PRIX WEATHER PERMITTING - Partition parfaite pour Goliath du Berlais

Courses / 31.08.2018

PRIX WEATHER PERMITTING - Partition parfaite pour Goliath du Berlais

PRIX WEATHER PERMITTING

Partition parfaite pour Goliath du Berlais

Très beau poulain, épais, avec du cadre, Goliath du Berlais (Saint des Saints) est taillé pour le steeple. En début de saison, il a pris du métier dans les meilleures courses sur les haies réservées à sa promotion. Mais dans le Prix Weather Permitting, il découvrait les gros obstacles pour lesquels il est bâti. Et le poulain de Stéphane Szwarc et Palmyr Racing n’a pas déçu. Vite installé en tête par son jockey Bertrand Lestrade, il a récité sa partition à la perfection. Entre les deux derniers obstacles, il contrôlait l’épreuve et sur le plat, il a repoussé l’attaque de Fantastic Sivola (Noroit) pour l’emporter sûrement. Le Prix Congress (Gr2, 3/11) a trouvé son favori. Fantastic Sivola a confirmé sa montée en puissance. Vite dans le sillage de Goliath du Berlais, il a bien sauté et s’est lancé à l’attaque du pensionnaire de Guillaume Macaire entre les deux derniers obstacles. Mais il s’est heurté à sa résistance et a conclu deuxième devant le bon finisseur Sunday à Paris (Sunday Break), la bonne note de la course. Sur cette piste roulante, l’ordre n’a pas changé du départ à l’arrivée.

Taillé pour les gros obstacles. Jockey de Goliath du Berlais, Bertrand Lestrade nous a déclaré : « Il a très bien gagné. Nous ne sommes pas surpris, car il avait montré de la maturité et du professionnalisme sur le steeple le matin. Il a le physique, le toucher de sol et l’action pour aller dans cette discipline. Malgré le bon terrain et la distance un peu courte, il a bien gagné. Si tout se passe bien, il peut bien faire dans cette discipline. Je lui mettrai 9,5/10 et on va dire que sa petite erreur à la dernière haie est de ma faute» La casaque Szwarc avait perdu un excellent steeple-chaser avec Bébé Star (Poliglote), blessé mortellement dans un Prix Orcada (Gr3). Mais elle en a trouvé un autre avec Goliath du Berlais, un poulain encore entier et bien né.

Violente chute de Thomas Henderson. Dans cette épreuve, Thomas Henderson a conduit Vilamoura (Rajsaman) vers la rivière des tribunes, se trompant de parcours. Il a ensuite essayé de ramener son partenaire sur le bon chemin, mais il était trop tard. Le jeune jockey est donc tombé violemment au sol avant d’être percuté par des concurrents. Resté un moment au sol, il s’est relevé ensuite.

Une mère lauréate du Bournosienne. Comme son nom l’indique, Goliath du Berlais a été élevé par Jean-Marc Lucas. Ce futur étalon a un pedigree exceptionnel. C’est un fils de Saint des Saints, étalon au haras d’Étreham et de King’s Daughter (King’s Theatre), lauréate du Prix Bournosienne (Gr3) et multiple placée de Groupe sur les haies d’Auteuil. C’est la sœur de Brother du Berlais (Saint des Saints) et de Son du Berlais (Muhtathir), deux gagnants. Deuxième mère de Goliath du Berlais, Bint Bladi (Garde Royale) s’est imposée dans le Prix Bois Rouaud. Elle a été exportée en Irlande. Outre King’s Daughter, elle avait donné Patent Pending (Double Bed), lauréat de six courses en plat et Lyreen Legend (Saint des Saints), gagnant du Michael Purcell Novice Hurdle (Gr2), mais également plusieurs fois placé de Gr1, dont deuxième du RSA Chase (Gr1) à Cheltenham. Goliath du Berlais appartient à la souche de Tarta Whisky (King of Macedon), mère de Five Fishes (Mujtahid), lauréate du Prix Coronation (L) et deuxième du Prix Corrida (Gr3 à l’époque), Sawasdee (Nikos), French Flag (Diamond Shoal) et Call me Sam (Kaldoun). Que des chevaux black types en plat !

Green Dancer

Cadoudal

Come to Sea

Saint des Saints

Pharly

Chamisène

Tuneria

GOLIATH DU BERLAIS (M3)

Sadler’s Wells

King’s Theatre

Regal Beauty

King’s Daughter

Garde Royale

Bint Bladi

Tkisam