COUP D’ENVOI DU MEETING DE DONCASTER (GB) - Lah Ti Dar encore en lice... mais programmée sur le St Leger

International / 12.09.2018

COUP D’ENVOI DU MEETING DE DONCASTER (GB) - Lah Ti Dar encore en lice... mais programmée sur le St Leger

Le scenario du St Leger a changé d’un coup ce mercredi, à 18 h, quand l’entourage de Lah Ti Dar (Dubawi) a annoncé que la pouliche sera au départ du classique. La cote de la pensionnaire de John Gosden, qui avait baissé tout au long de l’après-midi, a fondu, et chez quelques bookmakers, elle devance Kew Gardens (Galileo) en position de favorite. C’est la perspective d’un terrain très souple qui a convaincu John Gosden de tenter Doncaster. Les pouliches ont un très bon score dans le St Leger avec 42 succès, mais dans les cinquante dernières éditions, les gagnantes ne sont pas plus que cinq : Simple Verse (Duke of Marmalade), en 2015, User Friendly (Slip Anchor), en 1992, Oh So Sharp (Kris), en 1985, Sun Princess (English Prince), en 1983 et Dunfermline (Royal Palace), en 1977. Lah Ti Dar n’est pas la seule femelle au départ : Maid Up (Mastercraftsman) a été supplémentée par son propriétaire après le succès dans les March Stakes (Gr3).

DONCASTER (GB), JEUDI

PARK HILL STAKES (GR2)

Pilaster dans la cour des femelles

Roger Varian a décidé de jouer la carte de la sagesse avec Pilaster (Nathaniel). Le meeting de Doncaster lui offre les Park Hill Stakes (Gr2), le St Leger des femelles, et il n’est donc pas question de tenter l’aventure face aux mâles. Pouliche tardive, elle a ouvert son palmarès lors de sa première sortie saisonnière, le 31 mai sur la P.S.F. de Chelmsford, et s’est promenée dans une course à conditions à Kempton. Pilaster a frappé d’entrée dans les Groupes, en s’imposant de haute lutte dans les Qatar Lillie Langtry Stakes (Gr2), sur les 2.800m de Goodwood.

Horseplay sur plus long. Le St Leger des femelles est le grand objectif de la 4ans Horseplay (Cape Cross), qui a décroché un succès de Groupe dans les Lancashire Oaks (Gr2), où elle a ajusté dans la toute dernière foulée God Given (Nathaniel). La pensionnaire d’Andrew Balding n’a jamais couru sur plus long que 2.400m, alors que God Given, bonne troisième dans le Darley Prix de Pomone (Gr2), a un petit avantage sur le plan de la tenue mais n’a pas une vraie pointe de vitesse.

Sizzling joue les prolongations. Aidan O’Brien n’a pas encore gagné les Park Hill et présente avec des ambitions Sizzling (Galileo), qui est accompagnée par Flattering (Galileo). La pouliche de Ballydoyle en est à sa douzième course de la saison, ce qui est beaucoup, mais elle a enchaîné deux succès, le dernier dans un Gr3 sur les 2.400m au Curragh, ce qui est un vrai test de tenue. Ralph Beckett a remporté les deux dernières éditions de la course et propose Isabel de Urbina (Lope de Vega), qui a joué de malchance dans les Lillie Langtry.

MAY HILL STAKES (GR2)

Un tremplin pour les Grs1

Cinq des dix dernières lauréates des May Hill Stakes (Gr2) ont ensuite brillé dans le Fillies’ Mile (Gr1). On se souvient bien de Laurens (Siyouni) qui avait remporté dans cette course sur 1.400m le premier Groupe de sa carrière mais, sans remonter trop loin dans le palmarès, on trouve quatre gagnantes de Godolphin, dont trois ont complété le doublé dans le Gr1 sur 1.600m. Saeed bin Suroor n’a pas eu beaucoup de chance dans la distribution des 2ans lors des deux dernières saisons, mais il a peut-être touché une bonne. Il s’agit de Dubai Beauty (Frankel), qui s’est imposée de belle manière lors de ses débuts, à Newmarket. Le niveau de la course est difficile à situer mais elle peut donner à son entraîneur un succès de Groupe avec un 2ans qui lui manque depuis 2016.

Aidan, formule deux. L’irlandaise Peach Tree (Galileo) a travaillé comme leader dans les Flame of Tara Stakes (Gr3), mais a quand même décroché une bonne deuxième place. Aidan O’Brien a décidé de présenter aussi Fleeting (Zoffany), élevée en France par Fernando Bermudez et achetée 100.000 € à Arqana par Horse France. Elle a suivi Peach of Tree dans le Gr3 au Curragh, mais peut progresser et, comme l’autre pouliche de Ballydoyle, elle a l’avantage d’avoir déjà couru sur un terrain très souple.

Accordance, la forme Johnston. Une autre pouliche qui a déjà goûté aux Groupes est Accordance (Archipenko), une pensionnaire de Mark Johnston qui vient de se classer deuxième dans les Prestige Stakes (Gr3). Sand Share (Oasis Dream) a un profil similaire à celui de Dubai Beauty : une course et une facile victoire. Cette pensionnaire de Ralph Beckett est issue d’une propre sœur de Zambezi Sun (Dansili). Divinity (Dutch Art) est le choix de Karl Burke, l’entraîneur de Laurens, qui a donné à cette élève de Cheveley Park Stud un chemin facile en lui faisant gagner deux courses.