GRAND STEEPLE-CHASE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MAYENNE (L) - Le jour de gloire de Vauquoise

Courses / 23.09.2018

GRAND STEEPLE-CHASE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MAYENNE (L) - Le jour de gloire de Vauquoise

CRAON, DIMANCHE

Vauquoise (Ungaro) "cochait" toutes les cases sur le papier pour remporter le Grand Steeple-Chase du Conseil Départemental de la Mayenne (L). La jument d’Éric Lecoiffier avait montré des moyens à Auteuil. Elle s’était par exemple classée cinquième du Prix des Drags (Gr2), quatrième du Prix Sytaj (Gr3) ou encore troisième du Prix William Head (L). Des performances suffisantes pour espérer briller en Mayenne. D’autant qu’elle avait gagné sa seule course en obstacle à Craon, dans un handicap sur le steeple, il y a un an. Aptitude au parcours, classe : elle avait tout. Elle affrontait aussi un lot de qualité, mais avec des favoris dont la forme n’était pas certaine. Il fallait donc que Thomas Beaurain, son jockey, fasse les bons choix en course et ce Grand Steeple était à portée de sabots de Vauquoise. Le précité ne s’est pas trompé dans le parcours et la fille d’Ungaro a signé le plus beau succès de sa carrière. Longuement attentiste en dernière position, elle a profité du rythme sélectif imprimé par Il S’Envole (Boris de Deauville). Sautant bien, elle a fait mouvement dans le dernier tournant. Elle marchait alors sur ses rivaux et son jockey attendait simplement d’avoir le passage. Lorsque Vauquoise a trouvé son jour, elle a accéléré, prenant le meilleur pour franchir la dernière haie. Sur le plat, elle n’a pas été inquiétée par le bon effort de Poly Grandchamp (Poliglote), pour l’emporter de trois quarts de longueur.

Une "spécialiste" de Craon. Sans faire de bruit, Éric Lecoiffier obtient de bons résultats, et tous les ans, il a un cheval de niveau Listed ou Groupe pour Auteuil ou la province. Ravi du succès de sa pensionnaire, il a déclaré au micro d’Equidia : « Vauquoise a gagné deux courses dans sa carrière, les deux à Craon ! À Auteuil, elle avait fait de belles choses. Dans le Prix des Drags, si elle n’avait pas fait une faute à la dernière haie de la ligne d’en face, elle aurait lutté pour la victoire. Elle nous fait très plaisir aujourd’hui. » Thomas Beaurain a ajouté : « Elle a été un peu débordée dans le parcours, mais je ne me suis pas affolé. Elle est venue en sautant dans le dernier tournant. Je me suis régalé, c’est une superbe jument. Je suis content de gagner pour Éric [Lecoiffier, ndlr] qui est quelqu’un que j’apprécie. Cela fait plaisir de gagner pour ces gens-là. »

Bonne performance de Poly Grandchamp. Poly Granchamp effectuait sa deuxième course après absence. Il a fourni une bonne performance, attaquant dès la sortie du tournant final avant de bien prolonger son effort sur le plat. Le tout sans pouvoir mettre en doute la supériorité de Vauquoise. Toujours pointé parmi les premiers, Celtino (Doctor Dino) a conclu troisième devant Hurkhan (Air Eminem), fautif dans le parcours et remis aux ordres plusieurs fois. Le grand favori, Abakahn (Sholokhov), a accroché le rail ditch en début de parcours, puis il a rétrogradé au passage du bull finch et a été arrêté en fin de parcours, n’étant pas lui-même.

Une deuxième mère placée du Finot. Élevée par Éric Becq, Vauquoise est une fille d’Ungaro, stationné à l’élevage de Kerser, et de Vamuna (Varese), gagnante sur les haies de Fontainebleau. Vauquoise est le seul vainqueur de sa mère. Casta (Labus), la deuxième mère, s’est classée troisième du Prix Finot (L). C’est la famille d’Armaturk (Baby Turk), gagnant du Martell Maghull Novices' Chase et troisième de l’Irish Independant Arkle Challenge Trophy Chase (Grs1).

 

 

 

Lyphard

 

 

Goofalik

 

 

 

 

Alik

 

Ungaro

 

 

 

 

 

Star Appeal

 

 

Ustina

 

 

 

 

Unwetter

VAUQUOISE (F6)

 

 

 

 

 

 

Tip Moss

 

 

Varese

 

 

 

 

Merry Land

 

Vamuna

 

 

 

 

 

Labus

 

 

Casta

 

 

 

 

Soumba