PRIX DE L’ORLÉANAIS - Caiman Land n’a rien perdu de son mordant

Courses / 31.08.2018

PRIX DE L’ORLÉANAIS - Caiman Land n’a rien perdu de son mordant

PRIX DE L’ORLÉANAIS

Caiman Land n’a rien perdu de son mordant

Caiman Land (Passing Sale) est de retour ! Et son jockey Johnny Charron aussi. Le représentant de Paul-Étienne Carrillon, Edward Walsh, François Seigneur, David Lumet et Thierry Cyprès a fait impression pour sa très grande rentrée dans le Prix de l’Orléanais. Toujours bien placé, il s’est imposé sur une simple accélération sur le plat, laissant Le Costaud (Forestier) à trois longueurs et demie, son jockey n’ayant qu’à ouvrir les mains. Côte d’Azur (Poliglote) a bien conclu, échouant d’une tête pour la deuxième place.

Vers les belles épreuves sur les haies. Caiman Land n’avait pas été revu depuis sa troisième place dans le Prix Air Landais en avril 2017. Il avait montré des moyens dans le passé, remportant le Prix François de Poncins (L) en 2016. Doué aussi bien en haies qu’en steeple, Caiman Land n’a rien perdu de ses moyens malgré son long arrêt. Camille Peltier nous a dit : « Il a toujours été un cheval estimé et est gagnant de Listed ici à Auteuil. Caiman Land a eu des problèmes de santé, une tendinite. Mais c’est un très bon cheval et il le fait très bien aujourd’hui. Nous allons en discuter, mais je suppose qu’il va rester sur les haies cet automne. L’allongement de la distance et l’assouplissement des terrains ne vont pas le déranger. Il pourrait aller sur les belles courses, d’autant plus que, avec les nombreuses blessures, les meilleurs ne seront pas présents. »

Caiman Land permet à son jockey Johnny Charron de réaliser un retour victorieux en compétition. Le jockey n’avait pas été revu depuis sa chute à Pau, en selle sur Capucine du Chênet (Irish Wells), le 16 janvier 2018. Il s’était fracturé deux vertèbres lombaires.

Le frère de Vukovar. Coélevé par David Lumet et Thierry Cyprès, comme son suffixe l’indique [Land, ndlr], Caiman Land est un fils de Passing Sale et de Noraland (Homme de Loi), troisième en plat puis en haies lors de ses deux seules sorties. Noraland a déjà donné Vukovar (Voix du Nord), vainqueur du Prix Beaumanoir sur les haies d’Auteuil et le Prix Bango (D) à Maisons-Laffitte. Elle est la sœur de Septland (Agent Bleu), vainqueur de trois courses, deux à Enghien et une à Auteuil. Queensland IV (Citheron), la troisième mère de Caiman Land, est la génitrice de Cumberland (Cyborg), vainqueur du Prix Maurice Gillois (Gr1) et d’Embiez (Lute Antique), deuxième du Prix des Drags (Gr2).

Northfields

No Pass No Sale

No Disgrace

Passing Sale

Youth

Reachout and Touch

Everything Nice

CAIMAN LAND (H6)

Law Society

Homme de Loi

Our Village

Noraland

Kadalko

Jubyland

Queensland IV