LE SPORT PAR LE TEMPS - Les anglais ont trouvé à qui parler avec Waldgeist

Courses / 24.09.2018

LE SPORT PAR LE TEMPS - Les anglais ont trouvé à qui parler avec Waldgeist

Retour sur les trois préparatoires au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, disputées dimanche 16 septembre à ParisLongchamp, en bon terrain, avec une lice à zéro et sur 2.400m. Le record du parcours appartient toujours à Scorpion, gagnant du Grand Prix de Paris (Gr1) en 2005, en 2’24’’30. Le Qatar Prix Vermeille, réservé aux femelles de 3ans et plus, peut être considéré comme un objectif en soi avec son statut de Gr1. Dès lors, il est rare qu’une telle course "n’avance pas". Les Qatar Prix Foy et Niel, des Grs2, sont en revanche des préparatoires à part entière, où les participants ne doivent pas tout donner à trois semaines du grand rendez-vous.

Kitesurf sur le fil du Vermeille. Le Qatar Prix Vermeille s’est disputé à un train très régulier, sous l’impulsion de Bye Bye Baby (Galileo). Les 1.400 premiers mètres ont ainsi été couverts en 1’27’’72. Kitesurf (Dubawi) a toujours été pointée à l’arrière-garde, sollicitée par son partenaire pour suivre, à six longueurs du leader. La marque des 600 derniers mètres a été touchée en 1’51’’03. La pouliche Godolphin a dû sortir le grand jeu pour s’imposer sur le fil en 2’26’’59. Ce n’est autre que le cinquième temps historique de l’épreuve (à Longchamp). Kitesurf a couvert les derniers 600m en 34’’51, un bon score dans une course aussi rythmée.

Cette performance lui donne le droit de courir l’Arc et de bien y figurer. C’était sans discussion la meilleure du lot.

Le Qatar Prix Vermeille par les temps

Temps brut Derniers 600m Derniers 400m
Kitesurf 2’26’’39 34’’51 22’’44
Magic Wand 2’26’’43 34’’80 22’’80
Zarkamiya 2’26’’79 35’’16 23’’08

Foy : Waldgeist peut rêver d’Arc. Le Qatar Prix Foy s’est révélé moins sélectif que le Vermeille, sous l’impulsion du japonais Clincher (Deep Sky), qui a parcouru les 1.400 premiers mètres en 1’32’’13. Waldgeist (Galileo) s’est montré très patient, en cinquième position, à plus de quatre longueurs de l’animateur. Le temps des 1.800 premiers mètres indique 1’54’’65, plus de 4,5 secondes plus lent que celui des femelles du Vermeille. L’alezan s’est imposé relâché en 2’28’’70. Même si c’est bien plus lent que le temps de Kitesurf, cela reste très correct pour une vraie préparatoire, et il établit même le quatrième temps historique du Foy. C’est surtout son rush final qui a impressionné : derniers 600m en 33’’30, derniers 400m en 21’’69. Cela en dit long sur les capacités du poulain ! C’est définitivement le meilleur espoir français pour l’Arc. Sachant que tous les favoris anglais ont un talon d’Achille, la course est loin d’être gagnée d’avance pour eux !

Le Qatar Prix Foy par les temps

Temps brut Derniers 600m Derniers 400m
Waldgeist 2’28’’70 33’’30 21’’69
Talismanic 2’29’’02 33’’84 22’’36
Cloth of Star 2’29’’06 33’’97 22’40

Niel : trop lent pour savoir ! Le Qatar Prix Niel a connu, de loin les 2.400m les plus lents de la journée. Les deux premiers à l’arrivée étaient déjà dans cet ordre à la sortie des boîtes. Vu le rythme qu’ils ont imprimé à la course, ils ont pu aller au bout… Les premiers 1.400m ont été couverts en 1’34’’09, les premiers 1.800m en 1’58’’52. En clair, la course s’est résumée aux derniers 600m. Brundtland (Dubawi) s’est imposé en 2’31’’55. Évidemment, vu le train de sénateur, les partiels finaux sont bons, et c’est même Neufbosc (Mastercraftsman), arrivé troisième, qui a réalisé les derniers 600m les plus remarqués de la journée, en 33’’20. Il n’en demeure pas moins qu’il lui faudra beaucoup de travail pour retrouver sa forme du Grand Prix de Paris. Le temps brut est le 16e de l’histoire. Difficile, donc, de dégager un enseignement de ce Niel très moyen…

Le Qatar Prix Niel par les temps

Temps brut Derniers 600m Derniers 400m
Brundtland 2’31’’55 33’’44 21’’93
Hunting Horn 2’31’’57 33’’42 21’’95
Neufbosc 2’31’’79 33’’20 21’’80

Et s’ils avaient couru ensemble ? Ce tableau établit les écarts, en fonction du rythme et de l’accélération, qui auraient séparé les protagonistes de ces trois épreuves, s’ils avaient couru ensemble. Waldgeist sort gagnant de cette course virtuelle, trois quarts de longueur devant Kitesurf.

Rang

Cheval

Écart avec son suivant immédiat

Écart avec le 1er

1

Waldgeist

-

-

2

Kitesurf

3/4

3/4

3

Magic Wand

1,5

2 1/4

4

Talismanic

1,5

3 3/4

5

Cloth of Star

3/4

4 1/2

6

Zarkamiya

1/4

4 3/4

7

Neufbosc

2

6 3/4

8

Hunting Horn

3/4

7 1/2

9

Brundtland

Tête

7 1/2