Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

SHADWELL PRIX DU CALVADOS (GR2) - L’Angleterre a eu encore une fois Reason

Courses / 18.08.2018

SHADWELL PRIX DU CALVADOS (GR2) - L’Angleterre a eu encore une fois Reason

DEAUVILLE, SAMEDI

Les Anglais ont toujours raison. Pardon, Reason. La petite Beyond Reason (Australia), la pouliche de Coolmore qui gagne pour Godolphin, s’est promenée dans le Shadwell Prix du Calvados (Gr2) trois semaines après son court succès dans le Prix Six Perfections (Gr3), sur la même distance mais sur un parcours différent. Elle a marqué le but du 5 à 0 pour l’Angleterre dans les Groupes français pour les 2ans, une défaite très lourde pour les juniors tricolores. Une défaite qui fait mal, surtout pour la dimension : la pensionnaire de Charly Appleby a mis trois longueurs entre elle et ses rivales, soit une catégorie entière.

Même distance, parcours différent. On pouvait imaginer une défaite mais pas si large. Beyond Reason a contrôlé la course depuis le départ, à un train très modéré, et a placé son démarrage en progression. Elle a parcouru les derniers 600m en 34”52, avec la meilleure fraction (11”19) entre les 400 et les 200m. C’est une victoire facile, même trop facile. A-t-elle visiblement progressé en trois semaines ou ses adversaires du Gr2 étaient-elles moins bonnes que celles qu’elle a battues dans le Gr3 ? On a le droit de se poser cette question parce que Devant (Showcasing), sa dauphine dans le Six Perfections, fut une perdante malheureuse alors que Lagrandecatherine (Pedro the Great), qui l’a suivie, est tout simplement moins bonne et aucune des battues n’a d’excuses.

La pouliche de la paix. Beyond Reason avait fait parler d’elle lors de son premier succès. C’était la première gagnante illustrant la paix entre Godolphin et Coolmore. Elle est maintenant beaucoup plus que cela : une double gagnante de Groupe qui n’a rien volé. Son entraîneur, Charly Appleby, a le mérite de lui avoir trouvé deux bons engagements, loin des meilleures anglaises. Il a expliqué : « Elle est petite mais très dure, elle aime courir et progresse tout le temps. Elle s’est améliorée à chaque sortie et, malgré sa taille réduite, elle peut encore nous surprendre. »

Direction le Fillies’ Mile. Le moment de retrouver l’Angleterre n’est pas si éloigné. La gagnante du Calvados peut logiquement viser le Total Prix Marcel Boussac (Gr1) mais Charly Appleby a un doute : « Elle a gagné en terrain bon souple mais aujourd’hui, c’est plutôt bon. Je ne pense pas qu’elle apprécierait le terrain très souple ou lourd d’octobre à ParisLongchamp. C’est pour cela qu’après un petit break bien mérité, elle ira plutôt sur le Fillies’ Mile. Les 1.600m ne lui poseront pas de problème. »

Lagrandecatherine, d’André à Andrea. C’est Lagrandecatherine qui s’est montrée la meilleure des françaises. Andrea Marcialis a eu beaucoup de courage pour la réclamer derrière André Fabre mais il ne veut pas faire le fier : « André Fabre est un mythe et la pouliche est arrivée chez moi dans un état magnifique. Elle travaillait très bien, c’est pourquoi j’ai tenté ma chance dans le Calvados. C’est une pouliche qui ne fait que progresser. Elle est très sérieuse et possède un bon tempérament. Je n’ai pas encore regardé la suite de son programme. »

Sa deuxième place confirme que les réclamers sont de possibles mines d’or. Mario Genovese, qui s’était déjà fait plaisir dans le Calvados avec Bonita Fransisca, elle aussi par Pedro the Great (Henrythenavigator), troisième l’année dernière, a posé un bulletin de 35.500 €. Elle a couru deux fois ensuite : quatrième dans le Prix Rêves d’Or (L) et deuxième du Prix du Calvados (Gr2). L’enveloppe des deux allocations est de 55.572 €. Bien joué. Il faut noter qu’à Vichy elle a été devancée par trois anglaises. Elle offre un 5e black type à son père, Pedro the Great.

Sicilia, mission accomplie. Une place était l’objectif de Sicilia (Kingman). Elle l’a atteint à l’issue d’une course sage à la Peslier, en gagnant des rangs pour finir. Son entraîneur, Carlos Laffon-Parias, nous a dit : « C’est une pouliche de 1.200m et j’avais décidé de la courir parce que le lot me semblait accessible pour une place. Elle est désormais placée de Gr2, ce qui est bien, et elle ira sur le Prix Éclipse (Gr3), à Maisons-Laffitte. »

Lien pedigree http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Beyond-Reason-2.pdf

Le fer de lance d’Australia. Beyond Reason est le meilleur produit de la première génération du lauréat du Derby Australia (Galileo). Il a eu jusqu’à maintenant 22 partants et trois autres gagnants. C’est pour 370.000 Gns que Godolphin l’a achetée lors du book 1 de Tattersalls. Beyond Reason n’a pas spécialement une origine précoce. Bien au contraire. Australia a couru trois fois à 2ans, en remportant son Gr3 en septembre. Il a beaucoup progressé de 2 à 3ans et il a fourni sa meilleure valeur (127) dans les Juddmonte International Stakes (Gr1). Sa mère, No Explaining (Azamour), avait gagné au mois d’octobre de ses 2ans et elle avait atteint son pic de performance à 4ans, âge auquel elle avait remporté le Gallorette Handicap (Gr3) sur le gazon de Pimlico. Beyond Reason est le deuxième partant mais le premier gagnant de cette poulinière, qui a un yearling par Gleneagles (Galileo). 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Australia

 

 

 

 

 

Cape Cross

 

 

Ouija Board

 

 

 

 

Selection Board

BEYOND REASON (F2)

 

 

 

 

 

 

Night Shift

 

 

Azamour

 

 

 

 

Asmara

 

No Explaining

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Claustra

 

 

 

 

Clare Bridge

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 27”18

De 1.000m à 600m : 25”01

De 600m à 400m : 11”88

De 400m à 200m : 11”19

De 200m à l’arrivée : 11”45

Temps total : 1’26”71