Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE DE YEARLINGS D’AOÛT ARQANA - Le marché résiste dans une période d’incertitude

Institution / Ventes / 20.08.2018

VENTE DE YEARLINGS D’AOÛT ARQANA - Le marché résiste dans une période d’incertitude

VENTE DE YEARLINGS D’AOÛT ARQANA

Le marché résiste dans une période d’incertitude

Lundi, la vente de yearlings d’août Arqana s’est conclue avec la partie 2. On constate sur les trois jours de vente un léger repli des indicateurs : prix moyen en baisse de 3,55 % pour s’établir à 159.701 € (165.587 € l’an passé), chiffre d’affaires en baisse de 3,55 % pour se fixer à 36.891.000 €. Le nombre de vendus est strictement identique à celui de 2017 : 231. Mais 11 yearlings de plus sont passés sur le ring cette année et le pourcentage de vendus baisse donc légèrement de 2,64 %, signe des attentes des éleveurs. Le prix médian, en revanche, se maintient au même niveau qu’en 2017 : 110.000 €, dans un marché sélectif où le haut de gamme est toujours demandé, mais où c’est plus compliqué pour les strates plus intermédiaires.

La partie 2 en chiffres. Concernant la partie 2, il y a eu quelques belles batailles pour les lots qui présentaient les meilleurs profils. Le prix médian est ainsi en augmentation, passant de 65.000 € à 70.000 € (+ 7,69 %). Le prix moyen baisse légèrement : - 2,92 % pour se fixer à 82.693 €, le taux de vendus est aussi en baisse : - 3,71 % pour se fixer à 72,15 %.

Le top price de ce jour 3 est de 380.000 € pour un fils de Siyouni présenté par Hubert Honoré (qui a présenté les deux top prices du jour). Il a été acheté par Godolphin, qui battait Phoenix Thoroughbreds. Le deuxième top price est pour un étalon faisant la monte entre la France et l’Angleterre, Intello. David Menuisier est allé jusqu’à 290.000 € pour l’obtenir. Sur les 10 top lots de ce jour 3 de la vente d’août, 6 sont issus d’étalons stationnés en France.

Des nouveaux et des absents. Cette vente d’août Arqana a été marquée par l’absence ou la discrétion de très gros acheteurs historiques : on pense notamment à Shadwell, au Hong Kong Jockey Club plus discret que les années passées. Mais de nouveaux investisseurs, notamment américains, se sont montrés actifs.

La vente d’août enregistre une légère baisse, mais se maintient malgré tout à un niveau proche de 2017 et de 2016, dans un contexte économique pas facile et au sein d’une vraie période d’incertitude. Éric Hoyeau et Alix Choppin ont analysé : « Il a été constaté un petit manque d’acheteurs. Certains clients historiques d’Arqana ont été plus discrets cette année. Il y a eu de nouveaux acheteurs, américains ou japonais par exemple, mais leur présence n’a pas forcément suffi à compenser le léger manque d’activité des acheteurs historiques. Trouver des acheteurs capables d’acheter à 150.000 € et plus n’est pas le plus simple. Cependant, il faut souligner que la quantité de chevaux vendus 100.000 € et plus est la même, tout comme la quantité de chevaux vendus 400.000 € et plus. La répartition a changé, les tranches entre 250.000 à 400.000 €, ou 300.000 € à 500.000 €, ont été les plus impactées par l’incertitude du marché. Les vendeurs avaient aussi des attentes élevées, mais justifiées au regard des coûts de production. »

Un contexte économique délicat. Cela ne se constate pas qu’au niveau des courses. L’économie mondiale traverse une période d’incertitude, principalement en Europe avec la presque situation de crise du Brexit. Les pays du Golfe sont aussi dans une situation incertaine. Alix Choppin et Éric Hoyeau ont dit : « Nous sommes dans un contexte économique compliqué, avec par exemple le Brexit du côté de l’Angleterre, les incertitudes en France sur les facteurs de jeux, d’allocations et de reprise économique. Nous avons l’impression que le seul endroit actuellement où l’on rebondit un peu, ce sont les États-Unis, avec notamment une volonté de renouvellement de la jumenterie. Ce qu’il faut souligner pour cette vente d’août Arqana, c’est la diversité des acheteurs, malgré des absences, un marché qui résiste et qui reste à des niveaux très élevés, semblables aux années précédentes. Sur une vente de sélection, comme en course, toutes les planètes doivent être parfaitement alignées. »