LE MAGAZINE - No Nay Never, le roi de la jungle

Élevage / 04.09.2018

LE MAGAZINE - No Nay Never, le roi de la jungle

Les bookmakers qui ont accepté des paris sur le champion des étalons de première production n’ont pas de doutes : ils vont payer en fin d’année ceux qui ont mis leur argent sur l’étalon ayant produit plus de gagnants en Angleterre et Irlande. Celui qu’il faut avoir choisi est donc No Nay Never (Scat Daddy), qui en compte 16, c’est-à-dire 4 de plus que Charm Spirit (Invincible Spirit) et Bungle Inthejungle (Exceed and Excel). Le classement européen, compilé par le Stallion guide sur les données de la compagnie néo-zélandaise Arion Pedigrees, a comme leader Bungle Inthejungle avec 20 gagnants, un de plus que No Nay Never. D’après d’autres sources, l’étalon de Coolmore a produit 20 gagnants. Mais il n’y a pas de magouille : le vingtième est Mae Never No, une pensionnaire de Wesley Ward qui a remporté une épreuve de Stakes sur le dirt de Monmouth Park, aux États-Unis, et c’est donc le huitième produit black type de son père.

Par Franco Raimondi

Deux lauréats de Groupe pour Ballydoyle. La façon la plus simple d’établir un classement est celle qui compare les gains obtenus en course, comme pour la couronne de Champion sire. No Nay Never se détache avec 646.472 € et deux gagnants de Groupe : Land Force, qui s’est imposé dans les Richmond Stakes (Gr2), et le dernier cri Ten Sovereigns, qui, en sept jours est passé de l’état d’inédit à celui de candidat aux 2.000 Guinées via un impressionnant succès dans les Round Tower Stakes (Gr3), samedi au Curragh. En début de saison, No Nay Never était le deuxième favori du betting. Excellent 2ans, très précoce, il avait tous les atouts dans son jeu (y compris six 2ans, tous mâles, à Ballydoyle), sauf un : il n’avait pas trop de juniors.

Huit black types sur 89 produits. La première génération de No Nay Never compte 89 sujets. Pas mal… mais beaucoup moins que le favori, Kingman (Invincible Spirit), avec 116 juniors, et d’autres étalons en vue dans le betting comme Alhebayeb (Dark Angel) qui est le plus prolifique avec 128, ou encore War Command (War Front), Australia (Galileo), Olympic Glory (Choisir) et Charm Spirit (Invincible Spirit), tous avec plus de cent produits. Dans une compétition où un gagnant à Catterick pèse autant qu’un lauréat de Gr1, il est primordial d’avoir une base large. Tous les black types de No Nay Never sont passés sur les rings des ventes, sauf l’américaine Mae Never No, et tous ont changé de propriétaire pour des prix qui vont de 480.000 €, pour le placé de Gr2 Neverland Rock, à 22.000 € pour We Go, troisième du Prix de Cabourg (Gr3). Ces deux poulains ont été adjugés à la vente d’août Arqana.

Bungle Inthejungle, l’inattendu. Bungle Inthejungle était parmi les outsiders à 20/1. Lui aussi très précoce, il n’avait pas une base énorme de rejetons (95) et, surtout, les poulinières qu’il a eues n’étaient pas des étoiles, comme le démontre le prix moyen de ses yearlings (14.620 €), presque neuf fois moins que celui enregistré par les No Nay Never. Il a fait avec et ses 20 gagnants sont un excellent résultat. Bungle Inthejungle a deux lauréats black types, Rumble Inthejungle (70.000 £ à Doncaster), qui, comme papa, a remporté les Molecomb Stakes (Gr3), et la très prometteuse pouliche italienne Sopran Artemide (5.000 €).

Kingman, Calyx et deux révélations. Kingman et Charm Spirit, les deux fils d'Invincible Spirit (Green Desert), qui fut champion des étalons de première production en 2006, sont loin de No Nay Never dans le classement par les gains. Mais ils peuvent encore faire sortir l’argent aux bookmakers. Kingman est le père de Calyx, lauréat des Coventry Stakes et sur la touche pour le reste de l’année. Dans les dernières semaines, il a sorti des bombes comme Persian King **, qui nous a conquis à Chantilly, et l’anglais Sangarius, un pensionnaire de Sir Michael Stoute qui s’est promené à Newmarket. Il est engagé dans les Darley Dewhurst Stakes (Gr1).

Charm Spirit, un gagnant après l’autre. Charm Spirit, qui a officié en France en 2016 et 2018, a un seul black type, Charming Kid. Mais il a sorti son quatorzième gagnant ce lundi et – ce qui compte pour le betting – douze de ses produits se sont imposés en Angleterre et Irlande. Un autre étalon pouvant refaire du terrain est Australia (Galileo). Il n’était pas attendu comme père de 2ans précoces mais il a sept gagnants, dont la bonne Beyond Reason, laquelle a dominé d’une classe le Prix du Calvados (Gr2).

Deux français déjà à dix. Un étalon basé en France n’arrivera jamais en tête au classement des étalons de première production. Le programme et la façon de travailler des entraîneurs ne permettent pas de produire des tonnes de 2ans précoces. L’année dernière, Dabirsim (Hat Trick) a eu 18 gagnants en Europe et 15 en France, Siyouni (Pivotal) a eu des débuts tonitruants en 2014 avec 19 gagnants, dont 14 dans l’Hexagone. Deux jeunes étalons qui ont officié en France en 2015 sont très bien partis : Anodin (Anabaa) et Olympic Glory (Choisir) ont dix gagnants chacun.

Anodin, Harmless ** en attendant Anodor **. Il est drôle de découvrir que quatre produits du propre frère de Goldikova ** ont gagné à l’étranger, où l’étalon stationné au haras du Quesnay compte une douzaine de 2ans à l’entraînement. Le score du sire du haras de Bouquetot est meilleur à l’étranger, où il a six gagnants dont la placée black type Mintd, ainsi qu’Athmad, un pensionnaire de Brian Meehan qui a survolé un bon lot lors de ses débuts, à Newbury. Parmi les français d’Anodin, les meilleurs sont Harmless **, lauréat du Prix Roland de Chambure (L) pour la casaque Wertheimer, et Anodor ** qui, après son impressionnant succès dans le Prix de Crèvecœur, figure parmi les engagés du Prix des Chênes (Gr3), à l’affiche dimanche, à ParisLongchamp.

Olympic Glory et sa légion étrangère. La distribution des gagnants d’Olympic Glory n’est pas trop surprenante. L’année dernière, 24 yearlings vendus sur 67 sont passés sur les rings en Angleterre et en Irlande, alors que les produits d'Anodin adjugés dans une vente étrangère ne sont plus que trois sur 49. Les deux étalons vont augmenter le score d’ici la fin de la saison. L’objectif de dépasser les 15 gagnants en France de Dabirsim (qui était stationné en Allemagne en première saison) ou les 19 (en Europe) de Siyouni n’est pas si loin. Il y a dix ans, un étalon stationné en France lors de ses débuts qui aurait plus de vingt gagnants issus de sa première génération existait seulement dans les rêves…

Les classements des étalons de première production

Étalon Père Tarif '15 (€) Yearlings vendus Prix moyen (€) Produits Partants Gagnants. Black type Gains (€) Meilleur cheval (black type)
1 No Nay Never Scat Daddy 20.000 63 123.371 89 37 19 7 646.472 Ten Sovereigns (Gag. Gr3)
2 Bungle Inthejungle Exceed And Excel 5.000 55 14.620 95 47 20 2 292.354 Rumble Inthejungle (Gag. Gr3)
3 Kingman Invincible Spirit 74.300 39 261.915 116 31 9 3 248.079 Calyx (Gag. Gr2)
4 Charm Spirit Invincible Spirit 33.772 56 71.569 105 48 14 1 225.574 Charming Kid (Pl. Gr2)
5 Australia Galileo 50.000 63 158.435 125 24 7 1 194.014 Beyond Reason (Gag. Gr2)
6 Slade Power Dutch Art 20.000 62 67.123 99 41 9 2 179.025 Bruce Wayne (Pl. Gr3)
7 Olympic Glory Choisir 15.000 67 52.589 119 30 10 1 174.788 Mintd (Pl. L)
8 Toronado High Chaparral 20.263 68 61.514 121 29 7 3 163.641 Watan (Pl. Gr3)
9 War Command War Front 15.000 68 42.874 112 35 11 1 162.379 Vicctory Command (Gag. L)
10 Anodin Anabaa 7.500 49 23.979 102 28 10 1 160.066 Harmless (Gag. L)
11 Gregorian Clodovil 6.079 44 18.432 85 31 9 4 146.392 Queen Jo Jo (Pl. Gr2)
12 Garswood Dutch Art 9.456 45 37.258 74 24 5 1 145.166 Little Kim (Gag. Gr3)
13 Alhebayeb Dark Angel 5.000 90 26.183 128 47 8 0 123.542
14 Sea the Moon Sea the Stars 20.263 51 76.338 115 21 7 1 118.262 Quest The Moon (Gag. Gr3)
15 Kuroshio Exceed And Excel 4.728 7 13.291 20 15 5 2 114.811 Dunkerron (Pl. Gr2)
16 Sommerabend Shamardal 3.500 14 10.286 45 14 4 0 109.111
17 Moohaajim Cape Cross 5.000 21 27.035 32 14 4 0 106.542
18 Gale Force Ten Oasis Dream 5.000 60 14.358 98 29 6 1 92.776 Don Carlos (Pl. L)
19 Heeraat Dark Angel 5.403 40 26.959 72 26 6 0 77.253
20 Battle of Marengo Galileo 6.000 39 16.216 67 21 5 1 68.454 Bridge Battlango (Pl. L)