COUPE DE MARSEILLE (L) - King Bubble dans son jardin

Courses / 10.09.2018

COUPE DE MARSEILLE (L) - King Bubble dans son jardin

MARSEILLE-BORÉLY, LUNDI

King Bubble (Kendargent) est un vrai spécialiste de l’hippodrome de Marseille-Borély. Preuve en est, il y avait déjà remporté le Prix Delahante (L) à 3ans. Presque un an plus tard, il n’a pas manqué son retour dans son jardin. King Bubble effectuait sa première sortie sous l’entraînement de Jérôme Reynier. Le représentant de Jean-Claude Seroul a longtemps patienté en avant-dernière position à la corde, au côté d’Aubevoye (Le Havre), dans une course animée par Olympico (Rajsaman). Décalé en dehors par son partenaire à la sortie du tournant final, King Bubble s’est montré courageux en diable pour aller chercher Olympico. Une encolure seulement sépare les deux premiers au passage du poteau. Apollo Flight (Rock of Gibraltar) se classe troisième à deux longueurs et demie, décrochant son premier black type par la même occasion. Très en vue, Aubevoye n’a pu faire mieux que quatrième.

Le Grand Prix de Marseille en ligne de mire. King Bubble remporte donc la deuxième Listed de sa carrière. Suite à son succès dans le Prix Delahante (L), il avait été éloigné de la compétition durant sept mois. Il avait fait sa rentrée dans une Classe 1 toulousaine, concluant troisième à quatre longueurs et demie d’Aubevoye. King Bubble s’était ensuite classé quatrième du Prix Frédéric de Lagrange (L). Son entraîneur, Jérôme Reynier, nous a dit : « C’est un cheval qui fait très bien l’hippodrome de Borély. Il avait eu du mal à se remettre en route après avoir été arrêté cet hiver, raison pour laquelle il a effectué tardivement sa rentrée. Il a été très respecté et arrivait sur cet engagement avec de la fraîcheur, ce qui l’a sûrement aidé à gagner aujourd’hui. Je suis vraiment content de remporter cette belle course avec Rémi Fradet, qui monte aussi le cheval le matin. C’est lui qui m’avait apporté mon premier succès en tant qu’entraîneur, et c’est également lui qui m’a apporté mon premier succès pour Jean-Claude Seroul. King Bubble pourrait aller sur le Grand Prix de Marseille (L). »

Olympico battu de peu. Olympico est lui aussi un spécialiste de l’hippodrome de Borély. Il s’y était déjà imposé au mois de mai, dans le Prix Georges Trabaud (Classe 1), sans oublier sa deuxième place dans le Prix Delahante (L). Olympico restait cependant sur trois performances en demi-teinte et sa tentative est très bonne, d’autant plus qu’il a mené durant presque toute la course.

La famille de Bubble Chic. Élevé par son propriétaire, King Bubble est un fils de Kendargent, étalon au haras de Colleville, et de Queen Bubble (Layman), qui fut deuxième d’un Prix Charles Laffitte (L). La jument avait été achetée pleine de Kendargent à la vente d’élevage Arqana de décembre 2014, pour 110.000 €, par Alain Decrion. C’est une sœur du bon Bubble Chic (Chichicastenango), deuxième d’un Prix du Jockey Club (Gr1). Après King Bubble, elle a une yearling par Rock of Gibraltar, et un foal par Motivator. Il s’agit de la souche à qui l’on doit notamment Rouvres, lauréat du Prix Jean Prat (Gr1) et étalon.

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Kendargent

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Pax Bella

 

 

 

 

Palavera

KING BUBBLE (M3)

 

 

 

 

 

 

Sunday Silence

 

 

Layman

 

 

 

 

Laiyl

 

Queen Bubble

 

 

 

 

 

Grand Lodge

 

 

Bubble Back

 

 

 

 

Genuine