Godolphin Flying Start - le carnet de voyage de Charlotte Rinckenbach aux États-Unis

International / 06.09.2018

Godolphin Flying Start - le carnet de voyage de Charlotte Rinckenbach aux États-Unis

La Française Charlotte Rinckenbach a intégré l’an dernier le programme du Godolphin Flying Start. Elle raconte son expérience au travers de ses voyages dans tous les grands pays de courses au monde, en continuant avec les États-Unis.

« La troisième phase, qui clôture aussi la première année du programme international du Godolphin Flying Start, nous a emmenés au cœur du berceau de l’élevage de chevaux pur-sang aux États-Unis : le Kentucky. Après un Noël en famille, la promotion 2017-2019 a pu commencer le nouveau chapitre américain, étalé sur sept mois. Les rudes conditions hivernales américaines, descendant souvent en dessous de - 10°C, ne nous ont pas empêchés de découvrir cette région riche en patrimoine et savoir-faire du secteur économique équin américain.

Tout comme en Irlande et en Angleterre, la phase américaine du Godolphin Flying Start est construite autour de visites et de cours. Certains cours nous sont dispensés à Jonabell Farm, le haras de Darley aux États-Unis ; c’est une occasion unique de rencontrer des intervenants et d’en apprendre plus sur des sujets reliés au monde des courses hippiques et de l’élevage tels que la finance, le droit, le code des courses, le marketing, la sélection des poulinières, la gestion d’un haras... Notre groupe a aussi eu la chance de suivre des cours de nutrition équine avec le Dr. Lawrence à l’Université du Kentucky, ce qui nous a permis d’acquérir de vastes connaissances en la matière. Nous avons également bénéficié de deux semaines de formation de maréchalerie à la Kentucky Horse Shoeing School ; cela a été l’occasion de comprendre en détail l’anatomie du pied, la locomotion et les différents types de ferrure associés aux chevaux de course. J’ai découvert que parer le pied d’un cheval est plus difficile qu’on ne le croit et demande pas mal de condition physique !

En plus des cours, nous avons passé plusieurs mois en rotation pour vivre des expériences sur le terrain. Les douze membres de notre groupe ont été divisés en équipes de deux pour vivre différentes expériences professionnelles chaque matin. J’ai ainsi pu évoluer au cœur de Jonabell Farm, et aider au bon déroulement des saillies des prestigieux étalons Darley, tels que Medaglia d’Oro, Frosted ou encore Street Sense. Une autre rotation nous a permis de travailler un mois dans un haras, en gagnant de l’expérience auprès des poulinières et de leurs poulains nouveaux-nés. J’ai ainsi été envoyée à Denali Stud, auprès de Craig Bandoroff et de Gary Bush, où j’ai vécu une expérience mémorable et enrichissante. Une de mes rotations préférées a été une semaine dans l’écurie Godolphin à Keeneland, sous la conduite de Johnny Burke, ce qui a représenté pour moi une première expérience relative aux méthodes d’entraînement américaines. J’ai ainsi pu monter à l’entraînement et aider à toutes les tâches liées à l’écurie. Malgré la neige incessante cette semaine-là, j’en garde un excellent souvenir. Mais la rotation qui, pour moi, a été la plus saisissante, a sans doute été les deux semaines de garde de nuit au haras WinStar. J’ai aidé à plusieurs poulinages pour la première fois, et cela a été une expérience incroyable. Les longues nuits sans sommeil prennent alors tout leur sens quand une naissance arrive !

Mon séjour à Lexington a aussi été ponctué de nombreuses visites et excursions aux courses. Notre groupe a eu le privilège de visiter les nombreux haras de la région, et de rencontrer les grands étalons américains. Nous avons ainsi pu approcher American Pharoah à Ashford Stud, California Chrome à Taylor Made, Gun Runner à Three Chimneys, War Front à Claiborne Farm… En plus des haras, nous avons visité de nombreuses institutions pour apprendre à connaître réellement le secteur économique équin aux États-Unis. Mais une expérience des plus déroutantes a été celle des courses : j’ai eu le privilège d’assister au Kentucky Derby, et cette journée a été tout simplement incroyable. Malgré la pluie, 157.000 personnes se sont déplacées pour aller voir la course légendaire à Churchill Downs, et l’hippodrome semblait se trouver dans une autre dimension. L’endroit était peuplé de fans extrêmement enthousiastes, pariant sur les courses tout en buvant des Mint Julep. Je n’oublierai jamais la clameur de la foule au départ du Derby, c’était magique !

Enfin, mon expérience aux États-Unis s’est terminée sur cinq semaines de stage professionnel chez l’entraîneur français Christophe Clément, à Belmont Park, dans l’État de New-York. Cela a été une très riche expérience professionnelle, qui m’a permis de passer beaucoup de temps auprès de l’entraîneur et de comprendre son rôle et sa façon de gérer son écurie. Je montais à l’entraînement le matin, participais aux soins et à la préparation des chevaux aux courses, et allais aux courses dès que l’écurie avait un partant. J’ai même eu l’occasion de voyager jusqu'à Saratoga pour passer quelques jours avec l’assistant et fils de Christophe, Miguel Clément, et expérimenter l’entraînement là-bas.

Après les vacances d’été, notre groupe vient maintenant de débuter la première phase de la deuxième année du Godolphin Flying Start, en Australie. En attendant le prochain article, vous pouvez suivre notre aventure sur Twittter (@FlyingStartNews) ou sur Facebook sur la page du Godolphin Flying Start. »