JEUX EQUESTRES MONDIAUX - Lambert Leclezio, médaillé d’or, a débuté sur des pur-sang réformés des courses

Courses / 25.09.2018

JEUX EQUESTRES MONDIAUX - Lambert Leclezio, médaillé d’or, a débuté sur des pur-sang réformés des courses

Les Jeux équestres mondiaux, en partenariat avec Longines, se sont terminés ce dimanche à Tryon en Caroline du Nord. La France pointe en huitième position selon le total des médailles. L’honneur a été sauvé par l’équipe de concours complet par équipe, en bronze et l’or en individuel du voltigeur Lambert Leclezio. Âgé de 21 ans, ce natif de l’île Maurice a rejoint la France en 2015 afin de bénéficier de meilleures structures d’entraînement. Il a pris la nationalité française l’année suivante. Champion du monde senior en 2016, il s’était classé sixième des Jeux équestres mondiaux de Caen.

10 ans plus tôt… Lambert Leclezio nous raconte ses débuts dans la discipline : « J’ai commencé la voltige à l’âge de 11 ans, dans un club au sud-ouest de l’île Maurice. À l’occasion d’un petit stage, j’ai essayé la voltige et j’ai été vite embarqué dedans. Ma première compétition nationale est arrivée quasiment un mois après mes débuts. » Le jeune homme a commencé la voltige grâce à des pur-sang réformés des courses. Il nous a expliqué : « Mon premier cheval de voltige à Maurice était un réformé des courses. Texas était un ange, vraiment bien dans sa tête, serein, calme, gentil. Il était vraiment idéal pour la voltige. Quand j’ai commencé à faire des exercices au galop, j’ai évolué sur un autre pur-sang, Dakota. Un amour de cheval. Quand je ne contrôlais pas tout à fait mes mouvements, il ne disait rien. J’avais vraiment de la chance de l’avoir. Et mon dernier cheval, avant de me rendre en Europe, avait rencontré quelques soucis de santé, mais il m’a beaucoup appris, notamment la délicatesse, le respect du dos du cheval, la douceur. Il était vraiment gentil et courageux. De manière générale, je trouve que les pur-sang sont des chevaux avec un très bon caractère et volontaire. »