CHAMPAGNE STAKES (GR2) - Too Darn Hot se chauffe en douceur

International / 15.09.2018

CHAMPAGNE STAKES (GR2) - Too Darn Hot se chauffe en douceur

DONCASTER (GB), SAMEDI

Un échelon après l’autre : Too Darn Hot (Dubawi) continue son ascension vers les sommets. En trente-sept jours, il est passé de l’état d’inédit à celui de lauréat de Gr2, doucement, en apprenant à chaque sortie un petit bout en plus de son métier. Ce samedi, dans les Champagne Stakes (Gr2), il a trouvé la solution d’une course qui pouvait devenir compliquée pour l’échappée de Cardini (Magician), qui aurait pris la tête même dans les Flying Childers… Lanfranco Dettori a attendu, Too Darn Hot s’est bien posé et il a changé de vitesse quand son pilote le lui a demandé. Le pensionnaire de John Gosden était déjà le patron avant la marque des 200 derniers mètres et il a rallié le poteau avec presque deux longueurs d’avance sur Phoenix of Spain (Lope de Vega), qui a tracé un parcours solide pour décrocher la deuxième place devant Cardini.

Il est à 3/1 dans les 2.000 Guinées. Too Darn Hot a fait ce qu’on lui a demandé, ni plus ni moins. Il a affiché le même chrono (1’23”92) que Mustashry (Tamayuz), le gagnant des Park Stakes (Gr2). Les handicapeurs, fort probablement, n’ajouteront pas un gramme à son rating de 116 mais les bookmakers ont gratté quelque chose à sa cote dans les 2.000 Guinées (3/1) et dans le Derby (4/1). Lanfranco Dettori a expliqué : « Il faut franchir un palier à la fois et Too Darn Hot est en train de le faire. Phoenix of Spain nous avait pris quatre longueurs et, quand je lui ai demandé l’effort, mon poulain s’est envolé. Je pense que le prochain pas sera dans un Gr1. Il n’est pas encore un fini mais il est très proche de l’être… »

Un détail à la Gosden. John Gosden, comme les observateurs les plus avertis, n’a pas raté un détail important : Too Darn Hot et Cardini ont posé de sérieux soucis à leurs jockeys pour les arrêter après le poteau. L’entraîneur a dit avec son humour habituel : « Je pense qu’ils ont préparé le St Leger… Je n’ai jamais vu deux poulains galoper si loin après une course. Too Darn Hot l’a bien fait, il a placé une belle accélération et il demeure invaincu. »

Dark Vision, un fantôme.  Les Champagne Stakes étaient un match mais l’un des deux combattants n’est pas monté sur le ring. Dark Vision (Dream Ahead) était déjà battu à mi-parcours et son entraîneur, Mark Johnston, n’a pas trouvé d’explication : « Sa performance est diabolique. Le jockey a dit que le terrain cédait sous les pieds mais je ne prends pas le terrain comme explication pour un poulain qui ne comptait que trois sorties. »

Un mâle pour lord Lloyd-Webber. Too Darn Hot a donné une nouvelle émotion à lord Lloyd-Webber et à sa femme, Madeleine. C’est lui qui a déclaré : « Il est très rare que nous gardions un mâle à l’entraînement, nous n’avons que des pouliches. Cette fois on a touché un cheval qui peut courir les classiques et c’est fantastique. Nous avons aussi élevé sa mère, Dar Re Mi (Singspiel), et on a deux sœurs de grande classe avec So Mi Dar et Lah Ti Dar. »

Son propre frère favori pour le top price. La politique d’élevage de lord Lloyd-Webber est toujours la même : il vend les mâles et il garde les pouliches. Too Darn Hot n’est pas passé aux ventes à cause d’un souci de santé. Quelle chance ! Son propre petit frère sera proposé (lot 325) à Tattersalls October et il est favori pour le top price. Too Darn Hot est sur le papier le meilleur produit de la triple lauréate de Gr1 Dar Re Mi : il est gagnant de Gr2 alors que ses sœurs So Mi Dar et Lah Ti Dar sont placées de Gr1 mais ont respectivement gagné en Gr3 et en Listed. La deuxième mère, Darara (Top Ville), demi-sœur du grand étalon Darshaan (Shirley Heights), a gagné le Prix Vermeille (Gr1) et lord Lloyd-Webber l’avait payée 470.000 livres irlandaises en 1994. Un investissement qu’il ne regrette pas.

Dar Re Mi a une foal par Dubawi (Dubai Millennium), propre sœur de Too Darn Hot.