PAROLES DE COURTIERS - EN PARTENARIAT AVEC L’ASSOCIATION FRANÇAISE DES COURTIERS - À l’approche de la vente Arqana, nous vous proposons une série de mini-portraits des courtiers membres de l’AFC

Institution / Ventes / 14.08.2018

PAROLES DE COURTIERS - EN PARTENARIAT AVEC L’ASSOCIATION FRANÇAISE DES COURTIERS - À l’approche de la vente Arqana, nous vous proposons une série de mini-portraits des courtiers membres de l’AFC

PAROLES DE COURTIERS - EN PARTENARIAT AVEC L’ASSOCIATION FRANÇAISE DES COURTIERS

À l’approche de la vente Arqana, nous vous proposons une série de mini-portraits des courtiers membres de l’AFC.

Jean-Pierre Deroubaix : « Je crois beaucoup en Gleneagles »

Jour de Galop. - Quelle est la qualité que vous préférez chez un yearling ?

Jean-Pierre Deroubaix. - Je suis très attentif à son mouvement, sa manière de se déplacer.

Quels sont les avantages d’acheter à Deauville en août ?

La clientèle s’y sent bien. Les ventes à Deauville ont lieu dans une ambiance sympathique. Les gens sont en vacances, relax et je pense que c’est un avantage.

Faut-il acheter plus au pedigree ou plus au modèle ?

Cela dépend. Pour les femelles, je privilégie le pedigree pour leur avenir en tant que poulinière. Pour les mâles, plutôt les deux, le modèle et la façon de se déplacer me semblent tout aussi importants.

Quel a été votre plus bel achat aux ventes ?

C’était un achat sentimental, un achat d’amitié avant tout : Shaka (Exit to Nowhere). Il a gagné son premier Gr1 pour Robert Bousquet et était à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget. Il a eu de très bons résultats tout au long de sa carrière.

Quel est le jeune étalon en qui vous croyez le plus ?

Gleneagles qui a ses premiers yearlings cette année. Il a été le meilleur 2ans de sa génération et aussi le meilleur miler à 3ans. Ses premiers yearlings présentés à Deauville devraient bien se vendre.

Jean-Pierre Deroubaix

FBA Agency

Tel : 06 07 52 38 84

Crispin de Moubray : « Que le yearling me parle… »

Jour de Galop. - Quelle est la qualité que vous préférez chez un yearling ?

Crispin de Moubray. - J’aime qu’il soit bien équilibré et qu’il me parle.

Quels sont les avantages d’acheter à Deauville en août ?

J’habite en France, donc je connais les familles présentées. Le catalogue est bien fait, nous avons le temps de bien regarder tous les chevaux. Lors de certaines ventes, on se retrouve souvent noyé dans le nombre. L’un des avantages est aussi de pouvoir regarder les yearlings plusieurs fois.

Faut-il acheter plus au pedigree ou plus au modèle ?

Avec l’expérience, je pense de plus en plus qu’il y a une part de loterie. Personne ne sait exactement ce que le cheval fera ensuite. J’ai tendance à écarter les pedigrees avec trop d’inconnues.

Quel a été votre plus bel achat aux ventes ?

J’en détacherai deux. Grey Lilas (Danehill) et Lady Vettori (Vettori). J’ai eu un flash complet pour ces deux juments. Elles ont remporté, entre autres, quatre classiques.

Quel est le jeune étalon en qui vous croyez le plus ?

Bungle in the Jungle, que j’ai élevé pour le compte d’un client et que j’ai vendu à Rathasker Stud. Il fait de bons produits pour un étalon à seulement 5.000 €.

Crispin de Moubray

Tel : 06 80 72 57 36

Paul Nataf : le modèle avant le pedigree

Jour de Galop. - Quelle est la qualité que vous préférez chez un yearling ?

Paul Nataf. - Une bonne locomotion. En général, je m’attache plus aux qualités d’un cheval qu’à ses défauts.

Quels sont les avantages d’acheter un poulain en août ?

On peut acheter de bons chevaux partout et à tout âge, mais la vente d’août est une vente sélectionnée, donc un tri a été effectué. De façon générale, je préfère acheter des chevaux qui n’ont jamais été essayés, donc des foals ou des yearlings.

Pensez-vous qu’il faut acheter un yearling plutôt d’après son modèle ou d’après son pedigree ?

Ces deux critères sont importants, mais je regarde toujours le modèle en premier. C’est seulement après que je m’intéresse au pedigree.

Quel a été votre plus bel achat aux ventes ?

Récemment, je dirais Sistercharlie (Myboycharlie). Je l’avais achetée 12.000 € aux ventes de yearlings d’octobre, et elle a remporté trois Grs1 aux États-Unis, sans compter sa victoire dans le Prix Pénélope (Gr3).

De façon plus lointaine, Triptych (Riverman), gagnante de neuf Groupes 1.

Quel est le jeune étalon en qui vous croyez le plus ?

War Command (War Front), dont les premiers produits ont 2ans. Je trouve que c’est un très bon choix, dans un excellent rapport qualité/prix. Il a tout de même réalisé le doublé Coventry Stakes/Dewhurst Stakes à 2ans, ce qui est le signe d’un très bon cheval.

Paul Nataf

Tel : 06 07 38 38 43