COOLMORE FASTNET ROCK MATRON STAKES (GR1) - Laurens, l’incroyable scénario

International / 15.09.2018

COOLMORE FASTNET ROCK MATRON STAKES (GR1) - Laurens, l’incroyable scénario

LEOPARDSTOWN (IE), SAMEDI 

La belle Laurens (Siyouni) est devenue encore plus belle dans les Coolmore Fastnet Rock Matron Stakes (Gr1). Il fallait du courage pour croiser le chemin d’Alpha Centauri (Mastercraftsman) mais, comme disait un entraîneur, il ne faut pas garder son cheval dans le box si on craint un seul adversaire. Karl Burke a demandé à l’élève de Melchior-François Mathet quelque chose de peu évident. Revenir sur le mile après les Yorkshire Oaks, c’est carrément changer de sport. La pouliche "FR" s’est réinventée sur la distance qu’on craignait courte pour elle en début de saison et a remporté son quatrième Gr1, le premier avec une marge plus grande d’une encolure. Au passage du poteau, elle a gardé trois quarts de longueur sur Alpha Centauri.

Alpha Centauri en demi-teinte. Laurens n’a pas donné l’impression d’aller vite en début de parcours mais le chrono (1’39”23, deux secondes plus rapide que le standard) dit le contraire. Laurens a donc imprimé le train, accompagnée par Magical (Galileo), qui avait dans son sillage, en position parfaite, Alpha Centauri. Elle a changé de jambe et de vitesse dans le tournant et à nouveau à 300m du poteau, quand Alpha Centauri a prononcé son attaque. La pouliche, qui avait perdu en route ses adversaires dans le Jacques Le Marois (Gr1), aurait gagné sans problème mais…

Un faux pas ou deux… D’après Colm O’Donoghue, le jockey de la favorite battue : « Elle s’est trompée dans ses foulées pendant un instant, elle est revenue ensuite mais la course était finie. » Alpha Centauri a peut-être même pris l’avantage pour un moment. Son entraîneur, Jessica Harrington, a expliqué : « Elle est venue comme pour gagner et a ensuite fait un faux pas. C’est aussi simple que ça. Malheureusement, ça arrive. » Le vétérinaire de service a détecté une condition « cliniquement anormale » de la pouliche après la course. Jessica Harrington a ajouté : « C’est difficile à savoir maintenant. Après la course, il y a l’adrénaline qui joue. »

À Newmarket plus qu’à ParisLongchamp. C’est la meilleure Laurens que l’on a eu le plaisir d’apprécier à Leopardstown. Son propriétaire, John Dance, a dit : « J’ai eu peur quand j’ai vu les autres l’attaquer mais Laurens répond toujours. Cette victoire est spéciale, comme celle dans le Prix de Diane. On a rencontré la meilleure du monde sur le mile et on l’a battue ! » L’entraîneur, Karl Burke, a expliqué : « C’est le meilleur moment de ma carrière. La raccourcir après les Yorshire Oaks semblait stupide mais tout simplement elle n’avait pas tenu. Il ne faut pas trop compliquer les choses, le point fort de Laurens, c’est sa longue action et il faut l’exploiter sans penser aux tactiques des autres. Je serais surpris si son propriétaire ne me demandait pas de courir les Sun Chariot (Gr1), il aimerait bien gagner un Gr1 en Angleterre. » Il est donc plutôt difficile de voir Laurens dans le Prix de l’Opéra Longines (Gr1) alors que, si tout se passe bien, un essai dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) à Ascot n’est pas exclu. La "FR" est la favorite à 5/2 pour le mile de clôture de la saison en Europe alors que la cote d’Alpha Centauri est montée à 8/1.

Le top price des pouliches à Doncaster. Laurens, achetée 220.000 £ à Goffs, fut le top price des pouliches à la vente de Doncaster, où elle était présentée par Coulonces Consignment. Laurens est la deuxième gagnante issue de Recambe (Cape Cross). Pouliche de tenue, elle a gagné deux courses sur 2.000 et 2.900m. La deuxième mère, Razana (Kahyasi), est placée de Listed à Nantes et à La Teste-de-Buch. Elle a donné deux black types, dont Salford Mill (Peintre Célèbre), lauréat de Listed en Angleterre, qui a gagné le Hong Kong Derby et une autre épreuve de la Triple Couronne hongkongaise. Razana est issue de l’élevage de Son Altesse l’Aga Khan. C’est aussi avec une famille princière que Siyouni a produit son autre lauréat de Gr1, Ervedya (Coronation Stakes, Poule d’Essai des Pouliches et Qatar Prix du Moulin de Longchamp, Grs1). L’étalon du haras de Bonneval a déjà donné 41 black types dont six sont montés sur le podium au niveau Gr1.