PRIX DE LA VALLÉE D’AUGE (L) - Queen of Bermuda, en mode mobylette

Courses / 15.08.2018

PRIX DE LA VALLÉE D’AUGE (L) - Queen of Bermuda, en mode mobylette

PRIX DE LA VALLÉE D’AUGE (L)

Queen of Bermuda, en mode mobylette

Elle n’est pas bien grande, mais elle est vaillante et elle bouge vite les crayons ! Queen of Bermuda (Exceed and Excel) s’est imposée à la lutte dans le Prix de la Vallée d’Auge (L), ne lâchant rien pour aller chercher Barbill (Zebedee), le pensionnaire de Mick Channon qui semblait pourtant avoir fait le plus dur. Il a pourtant finalement dû s’incliner d’une courte encolure. Queen of Bermuda et Barbill ont nettement dominé leurs adversaires, La Pergola (Penny’s Picnic) étant troisième à trois longueurs tout en traçant une bonne fin de course.

Bermuda Thoroughbred, un syndicat qui investit en France. Entraînée par William Haggas, Queen of Bermuda avait débuté par une deuxième place au mois de mai avant de décrocher deux succès. Son entourage a tenté l’expérience dans les Windsor Castle Stakes (L) à Royal Ascot, où la pouliche a été nettement battue. Elle restait sur une cinquième place dans les Molecomb Stakes (Gr3), survolés par Rumble Inthejungle (Bungle Inthejungle). La pouliche décroche son black type et sa place au haras. Ce sera en France, au haras du Lieu des Champs.

Richard Powell nous a dit : « C’est une bonne nouvelle pour moi car, avec cette victoire, Queen of Bermuda décroche sa place au haras à la fin de sa carrière. Elle appartient à Bermuda Thoroughbred Racing, un syndicat géré par Highclere et avec lequel je travaille. Bermuda Thoroughbred avait notamment acheté Lorgnette (Galileo) en février à Arqana [pour 200.000 €, ndlr], pleine de Le Havre, et va continuer à investir en France. En l’absence de William Haggas et des propriétaires, on m’a demandé de les représenter. Les ordres étaient d’attendre derrière et de venir finir. Queen of Bermuda n’est pas une pouliche avec un gros modèle, mais c’est une mobylette. »

Une casaque tropicale. Queen of Bermuda porte les couleurs du Bermuda Thoroughbred Racing Limited dont les représentants sont baptisés avec des noms en rapport avec les Bermudes. Leur meilleur représentant fut Johnny Barnes (Acclamation), lauréat du Prix Quincey Barriere (Gr3) et deuxième du Critérium International (Gr1). Ce dernier fait la monte au haras des Granges.

Sur le site d’Highclere, Bermuda Thoroughbred Racing est présenté ainsi : « Simon Scupham, propriétaire de longue date avec Highclere, a lancé Bermuda Thoroughbred Ltd (BTR) en 2013. La raison d’être de BTR est d’aider des personnes ouvertes d’esprit à acheter des pur-sang avec de grands pedigrees pour expérimenter tout ce que peuvent offrir les courses sur la scène internationale. Les couleurs de BTR sont composées de celles des Bermudes, avec le rose et le bleu. »

La Pergola décroche son black type. La Pergola n’a pas l’expérience de la gagnante. La représentante d’Olivier Brochart avait débuté par une quatrième place dans le Prix Rose Royale (Inédites) à Maisons-Laffitte, avant de remporter son maiden à Deauville au début du mois de juillet. Pour son premier essai au niveau Listed, elle décroche donc un précieux black type et devient le deuxième black type de son père, Penny’s Picnic.

Son entraîneur, Stéphane Cerulis, nous a dit : « Elle manque d’expérience, mais décroche son black type, face à des chevaux endurcis. La course a manqué de rythme. La pouliche court bien, car elle n’était pas sur-préparée. Je l’ai achetée à la v.2 d’Arqana. Elle était sur le marché. Nous avions d’ailleurs déjà eu des appels avant la course. C’est une pouliche, précoce, facile et intelligente. Elle devrait pouvoir bien se comporter dans les mois à venir sur 1.200 m. »

Née pour être précoce. Élevée par Rabbah Bloodstock Limited, Queen of Bermuda a été acquise 230.000 Gns à la Craven breeze up où elle était présentée par Houghton Bloodstock. Précédemment, elle avait été achetée 17.000 Gns lors du book 3 de Tattersalls. Cette pouliche est le 252e black type de son père, l’australien Exceed and Excel (Danehill), grand pourvoyeur de 2ans. Sa mère, Imperialistic Diva (Haafhd), avait couru huit fois à 2ans. Troisième de Listed, elle s’était aussi classée quatrième des Princess Margaret Abu Dhabi Stakes (Gr3). Queen of Bermuda est son deuxième produit vu en piste et son premier gagnant. La deuxième mère, Imperialistic (Imperial Ballet), fut assez précoce pour courir neuf fois à 2ans et assez solide pour monter sur le podium d’une Listed sur le mile de Pontefract à l’âge de 5ans. Au haras, elle a donné deux black types, dont Electrelane (Dubawi), lauréate des Guinées allemandes (Gr2). La propre sœur de Queen of Bermuda passe en vente le 29 août à la Premier Yearling Sale de Goffs.

Danzig

Danehill

Razyana

Exceed and Excel

Lomond

Patrona

Gladiolus

QUEEN OF BERMUDA (F2)

Alhaarth

Haafhd

Al Bahathri

Imperialistic

Diva

Imperial Ballet

Imperialistic

Shefoog

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 600 m : 25’’29

De 600 m à 400 m : 11’’08

De 400 m à 200 m : 10’’88

De 200 m à l’arrivée : 11’’48

Temps total : 58’’73