JUDDMONTE CHEVELEY PARK STAKES (GR1) - Fairyland, la pouliche de Maman…

International / 29.09.2018

JUDDMONTE CHEVELEY PARK STAKES (GR1) - Fairyland, la pouliche de Maman…

JUDDMONTE CHEVELEY PARK STAKES (GR1)

Fairyland, la pouliche de Maman…

Mme Evie Stockwell, la mère de John Magnier, a fait le déplacement à Newmarket et elle a eu raison. Fairyland (Kodiac) a offert à sa casaque un deuxième succès dans les Juddmonte Cheveley Park Stakes (Gr1) deux ans après celui de Brave Anna (War Front). Les deux pouliches de la grande dame du galop irlandais, 93 ans, ont des histoires bien différentes : Brave Anna est un produit de l’élevage Stockwell, alors que Fairyland a été achetée 925.000 Gns chez Tattersalls. On souhaite à Mme Stockwell que la suite de la carrière de Fairyland soit plus brillante que celle de Brave Anna qui a couru une seule fois après son succès.

Pretty Pollyanna dans un mauvais jour. Fairyland a profité d’une journée sans de la grande favorite, Pretty Pollyanna (Oasis Dream). Bien partie, la gagnante du Darley Prix Morny (Gr1) a été reprise et cachée par Silvestre de Sousa. Le jockey brésilien n’a pas fait le meilleur choix possible avec une pouliche dotée d’une grande action, mais il faut dire aussi que Pretty Pollyanna n’avait pas le gaz de ses grands jours. Elle est restée dans son action, quatrième, à presque deux longueurs. Son entraîneur, Michael Bell, a dit : « Elle n’a pas aimé la descente, mais je pense que le choix de la cacher n’a pas été concluant. La pouliche ne soufflait pas après la course. Si elle récupère bien, le Fillies Mile (Gr1) est une possibilité. »

La monte parfaite de Donnacha. Fairyland, au contraire, a bien aimé le parcours de Newmarket et elle a bénéficié d’une monte parfaite de Donnacha O’Brien. Tout de suite proche de la tête, Fairyland s’est retrouvée dans le bon couloir et elle est venue ajuster d’une encolure The Mackem Bullet (Society Rock), heureux achat en début de semaine de Katsumi Yoshida, et l’autre pouliche de Ballydoyle So Perfect (Scat Daddy) qui a quelque peu faibli aux abords du poteau. La lauréate du Prix Robert Papin Signora Cabello (Camacho), sur un deuxième rideau en début de parcours, s’est avouée battue à 400m du poteau.

C’est fini pour cette saison. La pouliche de Mme Stockwell a confirmé la ligne des Lowther Stakes (Gr2) et l’écart au poteau est passé d’un nez à une encolure. Le handicapeur de Racing Post a monté son rating de 108 à 113 et quelques bookmakers la proposent favorite (à 12/1) dans les 1.000 Guinées. Son pilote, Donnacha O’Brien, a dit : « C’est une très bonne pouliche, fort probablement la meilleure de l’écurie sur 1.200m. » Interrogé sur la tenue de Fairyland, le jockey a répondu : « Elle peut faire le mile, mais c’est une bonne pouliche de 1.200m. » Son père Aidan a ajouté : « On a toujours pensé qu’elle pourrait aller sur plus long, mais elle possède aussi beaucoup de vitesse. En plus, elle est très calme. C’est peut-être la dernière course de la saison. »

La Kodiac de Ballydoyle. Fairyand est le troisième gagnant de Gr1 par Kodiac (Danehill) qui en est à vingt-deux lauréats de Groupe. Il s’agit du seul produit de Kodiac entraîné à Ballydoyle. Sa mère, Queenofthefairies (Pivotal), n’a pas couru et a été achetée 32.000 Gns par Tally-Ho Stud. Queenofthefairies avait rencontré Kodiac d’emblée, en produisant le bon sprinter Atletico, mais c’est avec le négligeable Bushranger (Danetime), vendu en Turquie, qu’elle a donné Now or Later, gagnante de Gr3 en Irlande et de Gr2 en Australie. Queenofthefairies est une demi-sœur de Dream Ahead (Diktat), étalon au haras de Grandcamp.

Queenofthefairies a un yearling par Muhaarar (Oasis Dream), en vente dans le book 1 de Tattersalls.