.

À l’école, la matière que vous préfériez ?

Les mathématiques.

Et celle que vous haïssiez ?

À première vue, l’anglais. J’ai appris, un peu tard, que c’était important.

Choisissez une photo exposée chez vous, et commentez-la !

Les photos que je regarde tout le temps, ce sont les pages de Jour de Galop que Pauline imprime. Tous nos gagnants. Et, à chaque fois qu’il y a une photo, elle l’accroche sur ce mur face à nos bureaux.

Pile ou Face !

Nous avons soumis les éleveurs à une rafale de questions. Konbini a son Fast & Curious, Jour de Galop a son Pile ou Face !

Pour voir la vidéo de l’interview : http://www.jourdegalop.com/video/anthony-baudouin-se-devoile

LES YEARLINGS DE LA V.2

Lot             Sexe          Père                                          Mère

381            F                Penny’s Picnic                         Zylpha

479            F                Penny’s Picnic                         Mélinée