Normandie Breeding, une nouvelle structure en Pays d’Auge

Institution / Ventes / 16.08.2018

Normandie Breeding, une nouvelle structure en Pays d’Auge

Normandie Breeding, une nouvelle structure en Pays d’Auge

Camille et Guillaume Vitse ont décidé de lancer leur propre structure. Avec Normandie Breeding, à Hotot-en-Auge, les éleveurs de La Segnora (Grand Prix d’Automne, Gr1) vont proposer pension et préparation aux ventes.

Après plus d’une décennie à la tête du haras de Colleville, Guillaume Vitse prend son envol en compagnie de son épouse. Il nous a confié : « Le site est officiellement en activité depuis le 15 août. Nous nous installons dans l’ancien haras d’Ambroise Dupont qui a ensuite été occupé par Philippe Allaire. Nous habitons à trois kilomètres et lorsque nous avons appris qu’il allait se libérer, nous avons sauté sur l’occasion. J’étais très bien au haras de Colleville, mais à 45 ans c’est le moment de franchir le pas, en saisissant une telle opportunité. Le site est très fonctionnel, étant doté de 27 boxes sur 40 hectares. Nous voulons nous concentrer sur la préparation aux ventes et la pension de poulinières. Plusieurs clients nous font déjà confiance et nous allons présenter des yearlings à la vente v.2, ainsi qu’à Osarus. »

Un service de qualité. « Le nombre de mères sera volontairement limité à quinze, car notre objectif est de fournir un service de qualité, en ne dépassant pas une densité d’une jument tous les 1,5 hectare. Chaque poulinière aura son box. Nous n’avons d’ailleurs que deux juments personnelles, la sœur de Fuse (Teofilo) et celle de La Segnora (Turgeon). Beaucoup d’étrangers cherchent des places pour mettre leurs juments en pension en France. Ils veulent profiter du système des primes françaises ou utiliser les étalons français qui n’ont jamais été aussi attractifs. Notre position géographique, à moins de quinze minutes des haras de Bouquetot et de Bonneval, est idéale dans cet objectif. »