Le mot de la fin - Pelouse

Le Mot de la Fin / 22.09.2018

Le mot de la fin - Pelouse

Le mot de la fin : Pelouse

Vendredi soir, Monaco recevait à domicile l’équipe de Nîmes. Le match s’est conclu sur un nul (1 - 1), mais aussi par la sortie, sur blessures, de deux joueurs de Nîmes. Voici ce qu’a déclaré en conférence de presse Bernard Blaquart, l’entraîneur de Nîmes : « On a interdit le stade de Béziers, peut-être qu’il faut interdire le stade de Monaco. Je le dis avec humour parce que, après, cela va être mal repris. Mais quand même, c’est un terrain très dangereux. Les deux se sont fait mal sur la pelouse et à cause de la pelouse. (…) La pelouse, il faut en parler. Je dis chapeau à Monaco s’ils jouent toute la saison dessus. » Cela sonne familier non ? Que ce soit du côté de ParisLongchamp ou d’Auteuil. Évidemment, les surfaces des hippodromes sont infiniment plus larges que celles des stades de foot…

L’exemple du Parc des Princes. La pelouse des stades est, semble-t-il, un problème particulièrement français, là où les Anglais font référence. On peut avoir quelques-uns des meilleurs joueurs du monde, mais il faut un stade et donc un gazon du même niveau. Du côté du Paris Saint-Germain, cela a été bien compris. Le club a investi des deux côtés, même si la réussite au niveau Ligue des Champions se fait attendre. Pendant longtemps, la pelouse du Parc des Princes a été l’objet de nombreuses critiques. Les dirigeants du Paris Saint-Germain, au début de l’ère qatarie, ont décidé de faire un mercato du côté du jardinier, ou plutôt du groundsmanager. Ils sont allés en Angleterre pour débaucher Jonathan Calderwood, réputé comme l’un des meilleurs au monde et le meilleur, à ce moment, de la Premier League. Le résultat est visible… Et c’est un investissement : les médias ont évoqué un salaire de 20.000 € par mois. Mais c’est un prix à payer pour avoir une place dans la cour des grands. Et même sans avoir la puissance de frappe financière du PSG, il est possible d’arriver au top : la meilleure pelouse de Ligue 1 en 2018 est celle du célèbre Roudourou, le stade de Guingamp, devant celle du Parc des Princes !