EN REGION - Des Éco-moutons pour la piste de Jarnac

Courses / 20.09.2018

EN REGION - Des Éco-moutons pour la piste de Jarnac

L’hippodrome de Jarnac, situé en Charente, organise trois réunions de courses par an. La Société des courses du Pays de Cognac fonctionne uniquement grâce à des bénévoles et sa présidence est assurée par Richard Braastad. Il dresse un premier bilan de la saison 2018 et détaille le fonctionnement de la Société des courses.

Une bonne fréquentation. Les courses à Jarnac ont lieu les trois premiers dimanches de septembre. La saison 2018 a été un succès. Diverses animations étaient organisées tous les dimanches et la fréquentation de l’hippodrome a dépassé les 600 personnes par jour. Richard Braastad a déclaré : « Nous avons comptabilisé environ 450 entrées payantes et 200 entrées gratuites. Comme tous les ans, nous avons des animations pour les enfants, des stands de restauration rapide mais aussi un restaurant sur place pour les trois dimanches, en misant sur bon rapport qualité/prix. » L’hippodrome de Jarnac compte sur une équipe 100 % composée de bénévoles et des aides de la commune de Jarnac. C’est en septembre 2019 que Jarnac va accueillir sa prochaine réunion.

Les moutons entretiennent la piste. L’hippodrome de Jarnac est un espace classé Natura 2000. Un partenariat a été mis en place avec la société Éco-mouton pour tondre l’herbe de l’hippodrome. Richard Braastad nous a expliqué : « Nous avons mis en place une tonte écologique. Nous recevons des moutons d’Ouessant d’octobre à mai environ. Ils piétinent et tassent la piste en mangeant l’herbe. C’est parfait et grâce à cette technique, nous suivons des règles de développement durable. Quand ils repartent en mai, cela nous laisse le temps de remettre vraiment en état la piste pour accueillir les courses en septembre. » Les moutons d’Ouessant nécessitent peu de traitements. Ils régulent d’eux-mêmes la végétation et les insectes. Ils font office de tondeuse silencieuse, écologique et économique.

Peu d’événements extérieurs. La Société des courses du Pays de Cognac a déjà fait réaliser quelques travaux sur sa piste, mais les bâtiments restent anciens. Richard Braastad nous a dit : « Des travaux, il y en aurait plusieurs à faire. Mais cela coûte de l’argent. Aujourd’hui notre piste est belle. Elle est close avec des lices partout. Nos haies en buis sont en très bon état. Elles sont plantées directement dans le sol. C’est l’essentiel. » Il donne la priorité aux courses mais n’exclut pas entièrement la possibilité de manifestations autres que celles des courses sur son hippodrome. « Nous donnons évidemment la priorité à notre piste pour la garder en bon état lorsque les professionnels se déplacent. Cependant, une Société canine organise une présentation au mois de mai dans l’enceinte de l’hippodrome. Du moment que l’on ne touche pas à la piste, tout va bien ! »