Les phrases choc de Cyril Linette à l'AG des éleveurs

Institution / Ventes / 22.08.2018

Les phrases choc de Cyril Linette à l'AG des éleveurs

« Pendant très longtemps, un marketing de profusion a masqué ce qui était un point essentiel, c’est-à-dire la baisse de l’attractivité des courses hippiques.»

« Depuis 2012, la réalité saute aux yeux, et on a une baisse des enjeux de l’ordre de 2% par an, une baisse qui va s’accentuer cette année. »

« Le PMU peut changer de train de vie. Nous sommes en train de le faire. »

« On a besoin de sang neuf. Je ne peux pas à moi seul incarner les nouvelles idées. Je suis en train de faire des recrutements. Un nouveau directeur marketing arrivera le 3 septembre prochain. C’est quelqu’un qui a une longue expérience dans le retail. »

« Pour le grand public, soyons clairs, on n’émet plus aucun signal depuis longtemps. On a disparu de la surface de la terre. »

« Première cible (de notre plan d'action) : les turfistes. Degré d’urgence : urgentissime. Objectif : rétention. »

« Aujourd’hui, nos clients les plus proches critiquent énormément nos produits. On ne peut pas continuer à ne pas leur délivrer les messages qu’ils veulent entendre. Il faut impérativement les entendre pour les transformer en évangélistes de notre offre. »

« Que veulent les turfistes ? Un, le plaisir du jeu, deux, l’espérance de gains. »

« Comment renouer avec le plaisir du jeu ? Il n’y a pas de choix, il faut diminuer le nombre de courses. »

« On a dépensé beaucoup d’énergie autour des paris sportifs. Il faut se recentrer sur les paris hippiques. »

« Trot, galop, PMU : il faut travailler de manière coordonnée. Nous n’avons qu’un seul client, il faut lui construire un seul produit. C’est ce que j’appelle la verticale hippique. »

« Pas la peine de créer des championnats artificiels. Il faut un calendrier sportif lisible. Pas besoin de choses artificielles, type EpiqE Series. EpiqE est un nom inconnu.»