L’anglo fait le show à La Teste

Courses / 21.09.2018

L’anglo fait le show à La Teste

Ce jeudi, la grande famille de l’Anglo-Arabie avait rendez-vous à La Teste-de-Buch pour le Grand Show de l’Anglo-Arabe de Course. Près de 80 poulains et pouliches de 2ans ont concouru toute la journée, dans six sections, déterminées par le pourcentage de sang arabe. La veille, un dîner de gala était organisé par l’association Anglo-Courses, présidée par Paul Couderc. Ce dernier nous a confié : « La soirée, je pense, était très réussie, et la présence, notamment, des deux plus grands entraîneurs d’obstacle actuellement, Guillaume Macaire et François Nicolle, témoigne bien de la place de l’anglo-arabe dans les courses. Ce jeudi, nous avons accueilli Jean d’Indy, vice-président de France Galop. C’est aussi un témoignage de la reconnaissance de notre race. Nous cherchons à apporter notre pierre à l’édifice de la façon la plus professionnelle possible. Concernant le concours, je crois que c’est l’édition la plus réussie depuis la création de ce show, en 2014. Nous avons pu observer des chevaux très bien élevés et présentés, avec une belle homogénéité du catalogue. Beaucoup de ventes amiables ont été conclues, y compris avec de nouveaux investisseurs dans l’anglo-arabe. Le commerce reste la finalité de tels concours. Enfin, nous tenons à remercier l’hippodrome de La Teste et son président, Jean-Marie Plassan, qui nous reçoit toujours de manière impeccable. Le choix de ce lieu correspond bien à la convivialité qui anime cet événement. Cela permet de plus à notre public de découvrir ou redécouvrir ce centre d’entraînement. » Jean d’Indy, vice-président de France Galop, en charge de l’obstacle, nous a confié au sujet de sa visite : « J’étais déjà venu à une journée consacrée aux anglo-arabes, mais cela datait : c’était à l’époque où elle se tenait à Tarbes, à l’occasion des Prix du Ministère. Avec les anglos, nous avons fait les choses étape par étape. Je pense notamment au steeple-chase national des anglo-arabes, qui se courait jadis à Enghien et qui se tient désormais à Auteuil. Tout le monde a joué le jeu. J’ai souhaité être présent aujourd’hui pour indiquer que l’anglo-arabe faisait partie de la grande famille de l’obstacle ! »

Les résultats des différentes sections

Mâles et hongres à 37,5 % et plus : Kenboy, sans discussion

Kenboy (El Triunfo), lauréat de la section des mâles et hongres à 37,5 % et plus de sang arabe, sait déjà qu’il est une star et aime poser pour les photographes ! Ce poulain élevé par le haras de Beaulieu est un frère de deux bons éléments, Blue Darling (Dearling Joli), gagnant d’un Prix du Ministère, et Estrablue (L’Estragon), lauréate du Grand Prix des Pouliches à 37,5 % notamment. Cette dernière a ensuite produit Frisson Bleue (Frisson du Pecos), gagnant du Critérium des Jeunes à 37,5 % à Bordeaux. Le concernant, François Gorioux, membre du jury, nous a dit : « C’est un phénomène ! Il a tout pour lui : il est épais, très souple, il engage beaucoup au pas… » Kenboy a devancé Yllico (Carghèse des Landes), un élève du haras de la Source, fils de la bonne Free Teuz (Khanjer Joli), et qui descend de la famille à qui l’on doit l’étalon Jolie Mars.

MÂLES ET HONGRES À 37,5 % ET PLUS

1er       KENBOY (43,48 %)

            El Triunfo & Khanger Blue, par Blue Boy

            Pr. : Haras de Beaulieu

2e        YLLICO (50,56 %)

            Carghèse des Landes & Free Teuz, par Khanjer Joli

            Pr. : A. & L. Ducos

3e        GITANO (46,76 %)

            Carghèse des Landes & Vareska, par Zamouncho

            Pr. : L. et D. Giethlen

Femelles à 37,5 % et plus : Gravure Anglaise, la bien nommée

Chez les femelles à plus de 37,5 %, la victoire est revenue à Gravure Anglaise (Carghèse des Landes), présentée par Laure et Didier Giethlein. Ce n’est autre que la propre sœur de Best Seller et Entrée de Jeu, qui ont brillé sous l’entraînement de Thomas Fourcy. Ce dernier était là pour assister à ce concours et, au sujet de cette pouliche, il a dit : « Elle ressemble plus à Best Seller qu’à Entrée de Jeu, mais je trouve qu’elle a encore plus de points de force. » Pascal Deshayes, membre du jury, a ajouté : « C’est une pouliche avec beaucoup de qualités, une belle tête, de beaux travers, une belle épaule et des aplombs irréprochables. » Elle a devancé Plubelle (El Triunfo), présentée par le haras de Beaulieu, deuxième produit d’une sœur de Mister Ful (Useful), gagnant de nombreuses courses en Corse et étalon.

FEMELLES À 37,5 % ET PLUS

1re       GRAVURE ANGLAISE

            Carghèse des Landes & Ivanika, par Faucon Noire

            Pr. : L. & D. Giethlen

2e        PLUBELLE

            El Triunfo & Ecyvitte, par Dearling Joli

            Pr. : Haras de Beaulieu

3e        FRAPADINGUE

            Carghèse des Landes & Folie du Pecos, par Khanjer Joli

            Pr. : J. M. Davezac / D. Lacassagne

Mâles et hongres de 25 à 37,5 % : Gentleman Lauteix, à la photo-finish !

Le titre a été disputé chez les mâles et hongres de 25 à 37,5 %. Après une longue délibération, le jury a choisi Gentleman Lauteix (Panis), présenté par James Boulesteix. Sa mère est une fille de Petite Perle du Lac (Fairyland), mère de nombreux bons éléments, dont Joli Petit Khanjer (Khanjer Joli), et deuxième mère de Woodhasa des Bordes (Hasa) et Hasawood des Bordes (Hasa). Ce dernier n’est autre que le père du deuxième, Gusty Pontadour, présenté par François-Xavier Maillot et descendant de la grande Charabia (Bazin), d’où Azertyuiop, Bipbap, Still Loving You, etc. Concernant le jugement, Pierric Rouxel nous a dit : « Nous avons longtemps hésité entre les deux poulains. Le gagnant était en parfaite harmonie, avec des tissus superbes et une très bonne locomotion. Le deuxième était aussi très impressionnant et il devrait encore beaucoup évoluer. Mais nous jugeons sur ce que nous voyons aujourd’hui, et pas sur ce que l’on imagine pour l’avenir ! » C’est la première fois que Pierric Rouxel venait au Grand Show de l’Anglo et il a déclaré : « Je suis impressionné par le niveau d’élevage. Les chevaux sont très bien mis et présentés. On a vu des chevaux magnifiques, que l’on imagine déjà dans le rond d’Auteuil ! »

MÂLES ET HONGRES DE 25 À 37,5 %

1er       GENTLEMAN LAUTEIX

            Panis & Perlana, par Hasa

            Pr. : J. Boulesteix

2e        GUSTY POMPADOUR

            Hasawood des Bordes & Tadjine, par Sleeping Car

            Pr. : IFCE - Haras de Pompadour

3e        HECKLA POMPADOUR

            Kap Rock & Histoire Olympique, par Dan Music

            Pr. : IFCE - Haras de Pompadour

Femelles de 25 à 37,5 % : Une Petite Robe Noire qui rafle tout

La bien nommée Petite Robe Noire (Last Train) a remporté le titre chez les femelles de 25 à 37,5 %. C’est une fille de Last Train, dont les premiers produits sont âgés de 2ans, et de Famous du Pecos (Donald Duck), une sœur de l’étalon Frisson du Pecos (Hasa). Appartenant à Patrick Mirablon, elle était présentée par Jean-Charles Escalé. Elle a devancé Hindihyna (Jebeland Pontadour), fille de la bonne Hindi (Big John), lauréate notamment de l’Arc de la race. Christophe Ferland, membre du jury, a confié : « Elle a de la profondeur, elle marche bien, elle est chic avec des beaux tissus. » Plus tard dans la journée, Petite Robe Noire a remporté le titre de championne des femelles, puis celui de championne suprême (mâles et femelles confondus). Son petit truc en plus ? Le fait qu’elle soit très typée anglo, avec un regard particulièrement intelligent. Son futur entraîneur, Thomas Fourcy, était présent pour assister à son succès.

FEMELLES DE 25 À 37,5 %

1re       PETITE ROBE NOIRE

            Last Train & Famous du Pecos, par Donald Duck

            Pr. : P. Mirablon

2e        HINDIHYNA

            Jebeland Pontadour & Hindi, par Big John

            Pr : D. Clos

3e        GOODTIME PONTADOUR

            Ragtime Pontadour & Perliwood du Lac, par Satin Wood

            Pr. : F.-X. Maillot

Mâles et hongres de 12,5 à 25 % : Beaulieu face à Beaulieu

Le haras de Beaulieu (Jean-Luc Gaillard) a dominé cette section, grâce à deux mâles particulièrement spectaculaires au modèle. C’est finalement Fullmonty (Mister Ful) qui a dominé Zambafast (L’Escarfast). Fullmonty est issu du seul fils de l’AQPS Useful à faire la monte, Mister Ful, bon gagnant en Corse. Il est le premier produit vivant de sa mère, Lady Aline (Kyllachy), gagnante à Paris. Le concernant, Bruno Vagne a commenté : « Les deux chevaux sortaient du lot. Le gagnant a beaucoup de classe et d’élégance. Il se déplace sans toucher la piste ! » Plus tard, Fullmonty a gagné le titre de champion des mâles, mais a dû s’incliner pour le titre suprême face à Petit Robe Noire.

MÂLES ET HONGRES DE 12,5 à 25 %

1er       FULLMONTY

            Mister Ful & Lady Aline, par Kyllachy

            Pr. : Haras de Beaulieu

2e        ZAMBAFAST

            L’Escarfast & Zambada, par Great Pretender

            Pr. : Haras de Beaulieu

3e        FLATTEUR DU PECOS

            Chef de Clan & Festive du Pecos, par Panoramic

            Pr. : Haras du Pecos

Femelles de 12,5 à 25 % : Golden Forez ne fait pas dans le détail

Le jury a désigné à l’unanimité Golden Forez (Khalkevi) dans la catégorie des femelles de 12,5 à 25 %. Cette élève de Marie-Caroline Coÿne est une sœur d’Uplandeforez (Jebeland Pontadour), deuxième du Grand Prix des Anglos à Longchamp. Pierric Rouxel l’a décrite ainsi : « C’est une pouliche très équilibrée, avec de bons aplombs, un œil intelligent, et elle volait au trot ! » Elle devance Sigma (Kap Rock), qui appartient à Michel Parreau-Delhote, une fille de l’excellente Sixtees (Garde Royale), et donc sœur du champion Shrek (Full of Gold), notamment.

FEMELLES DE 12,5 À 25 %

1re       GOLDEN FOREZ

            Khalkevi & Pomme du Forez, par Apple Tree

            Pr. : M.-C. Coÿne

2e        SIGMA

            Kap Rock & Sixtees, par Garde Royale

            Pr. : M. Parreau-Delhote

3e        KHANTAGRISE

            Nombre Premier & Khantaragone, par L’Estragon

            Pr. : Haras de Beaulieu