TRIBUNE LIBRE - Lettre adressée par les éleveurs du Sud-Ouest au président Édouard de Rothschild

Élevage / 09.08.2018

 TRIBUNE LIBRE - Lettre adressée par les éleveurs du Sud-Ouest au président Édouard de Rothschild

Par Yves Frémiot, président du Syndicat Ecsso

« Monsieur le président,

Nos éleveurs, au nombre de 590 adhérents à notre syndicat régional, sont tous très mécontents, voire en colère suite à la décision prise par votre Comité d’avoir purement et simplement supprimé la prime aux chevaux d’âge, pour les 6ans et plus en plat, et les 10ans et plus en obstacle.

Nous sommes conscients des difficultés de la filière et des efforts à fournir. Néanmoins, une répartition juste sur tous les postes aurait été mieux acceptée, ce qui a été sollicité par tous nos membres lors de différentes réunions, et dont les avis n’ont pas été entendus. Nous sommes les seuls de la filière à devoir supporter une suppression de nos revenus. Notre Fédération des éleveurs doit être plus convaincante auprès de vous, car elle porte la masse des éleveurs de toutes les régions. Elle ne peut pas et ne veut pas accepter la poursuite de cette décision.

Élever des chevaux de course représente déjà de gros sacrifices pour beaucoup d’entre nous. Pourquoi les décourager en appliquant des mesures qui, au bout du compte, ne produiront que des économies dérisoires ? (il serait bon de calculer l’économie réelle réalisée par ces mesures discriminatoires). Nous insistons pour que vous puissiez revenir à une uniformité des primes éleveurs pour tous les chevaux. Nous souhaitons une forte compréhension de votre part pour nos problèmes et nous désirons fortement cette égalité des primes pour les éleveurs à tous les niveaux.

Espérant une réponse positive de votre part, et une réponse personnelle à cette demande, Veuillez agréer, Monsieur le président, l’expression de nos sentiments les meilleurs. »